Justice, Politique, Weblogs

Réponse de l’UMP aux révélations d’Alain Rabier

25 mars, 2010 à 0:47 | Posté par

Voici un communiqué que nous a fait parvenir Franck Cannarozzo suite aux révélations sur notre blog d’Alain Rabier. Ce dernier est poursuivi en justice par l’adjoint Ahmed Laouedj pour injures suite à un article pour le moins sulfureux sur le blog de l’association présidée par le député Gérard Gaudron.

Nous publions bien volontiers ce communiqué en accordant la même importance qu’un droit de réponse:

Communiqué à l’attention de Hervé Suaudeau, rédacteur de MonAulnay.com

Cher Hervé,
Permettez-moi de répondre en tant que responsable local de l’UMP puisque l’article publié par Alain Rabier me cite et que votre titre implique le mouvement que je représente.
Il aurait été logique d’interroger les protagonistes nommés par Alain Rabier avant la publication ; cela aurait été le minimum à faire pour avoir différents points de vue et essayer d’approcher la vérité.
Je l’ai déjà dit, nous ne nous sommes jamais exprimés tant que ce dossier était traité par le juge d’instruction de façon à ne pas perturber le travail des avocats et des magistrats.
Je ne me prononcerai toujours pas, d’ailleurs, sur le fond du dossier puisque c’est encore à la Justice de trancher.
Toutefois je tiens à rétablir la vérité, celle qui a bien été retenue par le Procureur de la République et par le Juge d’instruction. Il me semble que cela compte plus que les paroles de Monsieur Rabier.

  1. Ce blog appartenait et appartient toujours à une association. Il n’a rien à voir avec l’UMP. Le fait que Monsieur Rabier ait été militant de l’UMP n’a rien à voir avec ce qu’il a écrit sur ce blog associatif.
  2. Il avait été confié à Monsieur Rabier la tenue du blog et instruction lui avait été donnée que tout article serait validé avant publication par le collège des élus et responsables.
  3. Par trois fois, la publication a été faite sans validation préalable, cette règle a donc été rappelée très fermement puis, le mot de passe a été changé afin d’en limiter l’accès aux personnes respectant les règles du jeu.
  4. Severine Maroun a été mise en cause dans cette affaire parce qu’elle était la seule à avoir une double « qualité » aux yeux de l’instruction : avoir le mot de passe du blog ET être directrice de publication du site, en sa qualité de secrétaire de l’association.
  5. 5. Alors que certains (dans la majorité) m’accusaient d’être l’auteur de cet article, je veux rappeler que Séverine, Gérard Gaudron et moi-même avons assumé publiquement les critiques les plus virulentes, en lieu et place de Monsieur Rabier dont nous n’avions pas dévoilé le rôle. Ce ne fut peut-être pas un soutien selon ce dernier, mais en tout cas une bonne mesure de protection contre d’éventuelles représailles.
  6. La vraie différence entre Séverine et Monsieur Rabier, c’est qu’elle a pris un avocat et pas lui, et que le juge d’instruction et le parquet ont jugé qu’aucun élément ne fondait une quelconque action à son encontre…
  7. Pour obtenir du soutien il y a plusieurs règles à respecter :
    • on ne met pas ses amis devant le fait accompli contre la règle émise
    • on ne fait pas abstraction de leurs conseils
    • on ne les insulte pas et on ne les menace pas
    • on ne leur reproche d’avoir pris les « coups » pour soi ou de donner à la Justice les éléments qu’elle demande
    • on ne leur dit pas qu’on va se venger en cas d’absence de soutien

Aujourd’hui Monsieur Rabier voudrait, comme ce fut le cas de Monsieur Laouedj, en faire une affaire et une manoeuvre politique. Faire condamner Séverine Maroun aurait été le prétexte à un lynchage
politique, cela n’aura pas lieu. Il reste donc à la Justice à qualifier le fait et son auteur.
En conséquence, nous attendrons la fin de cette affaire pour nous exprimer clairement sur celle-ci et je pense qu’il n’est pas dans le rôle de ce blog de faire le procès avant le procès.

Recevez, cher Hervé, mes républicaines salutations.

Franck Cannarozzo (responsable local de l’UMP)

Articles similaires:

Une Réponse à “Réponse de l’UMP aux révélations d’Alain Rabier”

Plusieurs choses à préciser :

– d’abord l’essentiel : je n’ai pas voulu manquer de respect à Monsieur Laouedj. Il a une famille, comme toi Hervé, comme Séverine Maroun, comme Franck Cannarozzo, comme moi. Si ces propos ont pu les blesser, alors je m’excuse platement. Il n’était pas question d’arriver à des conséquences aussi négatives. Une erreur de jugement a été commise. Il faut le reconnaître humblement.

– ce qui découle de l’essentiel : bien sûr, Ahmed Laouedj est convaincu que je ne suis ni raciste, ni xénophobe. C’est bien joué (sans jeu de mots!) de sa part, mais attention à ne pas s’enfermer dans un comportement liberticide. Certains considèrent l’article comme étant borderline, OK. Je ne partage pas leur opinion, mais je la respecte. Mais justement, à mon sens, la vraie liberté d’expression ne découle pas de la diffusion de propos consensuels. Un blogueur a la droit de critiquer un élu. A mon sens, les critiques formulées à mon encontre (xénophobie, concept éculé de l’indigène arriéré…) sont largement plus fortes que les termes de l’article. Certains les ont diffusées sous couvert d’anonymat… J’accepte ces critiques, au nom de la liberté d’expression.

– sur la coopération décentralisée : nul ne conteste sa légalité. Peut-être est-il maladroit de commencer par la région dont on est originaire. Point barre. Peut-être aurait-il fallu donner des comptes précis de l’opération. Après tout, l’argent public est un argent collectif, non?

– militant ou ex-militant? Comme c’est drôle! Je fais partie du club 55. Les initiés comprendront. Cela n’a rien de maçonnique. Je ne suis pas sûr que Monsieur Cannarozzo en fasse partie. Ex-militant aulnaysien, certainement! Sans aucun regret. Je faisais partie des rares à tracter pour Gérard Gaudron à Pavillons-sous-Bois. Ce n’était le cas ni de Séverine Maroun ni de Franck Cannarozzo. Je n’ai rien à me reprocher.
Je ne supporte pas le noyautage de l’info par certains, l’instrumentalisation de certains sympathisants, jetés après coup comme de vulgaires Kleenex, encore moins l’infantilisation des militants à des fins carriéristes. Je ne vois pas la cohérence à tout faire pour être maire, puis conseiller régional, puis conseiller général. Pourquoi pas les élections des délégués de classe à Jean Zay dans ce cas?

– enfin l’évolution de la droite. J’ai profondément honte. Je ne me reconnais pas dans un discours radical. J’ai envie de pleurer quand on parle burqa le soir d’une raclée mémorable. On ne peut pas prospérer sur la haine, l’ignorance et la bêtise. Je ne veux pas être amalgamé avec ces gens-là. La droite libérale et viscéralement démocrate, ce n’est pas cela. C’est l’absolu contraire. L’identité nationale, c’est l’égalité nationale. Ahmed Laouedj est mon égal, tout comme je suis le sien. S’il pense que j’ai sali son nom, alors qu’il se rassure : c’est le mien que j’ai souillé.

Navigue avec Firefox 3.6.2 Firefox 3.6.2 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.2.2) Gecko/20100316 Firefox/3.6.2