Faits divers, Social, Solidarités

Il dénonce les faits et risque de se faire licencier !

15 octobre, 2005 à 18:19 | Posté par

Nacer Cherchour, éducateur spécialisé à l’institut médico-éducatif (IME) d’Aulnay-sous-Bois, est une nouvelle fois sous le coup d’une procédure de licenciement, indique Le Parisien. L’homme est accusé d’être "violent et agressif" envers ses collègues tout en étant délégué CGT au sein de la structure depuis 2000.

Pour lui, il s’agit de "la discrimination syndicale pure et simple". "Avant de m’encarte, je n’ai jamais eu de souci", soupire ce père de famille de 44 ans. Le climat est déjà tendu, sinon pénivle, depuis l’échec d’une première tentative de licenciement qui l’a frappé en 2001. A l’époque, il avait été accusé d’avoir frappé un enfants psychotique lors d’une sortie, avant d’être innoncenté et réintégré.

Or, en 2003, Nacer Cherchour prend, en étant bien isolé, la défense de Naïma et Fatiha. "Je n’avais plus la parole en réunion, les collègues n’avaient plus le droit de me parler et bien sûr, on continuait de me refuser des formations", énumère l’éducateur, "dans la maison depuis quinze ans".

A bout, le syndicaliste est en arrêt maladie pour dépression depuis mai 2005. En juillet, il se retrouve subitement sans indemnité. "L’IME n’avait pas adressé le volet employeur de mon arrêt maladie à la Sécu", relate Nacer Cherchour, qui a par ailleurs saisi et obtenu gain de cause devant le tribunal des prud’hommes de Bobigny en référé pour 2 700 € de retard de salaires.

L’inspecteur du travail en charge se prononcera sur le bien-fondé du licenciement d’ici à la fin du mois. Quel que soit son verdict, le délégué CGT n’envisage pas de rester dans l’IME. "Je dois partir pour mon hygiène mentale. Travailler là-bas est devenu un enfer", assure-il.

Jérôme Charré

Articles similaires:

2 Réponses à “Il dénonce les faits et risque de se faire licencier !”

je suis tout à fait d’accord avec ce que dit nasser. L’IME est gérée par un directeur qui se sert de son pouvoir pour détruire les salariés qui dénoncent ses méfaits ainsi que la manière malsaine dont il se sert de ses sois disants employé qu’il a embauché par copinage, dans sa famille (fille, nièce , gendre) qu’il place comme des pions pour mieux gérer son « entreprise ». Vérrifiez, c’est son gendre qui va prendre le poste de chef de service après avoir eu une « promotion » en tant qu’éducateur technique » alors qu’il n’était qu’un AMP au FDT…. Sa propre fille et sa nièce ont bénéficié d’une formation d’ES avant d’autres personnes bcp plus prioritaires qu’elles…. alors si c’est cela le social… le pouvoir appartient donc au despot local…

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Connaissez-vous réellement l’histoire?

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown