Agenda, Social

Rencontre débat sur le thème de l’avenir de la construction automobile

28 mars, 2009 à 13:01 | Posté par

Capture-4pages auto 2 coul V finale comp
Le Parti Communiste Français organise une rencontre débat mercredi 1er avril 2009, à la Maison des Anciens du foyer Dumont, 12, bd Gallieni, à Aulnay-sous-Bois, sur le thème de l'avenir de la construction automobile « en Seine-Saint-Denis… et en Europe », en présence de:

  • Marie-Georges Buffet, députée, secrétaire nationale du PCF,
  • Jacky Hénin, député européen,
  • Hervé Bramy, conseiller général, PCF 93,
  • et des acteurs de la filière automobile.

Retour sur le récent conflit social de Magnetto Automotive.

Une partie des salariés de l'usine d'emboutissage Magnetto Automotive (MA) d'Aulnay-sous-Bois -360 employés-, implantée sur le site PSA, a récemment été en grève pendant 9 jours, suite au déménagement de l'outil de travail et au renvoi de 90 intérimaires. Le transfert de charge du sous-traitant aulnaysien vers des usines PSA françaises devait, semble-il, permettre de respecter les engagements de maintien de l'emploi en contrepartie du plan de soutien gouvernemental au groupe PSA.

Le conflit s'est envenimé après l'assignation, le 2 mars 2009, par la direction, d'une quarantaine de grévistes devant le Tribunal de Grande Instance de Bobigny qui les a enjoint de libérer la sortie de l'usine. Claude Bartolone, président (PS) du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis et Gérard Ségura, maire (PS) d'Aulnay-sous-Bois, ont pris position en faveur des salariés dans un communiqué de presse et rencontré la direction du site accompagnés d'une délégation du Parti Socialiste.

Les négociations ont abouti à un accord qui a permis la reprise du travail le 9 mars 2009. Selon l'Agence France Presse et la Confédération Générale du Travail, une prime de polyvalence, d'un montant de 34 euros par mois et rétroactive -au 1er janvier 2009, selon l'AFP, au 1er octobre 2008, selon la CGT-, sera mise en place avant d'être intégrée au salaire en septembre. Une prime de reprise de travail de 100 euros a été également accordée par la direction. Les salariés auraient reçu la garantie que les machines, qui avaient été déménagées, seraient réinstallées à Aulnay, avant fin mars, selon la CGT, qui fait également état d'une augmentation de la prime d'assiduité de 40 à 90€.

Jean-Marc Engelvin

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.