Amiante, Associations

Amiante: Les associations ne veulent pas voir le dossier pourrir

3 avril, 2008 à 1:05 | Posté par
Panoramacmmp0803_3

Capturecourrier_au_maire_d_aulnay_2Le drame du dossier de l’ancienne usine d’amiante du CMMP n’aura laissé au nouveau maire qu’une semaine de répit après son installation. En effet, les associations lui ont envoyé un courrier afin de l’alerter quant au retard pris pour la déconstruction et désamiantage de l’ancienne usine. Comme adjoint, c’est Alain Amédro, adjoint à l’urbanisme, espaces Verts, écologie, environnement, développement durable et agenda 21, qui a la "chance" de se voir refiler la patate chaude.

Dans ce courrier, les associations récapitulent les engagements qu’avaient pris le CMMP et les nouveaux propriétaires de l’usine devant l’ancien maire et le préfet le 19 octobre dernier. Ces engagements, pourtant requis par la justice, n’ont pas été tenus et ni la municipalité, ni le préfet n’ont semble-t-il fait avancer le dossier malgré un dernier courrier de relance des associations en février.

Pourtant l’usine se dégrade et les élèves du Bourg 2 risquent de passer une troisième année contraints de suivre des cours dans des préfabriqués excentrés et inconfortables.

Aussi les associations appellent à une réunion publique le mercredi 16 avril à 19h salle Gainville sur laquelle nous reviendrons.

Téléchargement du courrier des associations au Maire

Articles similaires:

4 Réponses à “Amiante: Les associations ne veulent pas voir le dossier pourrir”

commenter
Abdelkader Boualem | 3 avril, 2008 à 20 h 40 min

Encore une fois, on ne peut que saluer le remarquable travail mené par ces associatifs (Collectif des Riverains et Victimes du CMMP, Ban Asbestos et Addeva 93) totalement desinteressés et seulement préoccupés par les conséquences sanitaires de cette pollution. Il est bien triste que nos politiques de tout bord ne s’inspirent pas de cet état d’esprit qui n’a pour seul but de servir l’intérêt général.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

ah bon, seules les associations auraient le sens de l’intéret général et seraient désintéressées du reste ? et les politiques devraient faire de même ?
je vexu vous rappeler que dans ce dossier les différentes visions qui s’affrontent sont celles de l’actuel propriétaire et de l’ancien, et ce sur le plan judiciaire. c’est bien cette bataille de responsabilités que seul le tribunal peut trancher qui a nuit à la résolution de ce dossier.
je ne crois pas que l’on puisse dire que les politiques aient été dans un autre état d’esprit que celui de la résolution, sauf qu’ils n’ont pas d’autorité sur les juges (c’est cela la nécessaire séparation des pouvoirs que l’on appprécie tant d’habitude).
je sais comme vous le travail important qu’ont fait les associations mais il n’est pas nécessaire de rabaisser les autres pour saluer leur travail.
toutefois, je veux aussi dire que malgré cet important travail, la « vérité » n’est détenue ni par elles ni par personne. si tous les acteurs avaient fait preuve de plus d’écoute les uns envers les autres (c’est valable pour tout le monde) nul doute que d’innombrables blocages auraient été levés.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

cette séparation vous arrange bien mr C car quand on veut tuer son chien, on prétend qu il a la rage;jamais, au grand jamais je vous ai entendu parler de ce probleme semblant vous preoccuper, vous parlez de pouvoir, mais les droits de préemptions à l’hygiène publique, et la sécurité existent.
La première écoute aurait du etre de la part de la (sourde) mairie.
Tout comme le garage Renault, ou les commerces insalubres du quartier Mitry, je vous sais toujours prompt à réagir, et à remuer du vent sans vous impliquer personnellement.
Assez de palabres , vous avez eu votre chance, vous l’avez ratée!!!!!!!

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Abdelkader Boualem | 5 avril, 2008 à 10 h 49 min

Effectivement les seuls associatifs (Collectif des Riverains et Victimes du CMMP, Ban Asbestos et Addeva 93) que j’ai cités sont totalement désintéressés parce que vous savez que leur seul objectif est de défendre les victimes actuelles et futures de cette pollution. Je suis en total désaccord avec votre vision des choses. Pour le CMMP, le politique de gauche a instrumentalisé ce dossier et le politique de droite est resté inactif en se réfugiant comme vous le faites encore derrière des raisons judiciaires (M. Gaudron n’est-il pas député et ne peut-il pas modifier ce fameux cadre légal ?). Tout cela nous amène en plus à une différence importante entre associatifs et politiques, la rétribution financière et le pouvoir. A tout politique qui me répondrait qu’il gagnerait plus ailleurs et que c’est que pour l’intérêt général, je lui répondrai qu’on cesse de nous prendre pour des imbéciles.
Il est normal que vous soyez payé mais lorsque les électeurs ne souhaitent plus votre présence pour des raisons financières, vous devez arrêter la politique et démissionner et là c’est l’intérêt général mais hélas la place est trop bonne. L’homme politique est donc intéressé et n’hésite pas un seul instant à sacrifier une équipe municipale pour son ego.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown