A vous la parole, Circulation, Environnement, Espaces verts, Logement, Rénovation urbaine, Urbanisme

A vous la parole: Le PRU, une occasion ratée (Tsunade)

31 juillet, 2006 à 11:10 | Posté par

MonAulnay.com c’est aussi vous donner la parole, alors envoyez-moi vos textes : Tsunade nous donne son point de vue sur le PRU (Programme de Rénovation Urbaine):

Voilà quelques jours maintenant, j’ai suivi notre cher blogueur, Jérôme, à l’ANRU, afin de voir avec lui l’exposition sur le PRU d’Aulnay. Me rendre rue Vaugirard en plein centre de Paris pour être informée sur une transformation majeure de la ville d’Aulnay m’a semblé quelque peu étrange je dois bien avouer. Après 45 minutes de trajet depuis la gare d’Aulnay, nous nous trouvions enfin face à la gentille standardiste qui, plus qu’étonnée de voir des visiteurs pour l’exposition, a même cru que nous étions les techniciens venus la démonter.

L’exposition était assez réduite à vrai dire : 4 grands panneaux d’information, un écran plasma diffusant des photos en boucle et enfin un plan récapitulatif de l’ensemble du projet. Je n’étais pas très au fait du projet, je n’en savais que ce que j’avais pu glaner sur différents sites web et notamment sur MonAulnay. Je comptais beaucoup sur cette exposition pour comprendre les choix de la mairie en matière de destructions et de résidentialisations et, au-delà, de leur stratégie future vis-à-vis de la mixité et de l’insertion, dont le PRU n’est à mon sens que le point de départ.

Ma déception fut grande en découvrant le contenu de l’exposition. Alors que la mairie reconnaissait l’importance des conséquences humaines et budgétaires du PRU (un quart de la population d’Aulnay touchée et un budget de plus de 250 millions d’euros), les transformations prévues étaient pour le moins illusoires. Il ne s’agit pas tant de désenclaver les quartiers nord que de les faire patienter par des mesurettes, des aménagements, sans perspectives à long terme.

Pourquoi ? En premier lieu, les destructions d’immeuble dans le quartier des 3000 sont difficilement compréhensibles. Apparemment le but aurait été de dégager de grands axes de circulation plus ouverts, ainsi que de casser la continuité inquiétante des cités. Pourtant, j’ai eu beau regarder la modélisation encore et encore, je n’ai pas vu de création d’espace ni d’ouverture. La plupart des constructions colossales vont rester tout aussi longues et imposantes. La structuration de la cité ne sera pas modifiée en profondeur : seuls quelques immeubles vont disparaître pour creuser une lucarne au milieu de centaines de logements. On aura simplement plus de parkings et de voies de circulation en plein milieu de la cité. D’ailleurs, il est intéressant de noter sur ce dernier point que les voies seront parfaites pour des rodéos de voitures à l’intérieur du quartier et que l’ouverture ne se fait pas du Nord au sud mais à l’intérieur même du quartier. Je me demande si l’objectif du PRU a bien été assimilé au départ.

Second point, l’aménagement de la RN2 en complexes de bureaux, parkings, place du marché géante et aires de repos. Pourquoi pas après tout ? Je trouve cette idée moins destructrice que celle précédemment évoquée d’une autoroute. Pourtant je ne suis pas convaincue. Ce no man’s land de bureaux et de verdure n’est là que pour maintenir la séparation entre quartiers nord et pavillons. Il eut été plus avantageux de raccorder ces quartiers par une zone mixte de logements, éventuellement entrecoupée de bureaux, d’une place de marché, etc. Une zone mixte aurait joué le rôle qu’on demande au PRU, celui d’aménager le territoire de façon à faire se toucher des populations autrefois séparées et favoriser la mixité. De plus, la question du flot de circulation de la RN2 n’est toujours pas résolue. On veut faire une zone de jeu pour les enfants alors que les voitures roulent à grande vitesse et en grand nombre à proximité : c’est pour le moins incohérent. L’aménagement de cette partie du quartier demande encore à être justifiée à mon avis.

Troisièmement, je n’ai vu aucune justification d’aucune sorte d’un projet global de mixité et de socialisation urbaine. On pourra me rétorquer qu’une charte de l’insertion entre les « partenaires » était évoquée (sans pour autant mentionner les dits partenaires), ainsi que la construction d’écoles (les écoles existantes souffrent déjà de dysfonctionnement graves qui n’ont toujours pas été résolus) ou encore le fameux pôle multiservices dans les locaux du Galion. Pourtant, aucun panneau ne mentionnait d’aucune façon autre chose que destructions et réhabilitations. Comme si après les travaux, les problèmes s’envoleront. Je crois au contraire qu’après les travaux tout restera à faire et j’ai peur que la municipalité ne passe à coté de ce point et n’en revienne à sa méthode de gestion « traditionnelle ».

Enfin, et je conclurais sur ce point, il est tout de même incompréhensible que face à un changement de cette nature et de cette importance, la consultation du public concerné soit apparue aux yeux de la municipalité comme un élément négligeable. La culture de la concertation a fait défaut ici, aussi bien en amont du projet que maintenant qu’il est lancé. Ce projet est par essence un projet de long terme, qui demande des sacrifices de la part des gens habitant et travaillant dans ces zones. La moindre des choses à faire, mais également la plus avantageuse pour chacun, était de les associer et de les informer pleinement et régulièrement sur les changements à venir.

Je suis convaincue que ce projet ne va pas dans le bon sens, en tout cas pour ce qui est des quartiers nord. La municipalité se cache derrière les ailes que lui ont données les émeutes. Elle s’est sentie en puissance après novembre, elle a eu toutes les considérations du fait des dégâts nombreux qui ont suivi les violences. Mais elle n’a toujours pas compris que l’on ne se situe plus simplement sur une question d’architecture et d’urbanisme. Ce que veulent les gens avant tout c’est qu’on les écoute. Le PRU était l’occasion de faire quelque chose de positif ensemble, de renouer avec cette partie des Aulnaysiens, de leur montrer la considération qu’ils attendent et de leur prouver que les élus travaillent aussi pour et avec eux. La municipalité a laissé passé cette opportunité. C’est regrettable.

Tsunade

Articles similaires:

2 Réponses à “A vous la parole: Le PRU, une occasion ratée (Tsunade)”

Très intéressants ces commentaires.
Je ne connais pas du tout le projet, mais ils vont dans le sens de ma conviction de jeune urbaniste que l’on n’utilise pas assez l’expertise citoyenne dans de tels projets.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Je crains qu’en ce qui concerne, on ne l’utilise pas du tout cette expertise citoyenne. Tout est imposé, sans aucune discussion véritable.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown