Faits divers, Sécurité, Seine-Saint-Denis

Renversement du récit d’un fait divers: ouverture d’une procédure à l’encontre de 7 policiers

28 septembre, 2010 à 5:29 | Posté par

Conducteurs de bus, personnels hospitaliers, enseignants, fonctionnaires territoriaux, mais surtout pompiers et policiers sont confrontés à une recrudescence des incivilités voire des agressions dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions. MonAulnay.com a récemment rendu compte d’un article du Parisien faisant état de la polémique qui a suivi l’agression dont ont été victimes 3 policiers municipaux aulnaysiens lors d’une intervention dans un bar pour tapage nocturne.

Renversement du récit d’un fait divers

Par ailleurs, nous avons relaté, dans un autre article, le renversement du récit par le quotidien « Le Parisien », d’un fait divers survenu également à Aulnay-sous-Bois, dans la soirée du 9 septembre 2010. Différents organes de presse ont à leur tour confirmé cette dernière version de l’histoire. « Le Figaro.fr », reprenant une dépêche de l’AFP datée du 16 septembre 2010, a rendu compte de la situation de la procédure ouverte à l’encontre de 7 policiers.

Sans préjuger de l’issue de cette affaire et en gardant à l’esprit les nombreux cas où les représentants de l’autorité publique sont en position de victimes, nous vous livrons l’intégralité de cette dépêche intitulée « Des policiers du 93 jugés ».

Sept policiers de Seine-Saint-Denis seront jugés le 4 novembre, notamment pour violence volontaire, accusés d’avoir inventé de toute pièce un scénario afin d’expliquer une course poursuite avec un automobiliste au cours de laquelle l’un d’eux avait été blessé.

Cette procédure judiciaire exceptionnelle à l’encontre de policiers survient en pleine recrudescence de violences urbaines visant les forces de l’ordre et dénoncées par les syndicats de police.

Les faits remontent à la soirée du 9 septembre. Les autorités annoncent qu’un gardien de la paix a été blessé à Aulnay-sous-Bois, renversé par un automobiliste qui voulait échapper à un contrôle. Le policier est transporté à l’hôpital et se voit prescrire une incapacité totale de travail (ITT) de sept jours. Interpellé, l’automobiliste, prénommé Hocine, est placé en garde à vue pour refus d’obtempérer et surtout pour avoir percuté un policier, sur la foi des déclarations des policiers.

Mais au fil des heures, la hiérarchie policière se rend compte que l’histoire ne tient pas et pressent qu’Hocine n’est pas responsable, voire que les policiers ont menti.
Elle saisit donc le parquet de Bobigny qui confie une enquête à la « police des polices » (IGS, inspection générale des services) établissant que l’automobiliste a bien refusé d’obtempérer puis été pris en chasse par trois voitures de police.

La suite du scénario racontée par les policiers – l’automobiliste percutant le gardien de la paix – est ensuite mise à mal. Selon des sources proches de l’enquête, Hocine s’est arrêté en voiture, est parti en courant poursuivi par les policiers. Un gardien de la paix à pied a alors été percuté… par ses collègues en voiture.

Leur mensonge révélé, les sept policiers, parmi lesquels le blessé, ont finalement été placés en garde à vue par l’IGS, déférés au parquet mercredi puis placés sous contrôle judiciaire par le juge des libertés et de la détention (JLD), selon la source judiciaire.

Ils ont interdiction d’exercer et sont convoqués le 4 novembre devant le tribunal de Bobigny pour « dénonciation calomnieuse » (d’Hocine), « faux en écriture publique » pour avoir rédigé ou signé de faux procès verbaux. Trois sont en outre poursuivis pour « violence volontaire ayant entraîné une incapacité de travail n’excédant pas huit jours par personne dépositaire de l’autorité publique » lors de l’interpellation d’Hocine, qui s’est vu prescrire une ITT de 5 jours.

Ce dernier sera également jugé à Bobigny le 21 octobre pour « refus d’obtempérer aggravé par la mise en danger » de policiers et « conduite sous l’emprise de stupéfiants ». Le préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert, qui s’était rendu au chevet du policier blessé après l’accident, a qualifié le comportement des policiers d' »inadmissible » qui doit être « sanctionné très fort ». Ils auront « à rendre des comptes devant la justice et en conseil de discipline », a-t-il assuré auprès de l’AFP.

Jean-Marc Engelvin

Articles similaires:

10 Réponses à “Renversement du récit d’un fait divers: ouverture d’une procédure à l’encontre de 7 policiers”

Les branches pourries doivent être impitoyablement évincées; ce sont à cause des bavures non sanctionnées que les forces de l’ordre ont mauvaise presse.

Toutefois, le fait que ces policiers assermentés ont menti mais n’ont pas été couverts par la hiérarchie prouve que la probité existe au sein de la police, contrairement aux amalgames souvent faits (les mêmes qui frappent les jeunes des banlieues)…

Enfin, je vois qu’il est question du préfet Lambert, parachuté par Sarkozy il y a quelques semaines.
Il assurait dernièrement que la situation s’est améliorée dans le 93, que les têtes de réseaux étaient identifiées et que leurs jours étaient comptés…. (une centaine de parrains, et des centaines de jeunes gravitant autour).

Tout va bien alors, si l’on se fie au préfet…
Mouais.

Navigue avec Google Chrome 6.0.472.63 Google Chrome 6.0.472.63 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/534.3 (KHTML, like Gecko) Chrome/6.0.472.63 Safari/534.3

N’amalgamons pas les deux affaires.
La deuxième est regrettable et la première l’est tout autant : l’agression de policiers municipaux a bel et bien eu lieu.

Navigue avec Firefox 3.6.10 Firefox 3.6.10 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.2.10) Gecko/20100914 Firefox/3.6.10

attention effectivement à ne pas confondre les affaires en en parlant dans le même article.

le Préfet Lambert a réagi avec force face aux comportements inadmissibles de ces policiers, et le jugement va avoir lieu. rappelons d’ailleurs que la police nationale est Le corps d’Etat le plus soumis à enquête interne et le plus sanctionné. cela démontre la volonté de l’Etat de faire de ce corps un corps exemplaire. mais les hommes restent les hommes.

j’espère que tout le monde aura autant de volonté pour condamner aussi fermement l’agression dont on été victime nos policiers municipaux.

Navigue avec Firefox 3.6.10 Firefox 3.6.10 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.1; fr; rv:1.9.2.10) Gecko/20100914 Firefox/3.6.10

Ce qu’il faut retenir dans cette nouvelle affaire, surtout de ne pas réagir à chaud mais d’attendre un peu car avec du recul on peut commenter l’actualité sans se retrouver à « coté de la plaque »…
Ensuite je vous laisse à vos polémiques !

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows Vista Windows Vista
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 6.0; Trident/4.0; SLCC1; .NET CLR 2.0.50727; Media Center PC 5.0; .NET CLR 3.5.30729; .NET CLR 3.0.30729; .NET CLR 1.0.3705; .NET CLR 1.1.4322; .NET4.0C)
commenter
Jean-Marc Engelvin | 29 septembre, 2010 à 9 h 10 min

Bonjour,
Il semblait nécessaire de présenter le contexte de l’affaire qui s’est déroulée dans la nuit du 9 au 10 septembre 2010.
L’agression dont ont été victimes 3 policiers municipaux dans la nuit du 11 au 12 septembre 2010 illustre ce contexte. C’est pourquoi elle a été évoquée.

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 5.1; Trident/4.0; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 3.0.4506.2152; .NET CLR 3.5.30729; InfoPath.1)

@ RA

Quelle polémique? Soutenir les forces de l’ordre revient à polémiquer?
‘L’homme est un loup pour l’homme.’ Thomas Hobbes, Leviathan.
Sans forces de l’ordre et hiérarchie, toute société s’effondre car la loi du plus fort s’installe.
C’est sur cette base que les philosophes des lumières ont théorisé la séparation des pouvoirs.

Navigue avec Firefox 3.6.10 Firefox 3.6.10 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.2.10) Gecko/20100914 Firefox/3.6.10

Je fais moi-même partie d’une institution en uniforme et en arme (douane).

Pour moi, un agent assermenté détenteur de l’autorité publique doit être animé par le professionnalisme, la déontologie : pour être respecté, il faut se montrer respectable.
Cela passe par le comportement, les réactions, les propos tenus.

Parallèlement, la réponse judiciaire frappant les individus s’en prenant aux forces de l’ordre doit se montrer impitoyable.
Malheureusement, sont ressortis systématiquement les mêmes arguments. Chômage, excuse de minorité (dans le cas des mineurs donc), discrimination etc etc.

L’Auvergne est l’une des régions les plus pauvres de France : ce n’est pas en Auvergne que les policiers, mais aussi les pompiers et médecins se font le plus agresser…

Par ailleurs, j’ai l’impression qu’Etat et collectivités territoriales se renvoient la responsabilité de la sécurité, à l’échelon local.
Différentes lois émanant tant de la gauche que de la droite ont pourtant renforcé le rôle des maires en matière de sécurité.

Et alors que la gauche déplorait le démantèlement de la fameuse police de proximité dont Rebsamen, le Monsieur Sécurité du PS, analysait les raisons de l’échec dans une interview accordée à Rue89 (http://www.rue89.com/ps-primaires/2010/08/29/securite-ce-ne-sera-pas-tout-rose-avec-les-socialistes-164368), je reste convaincu que la vraie police de proximité, c’est la police municipale qui doit l’assurer.

Après se posent les problèmes de compétences, puisqu’on a en France la Police nationale, la Police municipale et la Gendarmerie nationale (l’UE ou le Conseil de l’Europe je ne sais plus sanctionnant les Etats qui, comme le nôtre, maintiennent des forces militaires chargées de missions de police).

Il serait plus rationnel d’effacer cette multiplicité d’échelons sécuritaires, mais là…

Navigue avec Google Chrome 6.0.472.63 Google Chrome 6.0.472.63 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/534.3 (KHTML, like Gecko) Chrome/6.0.472.63 Safari/534.3

Tiré de l’actualité, cette remise en liberté avec juste du sursi survenue à Beauvais aujourd’hui d’un jeune de 21 ans ayant volontairement percuté, et blessé, 2 policiers municipaux au cours d’une altercation…..

http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Prison-avec-sursis-pour-avoir-fonce-sur-des-policiers

Quel message cela donne-t-il à certains jeunes, lorsqu’agresser des policiers n’est que peu ou pas sanctionné ?…

Navigue avec Google Chrome 6.0.472.63 Google Chrome 6.0.472.63 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/534.3 (KHTML, like Gecko) Chrome/6.0.472.63 Safari/534.3

Bonjour,

Je suis entierement d’accord avec Romuald, tout le sait que c’est de pire en pire dans le 93, on sait de quoi on parle car on y habite…….

Navigue avec Internet Explorer 6.0 Internet Explorer 6.0 sur Dell Dell
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 6.0; Windows NT 5.1; SV1; DELL-GX745XPFRV1-111206; SVCVersion 7.30; SVCVersion 8.11; SVCVersion 8.14; .NET CLR 1.1.4322)
commenter
Jean-Marc Engelvin | 30 septembre, 2010 à 9 h 00 min

Bonjour,
Romuald, le jeune homme qui a renversé deux policiers municipaux, à Beauvais, le 11 septembre dernier, a été condamné à 2 ans d’emprisonnement, dont 6 mois ferme. Il a été remis en liberté en vertu de la politique d’aménagement des peines -les prisons françaises sont archi-pleines-:
http://www.loi-penitentiaire.justice.gouv.fr/index.php?rubrique=11822&ssrubrique=11830
Le 29 septembre, « Le Parisien.fr » a rendu compte de l’audience en revenant sur les faits:
http://www.leparisien.fr/oise-60/policiers-renverses-christopher-ne-retournera-pas-en-prison-29-09-2010-1086703.php
La situation aurait dégénéré suite à un ballon envoyé dans la haie du jardin d’un couple de retraités, le jeune homme n’ayant aucun antécédent judiciaire.
En conséquence de son acte, il aura vécu l’arrestation, la détention provisoire, un procès, une condamnation. La justice peut commettre des erreurs, voire des fautes, mais toujours, elle s’appuie sur les lois en vigueur.

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 5.1; Trident/4.0; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 3.0.4506.2152; .NET CLR 3.5.30729; InfoPath.1)