Immobilier

Aulnay-sous-Bois dans le dossier « Immobilier » de l’hebdo « L’Express »

16 septembre, 2009 à 5:18 | Posté par

Les grands hebdomadaires nationaux restent fidèles à leurs « marronniers » annuels: classements des collèges, lycées,  hôpitaux -dont les critères contestables peuvent malheureusement influer sur l’évolution de ces services publics-, emploi des cadres, déclaration de revenus, marché de l’immobilier reviennent périodiquement à la une. Souhaitons-leur que ces choix « éditoriaux » assurent leur pérennité et que leurs lecteurs ne les confondent pas dans les kiosques.

logo_lexpressCeci dit, voici comment Jérôme Rabier décrit le marché immobilier aulnaysien pour « L’Express.fr »:

Idéalement située, la commune possède encore un marché très actif.

Avec sa station de RER, son tramway, son accès à trois autoroutes et à l’aéroport de Roissy en dix minutes de voiture, Aulnay-sous-Bois se trouve au centre d’un réseau de transports serré. « Cette particularité a fait doubler les prix en cinq ans », assure un spécialiste.

« Le marché est actif. Quand les biens sont au prix juste, ils partent rapidement », ajoute Arnaud Davy, de l’Agence Centre d’Aulnay. Il existe cependant une grande disparité entre le nord et le sud.

Eloigné du RER, le Nord abrite des zones industrielles et de grands ensembles aux prix très inférieurs à ceux du reste de la ville. Dans un immeuble de douze étages rue des Lilas, un 3-pièces de 55 m2 s’est ainsi récemment vendu 108 000 euros, soit à peine 2 000 euros le mètre carré.

Allée des Capucines, une maison de 140 m2 nécessitant des travaux est partie à 182 400 euros, soit un prix record de 1 300 euros le mètre carré.

Proche du RER et des commerces, le centre est plus coté. Boulevard de Strasbourg, l’une des artères principales, un F 2 de 49 m2 avec 2 places de parking a trouvé preneur à 170 000 euros, soit 3 500 euros le mètre carré.

Les prix des maisons sont également élevés. Elles sont particulièrement prisées par les familles d’actifs qui travaillent dans les entreprises de la commune (dont L’Oréal, le parc logistique de Garonor et l’usine PSA Peugeot-Citroën, le plus gros employeur du département avec 5 000 salariés).

A l’extrême sud, proche des Pavillons-sous-Bois, une bâtisse de 130 m2 avec 900 m2 de terrain s’est vendue 468 000 euros, soit 3 600 euros le mètre carré.

Le marché immobilier du neuf poursuit sur sa lancée: plusieurs programmes sont en cours, notamment une soixantaine de logements au croisement de la rue des Ecoles et de l’avenue du 14-Juillet. Le dynamisme de la ville et la proximité de la gare RER ont un prix: 4 600 euros le mètre carré.

Articles similaires:

Une Réponse à “Aulnay-sous-Bois dans le dossier « Immobilier » de l’hebdo « L’Express »”

Ah le brave Jérôme, il a oublié de signaler pourquoi le prix du magnifique logement de la rue LILAS se vend à se prix. Il fait partie d’une copropriété bien connue… La Morée… le vendeur a même eu de la chance de vendre son bien et même à ce prix!

Navigue avec Firefox 3.5.3 Firefox 3.5.3 sur Windows 2000 Windows 2000
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.0; fr-FR; rv:1.9.1.3) Gecko/20090824 Firefox/3.5.3