Faits divers, Médias

La presse dément un fait divers, notre blog ne change pas de cap

16 septembre, 2010 à 16:19 | Posté par

L’édition Seine-Saint-Denis du Parisien revient son récit et se corrige radicalement par rapport à un fait divers qui se serait produit dans la nuit du 9 au 10 septembre à Aulnay-sous-Bois. Ce fait divers avait suscité une grande vague d’émotion au niveau national et les déclarations s’étaient multipliées.

Nous verrons si la presse nationale, à l’image de ce journal local, sera capable de démentir avec autant de force ce fait. Néanmoins, là aussi la propagation de ce démentis, alors que l’enquête commence tout juste, peut elle aussi déclencher des vagues d’émotions non contrôlées et des déclaration tout aussi irréfléchies. Les rédactions doivent désormais saisir leur lourde responsabilité à mettre en « une » un fait divers.

Cet article nous conforte dans notre volonté de ne pas traiter à chaud les faits divers et je répèterais les trois raisons qui justifie ce choix et qui avaient été écrites il y a deux ans:

  • Une rai­son de prin­cipe : Les faits divers « font diver­sion » et can­ni­ba­lisent les infor­ma­tions de fond des médias. Cer­tains poli­tiques se croient alors obli­gés de faire des mesures « cir­cons­tan­cielles » et courent de faits divers en faits divers en esca­mo­tant les ques­tions de fond. Cette poli­tique de l’indignation va contre l’intérêt géné­ral à long terme mais elle est dif­fi­cile à refu­ser aux vic­times. La clef est donc dans une non-médiatisation ou une média­ti­sa­tion sobre.
  • Une rai­son de pré­cau­tion : Les faits divers sont une matière jour­na­lis­tique par­ti­cu­liè­re­ment sen­sible. Ils peuvent être sujets à conta­gion dès qu’il y a média­ti­sa­tion (Ex: incen­dies de voi­ture). L’établissement des faits est très dif­fi­cile car il croise la détresse des per­sonnes et la com­mu­ni­ca­tion offi­cielle des auto­ri­tés dont le sou­cis pre­mier n’est pas for­cé­ment de dire la vérité. Bref, la moindre mal­adresse peut mettre le feu aux poudres et nous ne vou­lons pas prendre ce risque sur ce blog. Ici une infor­ma­tion erro­née ne se tra­duit pas for­cé­ment par un cor­rec­tif mais une situa­tion qui se tend sur le ter­rain.
  • Une rai­son de pré­ci­sion :Les faits divers sont sujets aux rumeurs les plus folles : Par exemple sur une ancienne note,des com­men­ta­teurs habi­tués au blog par­lant de « source sure » ou disant qu’ils ont aperçu cela direc­te­ment ont déclaré qu’il y avait de 2 morts. Or il n’en était rien. Pour une autre affaire, il y avait 3 morts qui ont ensuite res­sus­ci­tés.

Tant que l’enquête n’est pas aboutie, nous choisissons bien évidement de ne pas mettre en ligne l’article en question afin de ne pas déclencher par ce fait divers inversé des réactions incontrôlables. Nous reviendrons éventuellement sur ce fait divers à froid d’ici quelques temps.

Hervé Suaudeau (aidé dans la réflexion par Jean-Marc Engelvin)

Articles similaires:

5 Réponses à “La presse dément un fait divers, notre blog ne change pas de cap”

Quel est le fait divers en question ?

Navigue avec Firefox 3.6.10 Firefox 3.6.10 sur Mac OS X  10.6 Mac OS X 10.6
Mozilla/5.0 (Macintosh; U; Intel Mac OS X 10.6; fr; rv:1.9.2.10) Gecko/20100914 Firefox/3.6.10

Vous trouverez facilement mais nous ne préférons pas – dans un sens ou dans un autre – pointer du doigt des personnes alors que l’enquête commence tout juste.

Navigue avec Firefox 3.6.9 Firefox 3.6.9 sur Ubuntu 10.04 Ubuntu 10.04
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.2.9) Gecko/20100825 Ubuntu/10.04 (lucid) Firefox/3.6.9

Je fais mon mea-culpa, car j’ai évoqué ce « fait divers ».
Les agressions anti-forces de l’ordre rencontrant un niveau particulièrement élevé tant en fréquence qu’en violence, je n’ai pas pris le recul nécessaire.
Mais tout de même, pour une vraie-fausse agression pour laquelle des policiers auraient menti, combien de guet-apens, rebellions etc au cours desquels des policiers sont blessés ?… plus de 5.000 l’an passé; plus de 2.000 déjà cette année… Bref.

Navigue avec Google Chrome 6.0.472.62 Google Chrome 6.0.472.62 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/534.3 (KHTML, like Gecko) Chrome/6.0.472.62 Safari/534.3

Si c’est l’affaire dont parle Mr Canarozzo,il serait utile d’en connaitre un peu plus.Malgré le fait que souvent,on a comparé notre maire à notre président sur la manière dont il agit, je n’ose penser qu’il puisse le dépasser…….

Navigue avec Safari 4.0 Safari 4.0 sur iPhone iOS 3.1.3 iPhone iOS 3.1.3
Mozilla/5.0 (iPhone; U; CPU iPhone OS 3_1_3 like Mac OS X; fr-fr) AppleWebKit/528.18 (KHTML, like Gecko) Version/4.0 Mobile/7E18 Safari/528.16

je ne pense pas cher Jean Louis. Hervé pare de ces policiers nationaux qui ont falsifiés honteusement des PV d’interpellation pour couvrir l’accident de leur collègue. Le préfet et la justice ont mis en oeuvre des sanctions. tant mieux.

l’affaire dont je parle fait elle peut de bruit, on l’étouffe même. elle ne concerne que notre police municipale et c’est pour cela que j’en parle. vous pouvez par ailleurs vérifier ces informations sur le site du « SNPM ».

à noter que l’on achète d’ailleurs le café en question dans ce conseil municipal, mais c’était prévu de longue date pour être objectif.

Navigue avec Firefox 3.6.9 Firefox 3.6.9 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.1; fr; rv:1.9.2.9) Gecko/20100824 Firefox/3.6.9