Environnement, Ile-de-France, Logement, Seine-Saint-Denis, Transports

La Région veut accélerer les insonorisations près des aéroports

19 avril, 2008 à 20:32 | Posté par

Le Conseil régional en séance plénière, le 17 avril dernier, a adopté une délibération proposée par le groupe MRC demandant la mise d’un dispositif d’accélération des procédures d’insonorisation des logements et équipements riverains des aéroports d’Orly et de Roissy-Charles de Gaulle.

Le groupe des Verts, par voie d’amendement, ont obtenu que le Président du Conseil régional soit mandaté pour engager les contacts nécessaires avec les pouvoirs publics compétents, afin de les sensibiliser à la nécessité d’étendre le dispositif de droit commun d’aides aux riverains de l’héliport d’Issy-les-Moulineaux et de l’aéroport du Bourget.

Alain Amédro, vice-président du groupe des Verts au Conseil régional et adjoint au maire chargé de l’environnement, indique sur son blog que "les riverains de ces deux plateformes aéroportuaires sont aujourd’hui exclus de ce dispositif d’aide à l’insonorisation, ces deux plateformes ne bénéficiant pas pour le moment d’un PGS (Plan de Gêne Sonore)". Le PGS définit les niveaux de gêne sonore estimés dans les zones riveraines des aéroports franciliens.

Plan de gêne sonore de l'aéroport Roissy-Charles de GaulleOr, le PGS de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle a été approuvé par arrêté préfectoral le 12 juillet 2004, mais celui-ci couvre une zone restreinte excluant Aulnay-sous-Bois (voir ci-contre).

Le site Entrevoisins.org explique que l’obtention d’une aide financière est possible si le logement doit être situé dans l’une des 3 zones du PGS (ce qui exclue les logements aulnaysiens ou si le logement a été construit avant la publication du PEB de Roissy-Charles de Gaulle, soit avant 1989. L’aide financière couvre le diagnostic acoustique et les travaux d’insonorisation, de 80 à 100 % du montant total des prestations, selon certaines conditions. Les travaux ne sont envisagés que s’ils sont susceptibles d’apporter une amélioration de 5 dB.

Jérôme Charré

Les commentaires sont fermés.