Circulation, Commerces, Ile-de-France

Les opposants à Aéroville ne baissent pas la garde

23 février, 2008 à 22:38 | Posté par


TractaerovilleLe front contre le centre commercial géant au bord des pistes de Roissy semble plus uni que jamais mais il faut remarquer différent niveaux d’implication chez les acteurs de ce front.

Une pétition unitaire est distribuée et elle n’hésite pas à conclure que "L’asphyxie par la circulation va se développer encore et le gigantisme aéroportuaire va faire mourir nos villes." Elle dénonce : "le commerce se développerait sur le territoire de Roissy qui a été dévolu pour
l’aéroport non pour attirer les chalands et faire du profit commercial au détriment
du commerces des villes environnantes et donc aussi de leurs emplois
."

Les premiers signataires de ce front uni sont:

Dans ce front il faut distinguer ceux qui on véritablement engagés des actions de ceux qui n’ont pris qu’une position de principe. Ainsi comme le précise le tract "Les associations de défense de l’Environnement ont déposé des recours près du tribunal administratif de Pontoise : Environnement 93 et les Amis de la Terre du Val-d’Oise, ainsi que des élus : Alain Amédro conseiller régional et Lino Ferreira conseiller municipal de Tremblay.
D’autres associations ont décidé ou envisagent de faire une intervention volontaire au tribunal comme Val-d’Oise Environnement
."

Il serait intéressant de savoir pourquoi les autres élus et associations impliqués dans ce front n’aient pas voulu monter au créneau judiciaire, seul moyen effectif de faire reculer ce projet qui semble déjà acquis à des très haut niveau d’autorité. Nous suivrons les actions que chacun voudra nous transmettre.

Hervé Suaudeau

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.