Actualité, Justice, Social, Solidarités

STN: Les grévistes sans papiers dorment sur le trottoir

8 mars, 2010 à 3:31 | Posté par

Les 28 travailleurs grévistes sans papiers qui ont démarré l’occupation de leur société le 14 octobre 12 octobre dernier, sont désormais cantonnés jours et nuits dans une tente disposée sur le trottoir devant l’entreprise.

Auparavant, ils occupaient jour et nuit le hangar de la société mais le patron de cette dernière avait intenté un référé afin de les évacuer. La société par voie de justice avait obtenu la libération des lieux la nuit mais les grévistes s’étaient vu conforter dans la légalité de l’occupation durant la journée.  Pour appliquer la décision judiciaire les grévistes avaient évacués le hangar durant la nuit du 24 au 25 février dernier mais dès leur retour au petit matin, un maitre chien les empêchait de retourner dans leur lieu d’occupation. Bien que la décision de justice les autorisait à occuper le hangar, les grévistes n’ont pas souhaité prendre un risque judiciaire en demandant l’application par les deux parties de la décision de justice.

Dès le 25 février, afin permettre la suite du mouvement syndical, la municipalité a fait installer un barnum devant le 124 route de Bondy et un accès aux toilettes du  gymnase du Havre situé à 100m de l’entreprise STN.

Aujourd’hui, les grévistes estiment que la situation est plus précaire. En effet ils n’ont plus accès à l’électricité et ne sont éclairés que par les lampadaires publics, ils sont moins nombreux a pouvoir dormir dans le barnum et rester sur place, et dorment littéralement sur le trottoir. Durant la tempête du 27 au 28 février, quatre grévistes ont même dû venir au secours de leur collègues passant la nuit sur place afin de tenir la tente pour éviter qu’elle ne s’envole.

Parallèlement à cette situation plus précaire, les grévistes estiment leur mouvement plus efficace car, étant ils sont plus visibles et reçoivent plus de visite de soutient. A ce sujet, le ministre de l’immigration a demandé à l’ensemble des préfectures où se situe les filiales de STN, de bien vouloir examiner les dossier de régularisation des employés de cette entreprise.

Hervé Suaudeau

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.