Amiante

Reportage exclusif: MonAulnay.com a visité le chantier du CMMP

17 juillet, 2009 à 14:12 | Posté par

JPBeckmannJean-Pierre Beckmann, le maître d’œuvre de la dépollution / démolition de l’ancienne usine d’amiante du CMMP a invité la rédaction à visiter le chantier. J’ai ainsi pu rencontrer cet homme sur qui la sécurité du chantier repose. Il a pudiquement a refusé d’être pris en photos, mais a contrario a longuement exposé son chantier autorisant de visiter toutes les parties qui ne nécessitaient pas d’équipement de protection.

Un chantier insolite dans une école maternelle

courEcole550px

xsqx

L'aire de jeux de 2 à 6 ans de l'école maternelle est directement mitoyenne du mur de l'usine.

L’arrivée sur place est très impressionnante. Après tant de victimes et un scandale sanitaire de portée nationale, prendre conscience ainsi qu’il y a encore à peine trois ans des enfants jouaient contre le mur de cette usine poison glace véritablement le sang. Pour M. Beckmann, du point de vue technique, « ce chantier est un lieu comme un autre » mais il rajoute: « j’ai par contre du mal à comprendre que des gens ont construit cette école ici« .

Confiance sur la date de fin chantier

D’après M. Beckmann, le chantier a montré jusque là « plutôt de bonnes nouvelles« , il y a « très peu de fibres (d’amiante) dans l’atmosphère, y compris dans l’usine« , mais au moment de la démolition « cela va complètement changer » et la bulle étanche autour des bâtiments prendra toute son utilité. Le maître d’œuvre estime avoir « plutôt confiance pour une fin de chantier en mars 2010 » mais ne cache pas que la pollution du sol est encore mal estimée.

Les étapes du chantier

porteA l’heure de la visite sur le site, la cour de l’usine n’était pas « en configuration amiante« , ce qui signifie que l’accès ne posait plus de danger. Une équipe en combinaison, masque MP3 et toutes les protections suffisantes était déjà passé pour débroussailler la cour de l’usine, protéger le sol, condamner toutes les ouvertures des bâtiments et toutes les sources de fibres. L’amiante rendue inaccessible, une autre équipe d’ouvriers a pu venir couler une dalle de béton sur le sol de la cour sans avoir besoin de protection.

Ces travaux préalables ont été obligatoires pour permettre fin juillet d’installer la structure des bulles autour des bâtiments car celle-ci ne peut pas être montée par des ouvrier avec des EPI (équipement de protection individuels).

Courant septembre, le véritable chantier sous bulle, avec toutes les protections nécessaires, pourra alors commencer.

Depuis la visite, la cour est de nouveau en phase amiante (interdiction de rentrer sans équipement) mais sera à nouveau accessible à des ouvriers sans protection en milieu de semaine prochaine.

Le passage du sas de décontamination et visite de la cour

cour500

Comme l’usine n’était pas « en configuration amiante« , j’ai ainsi pu me rendre sans risque dans le sas de décontamination et la cour de l’ancienne usine. La quinzaine d’ouvriers prévus pour le démontage sous bulle des bâtiments, devra travailler par tranche de 2h avec 30 minutes de pause entre chaque période. À chaque pause, les ouvriers devront passer dans le sas qui comprend 5 compartiments:

  1. Un compartiment de dépoussiérage des tenues
  2. Un compartiment de douche en tenue (l’eau sera traitée)
  3. Un compartiment de déshabillage (sauf masque)
  4. Un compartiment de douche avec un tensioactif
  5. Un compartiment de séchage

M. Beckmann a proposé à la rédaction de venir voir à ce moment quand le sas sera en fonctionnement. Le rendez-vous est donc pris.

cour2

Les contrôles et l’information au public

M. Beckmann explique qu’un chantier comme celui-ci met en place des procédures très complexes qui sont toutes validées avec l’inspection du travail et la CRAM. Or, justement, au moment de notre rencontre, une équipe de l’inspection du travail était présente pour cela.

Les associations, car elles ont atteint le niveau de technicité suffisant, pourront visiter le chantier sans rendez-vous. Le public, lui, pourra s’informer dans le bungalow installé route de Mitry. Les informations et les mesures, ne seront donc pas livrées sans explications, car elles ne sont pas compréhensibles par des non initiés. Aujourd’hui M. Beckmann a « hâte que ce bungalow soit ouvert » afin d’informer le public. En effet le bungalow n’attend plus que son employé municipal malgré que la mairie ait annoncé imprudemment que celui-ci était ouvert depuis le 1er juillet (dans le dernier numéro de l’hebdo municipal Oxygène).

MonAulnay.com, après cette visite très intéressante, remercie Jean-Pierre Beckmann pour sa volonté de transparence et vous tiendra informé le plus souvent possible de ce dossier.

Hervé Suaudeau

Articles similaires:

Une Réponse à “Reportage exclusif: MonAulnay.com a visité le chantier du CMMP”

Je voulais vous remercier et remercier toute l’équipe de Monaulnay.com pour les témoignages et votre transparence sur tous les sujets qui concerne aulnay.

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 5.1; Trident/4.0; GTB6; .NET CLR 1.1.4322; .NET CLR 2.0.50727)