Conseil municipal, Politique

Aulnay-sous-Bois : F. Cannarozzo accuse le Maire G. Ségura de cynisme et de violation du code électoral

16 mars, 2012 à 13:00 | Posté par

A Aulnay-sous-Bois, depuis 2008, on ne peut pas dire que le climat politique soit bon : recours électoral, joutes verbales au Conseil Municipal, tracts de dénonciation, scandales…

Lors du dernier conseil municipal, très houleux une fois de plus, le Maire Gérard Ségura avait accusé le Frank Cannarozzo – ancien adversaire aux élections cantonales d’Aulnay Nord – d’avoir saboté ses affiches. L’accusant d’être « un véritable gamin » et de disposer de vidéos, le Maire dénonçait ainsi une pratique peu glorieuse pour l’ancien adjoint chargé de la sécurité. Certaines affichettes étaient en effet accusatrices contre le Maire.

En guise de réponse, vous pouvez récupérer une lettre de M. Cannarozzo adressée au Maire, en cliquant ici ou sur l’image ci-contre. Dans celui-ci, le conseiller municipal porte des accusations très graves à l’encontre du Maire-Conseiller Général :

  • Cynisme ?

Lors des douloureuses émeutes de 2005, la ville d’Aulnay-sous-Bois avait fait l’objet d’une médiatisation sans pareil dans le département, bien que la situation n’était pas forcément la pire. Frank Cannarozzo accuse le Maire d’avoir utilisé les Médias contre la ville, en préférant la sécurité des journalistes aux Aulnaysiens :

« Le 02 novembre 2005, alors qu’avec le commissaire de police nous tentions d’éviter le pire pour Aulnay et ses habitants, vous avez ce soir-là fait preuve d’un cynisme inouï. En effet, vous avez appelé le commissaire de police non pas pour lui demander des nouvelles d’aulnaysiens en danger, de pompiers ou policiers en danger, mais pour exiger la protection des caméramans de télévision. En clair, peu vous importait le sort des aulnaysiens, pourvu que des images choquantes puissent faire la une dans le but de vous avantager politiquement. Ce moment m’a convaincu que votre soif du pouvoir n’avait pas de limite et que l’intérêt public n’était qu’une simple excuse.« 

  • Violation du Code Électoral ?

L’élection de Gérard Ségura en 2008 avait donné lieu à un recours. Là également, Frank Cannarozzo tacle le Maire, d’une façon assez brutale :

« Lors de la campagne municipale de 2008, vous avez, à maintes reprises, violé le code électoral, parce que là encore les moyens d’assouvir votre soif de pouvoir importaient peu. C’est cela qui m’a amené, avec Gérard Gaudron, à mener un recours contre votre élection. Certes le Conseil d’Etat l‘a validé, mais non pas parce que les violations du code n’étaient pas réelles mais parce qu’il a considéré qu’elles n’expliquaient pas le choix des électeurs. La différence est fondamentale. Mais à ce sujet une voie n’a pas été exploitée et l’avenir nous réservera peut-être quelques surprises.« 

Il revient également sur la campagne des Cantonales, où le Maire aurait utilisé à son profit certains outils :

« Ainsi lors de la dernière élection cantonale, vous avez, une fois de plus, bafoué le code électoral. Et il aurait fallu que je ne saisisse pas la Commission Nationale des Comptes de Campagne pour faire réintégrer dans vos comptes, les abus d’utilisation du journal municipal, ou de cérémonie comme celle de la journée de la femme organisée peu avant le scrutin et où vous étiez le seul des 4 candidats-conseillers municipaux à être « invité » à y faire un discours !« 

Plus grave encore, le conseiller municipal accuse l’ancien candidat Gérard Ségura de promesses qui violeraient le Code Electoral :

« Vous me reprochez d’avoir ajouté sur vos affiches électorales un slogan que vous n’aviez pas prévu. Ce slogan rappelait en l’occurrence que « vous promettiez tout ». Etait-ce illégal ? Non. Était-ce faux ? Non plus. Combien de personnes ont entendu pendant cette dernière campagne les nouvelles promesses de logements ou d’emplois ? Nombreuses sont celles qui m’en ont fait part, pas dupes car déjà trompées une fois. Là encore vous nierez, mais la file d’attente en mairie, les deux lundis suivant chaque tour de l’élection, de ceux venus cherchés leur dû suffisait à le démontrer. Ce genre de méthode est inadmissible et méritait d’être dénoncée sur vos affiches.« 

Bien entendu, il s’agit là de la version de Frank Cannarozzo. La justice, elle, n’a pas jugé bon d’invalider les élections de Gérard Ségura.

Articles similaires:

5 Réponses à “Aulnay-sous-Bois : F. Cannarozzo accuse le Maire G. Ségura de cynisme et de violation du code électoral”

commenter
Olivier Attiori | 16 mars, 2012 à 13 h 56 min

Le même jour, sur ce blog :
– M. GAUDRON qui « attaque » M. GOLDBERG
– M. CANNAROZZO qui « attaque » M. SEGURA
Il n’y pas de doute nous sommes en campagne électorale. Mais entre chaque campagne que fait-on ?

Navigue avec Firefox 5.0 Firefox 5.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1; rv:5.0) Gecko/20100101 Firefox/5.0
commenter
Arnaud Kubacki | 16 mars, 2012 à 19 h 34 min

Pour information, la réaction du Maire :

A propos du communiqué de Frank Cannarozzo

Le maire a mieux à faire que de répondre à ce défoulement haineux qui traduit un abaissement rare du niveau du débat politique.

Il laisse à Monsieur Cannarozzo la responsabilité de ses attaques systématiques contre les institutions juridiques de notre pays.

Navigue avec Firefox 4.0 Firefox 4.0 sur GNU/Linux GNU/Linux
Mozilla/5.0 (X11; Linux i686; rv:2.0.0) Gecko/20100101 Firefox/4.0

Il est vrai que l’attaque n’est pas galante et je comprends parfaitement qu’une jeune novice comme la petite princesse Segura – chantre de la démocratie, garant du bon fonctionnement des institutions s’offusque et renvoie facilement la balle de la responsabilité.
Mais Chhhhhuuuuutttt … Ne dites à personne qu’Aulnay chaque jour disparaît un peu plus.

Navigue avec Firefox 4.0.1 Firefox 4.0.1 sur Mac OS X  10.5 Mac OS X 10.5
Mozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10.5; rv:2.0.1) Gecko/20100101 Firefox/4.0.1
commenter
JEAN LOUIS KARKIDES | 18 mars, 2012 à 0 h 15 min

L’abaissement rare du niveau du débat politique est à la mesure de l’abaissement de la qualité des relations entre le Maire,ses employés et ses administrés.
Comme disait ma grand mère,il n’y a pas de fumée sans feu.

Navigue avec Google Chrome 17.0.963.79 Google Chrome 17.0.963.79 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1) AppleWebKit/535.11 (KHTML, like Gecko) Chrome/17.0.963.79 Safari/535.11

Il est dommage qu’un maire doive se réfugier dans une tour d’ivoire alors que c’est le mandat le plus riche de proximité. Peut-être que la prétention personnelles de ses proches collaborateurs n’est pas à la hauteur des ambitions souhaitées pour notre ville. Il semblerait que le bling bling parisien ait remplacé le fond précieux des militants locaux.

Navigue avec Firefox 4.0.1 Firefox 4.0.1 sur Mac OS X  10.5 Mac OS X 10.5
Mozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10.5; rv:2.0.1) Gecko/20100101 Firefox/4.0.1