Législatives 2007, Médias, Politique

Libération: « Une Beurette pour faire bonne figure »

4 juin, 2007 à 9:09 | Posté par

Sur le parking de la cité Emmaüs à Aulnay-sous-Bois dans le 93, on est plus préoccupé par la voiture qu’il faut réparer que par la diversité des députés à l’Assemblée nationale. Samedi après-midi, la délégation du PRN (Parti Rachid Nekkaz),est accueillie sans passion par les mécaniciens du week-end : «Que ce soit un fils d’immigré qui se présente, je ne suis pas sûr que ça change grand-chose , croit Karim, 52 ans, magasinier la semaine. De toute façon, on est tous dans le même bateau.» Ben Dada, égoutier, est tout aussi perplexe : «Regardez Rachida Dati qui vient d’être nommée, je suis sûr qu’elle va être encore plus dure que tous les autres.» Pour Mohamed, 49 ans, employé communal, l’origine n’est pas un critère: «Au Liban, en Palestine, ils ont des hommes politiques arabes, et vous avez vu ? C’est la guerre. Les politiques, ils nous cassent la tête. J’irai voter aux législatives parce que je me sens obligé. Ce que je veux, c’est surtout des élus qui réduisent les inégalités. A Aulnay, dans le vieux pays, tout va bien et dans nos quartiers, on vit comme dans une décharge. » Patricia, 38 ans, assistante maternelle à la recherche d’un emploi et son mari Alain, 42 ans et chef d’entrepôt, sont plus enthousiasmés par la venue du Parti Rachid Nekkaz dans leur quartier: «Il y avait longtemps qu’on n’avait pas vu de politiques ici, s’amuse Patricia. J’étais étonné de les voir. Moi, je trouve ça bien qu’il y ait des députés d’origine étrangère. Ici, dans ce quartier, qu’on soit français de souche comme nous ou issus de l’immigration, on a les mêmes difficultés. De toute façon, il faut qu’on vive ensemble et au moins, ces députés-là connaîtront nos quartiers.»

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE SUR LE SITE DE LIBERATION

Les commentaires sont fermés.