Logement, Médias, Rénovation urbaine, Sécurité, Seine-Saint-Denis, Social

Le Figaro: Banlieues : le cri d’alarme des maires

3 février, 2007 à 9:47 | Posté par

Monsieur le maire, j’ai besoin d’un logement», «Monsieur le maire, ma fille est au chômage», «Monsieur le maire, des dealers vendent de la drogue sous mes fenêtres»… Monsieur le maire par-ci, Monsieur le maire par-là…

En France, dès que l’on a un problème, l’élu auquel on s’adresse, c’est lui. Ceux qui se présenteront aux élections municipales doivent le savoir : le premier magistrat est au service de ses administrés, souvent de jour comme de nuit. Et ce mandat, qui n’est déjà pas simple à exercer dans un village, tient carrément du sacerdoce quand on dirige une commune de banlieue. Dans ces villes où les maux de la société française sévissent de manière infiniment plus aiguë qu’ailleurs, la fonction exige un dévouement sans bornes. Tout au long des émeutes de novembre 2005, on n’a cessé de les voir en première ligne. A la fois soucieux d’arrêter l’épidémie nocturne d’incendies de voitures et de bâtiments publics et d’éviter que l’on traite le problème des «quartiers» avec des idées simples, pour ne pas dire simplistes. Car ces politiques connaissent par coeur leur terrain, où se mêlent pénurie de logement, chômage, pauvreté, immigration, échec scolaire, violence et délinquance. C’est leur lot quotidien. Le Figaro Magazine a suivi pas à pas ces «pompiers» de la politique dans leurs bureaux, leurs visites et leurs réunions publiques. Et il publie en avant-première un manifeste aux candidats à la présidence signé par des dizaines de maires, droite et gauche confondues.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE SUR LE SITE DU FIGARO

Une Réponse à “Le Figaro: Banlieues : le cri d’alarme des maires”

[Message modéré: Le spam est interdit.]

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown