Fêtes et cérémonies

Des voeux en grande pompe

10 janvier, 2008 à 14:42 | Posté par

P1060174p1060176

Hier soir s’est tenu au gymnase Pierre Scohy les voeux du maire pour l’année 2008 adressés aux personnalités de la ville. Comme chaque année des milliers de personnes avaient été invitées (sauf votre serviteur qui s’y est quand même rendu).

La réception était somptuaire, le gymnase a été rendu méconnaissable par les nombreuses décorations.
Comme d’habitude (voir en 2007 et 2006), le maire est entré sur une musique exagérément théâtrale et cette année sous les effets de fumigènes, d’un laser vert, de spots bleu-blanc-rouges et de la musique de 2001 de l’Odyssée de l’espace (l’ouverture du poème symphonique "Ainsi parlait Zaratoustra" de RichP1060179ard Strauss qui voit la transition de l’homme à ses origines jusqu’au « surhomme », celle utilisée au début du film 2001 de l’Odysée de l’espace dans la première scène avec les hommes préhistoriques).

Le discours du maire s’est presque limité aux remerciements à cause de l’article 52 du code électoral qui interdit toute promotion de ses actions durant la campagne électorale. Il faut cependant s’interroger sur le respect de cet article au regard de la formidable mise en scène qui a mis en valeur ce candidat aux municipales. Une réception plus simple aurait certainement assuré un meilleur respect de la loi et des principes de gestion raisonnée des finances publiques.

Un détail: dans la foule était présent Francis Lalanne (qui est alsacien d’adoption) mais sa présence n’a pas été expliquée.

Hervé Suaudeau

4 Réponses à “Des voeux en grande pompe”

le code électoral différencie ce qui est de l’ordre de l’habitude et de la coutume de ce qui représente une publicité nouvelle dans ce cadre électoral. le fait de transfigurer Scohy est une habitude, le décor est le même depuis plus de 3 ans, ainsi que les jeux de lumière et le fait d’accompagner l’entrée du Maire par une musique d’introduction qui varie chaque année. en cela le code est respecté puisqu’il n’y a pas de nouveauté. chauqe année le discours fait également la part belle aux réalisations de l’année qui elles représentent bien la publicité que le code interdit en cette circonstance. le code a été respecté également puisqu’aucune réalisation n’a été citée.
vous ne pouvez pas donc insinué que le code n’est pas respecté. quand au « somptuaire », Aulnay est une grande ville qui sait recevoir. vous devriez voir les voeux du département ou de la région ou de la mairie de paris pour vois ce qu’est le « somptuaire ». enfin pour ce qui est de la gestion raisonné, le budget des voeux est connu, il est dans le budget, il est quasi le même d’année en année, et très bien raisonné. c’est aussi une occasion exceptionnelle pour les services municipaux de démontrer leur talent…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

De passage dans cette teuf de notables endimanchés , juste deux petits propos complémentaires.
– j’ai eu les vœux du maire, que n’auront pas les lecteurs d’oxygène (sûrement cet article 52 du code électoral)
– Sauf erreur , à part bibi j’ai pas vu d’autre vélo, ce n’était pas la journée circulation douce dans les rues alentours.
Ha j’allai oublier, j’ai rencontré avec plaisir le must des bloggueurs Aulnaysiens.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Laurent Comparot | 15 janvier, 2008 à 14 h 00 min

Après le Sarkoshow, voici le Gaudronshow.
Mais comme le précise M. Cannarozzo, cette débauche de moyens payée par vous, les contribuables aulnaysiens, et destinée à promouvoir l’image de M. Gaudron n’a aucun rapport avec la première tentative en solo de M. Gaudron aux élections municipales.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

débauche de moyens mais c’est une blague !!! le décor est acheté pour 3 ans. il sert à la soirée des voeux aux personnalités (2900 personnes), aux voeux au personnel (1000 personnes), aux banquets des anciens (3000 personnes), à l’après midi dansant pour les jeunes (800 personnes), aux médaillés du travail (200 personnes), aux participants des concours des maisons et balcons fleuris et aux illuminations de noel… bref ce n’est pas le décor du maire mais celui fait en l’honneur de … près de 8000 personnes. est-ce trop d’honneur pour eux ? si vous rapportiez le cout de ce décor à ce chiffre, serait-ce vraiment trop ?
c’est ahurissant de vous voir dans la suscpicion permanente comme si cette soirée n’avait rien d’habituel et que totue l’élection se jouait là. « suspicieux et naif, vous êtes » dirait maître Yoda. « du côté obscur, vous faites le chemin »

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown