Commerces, Démocratie, Justice, Politique, Seine-Saint-Denis

Le torchon brûle entre le préfet et le Cidunati

4 août, 2005 à 11:27 | Posté par

Les élections de mars dernier de la Chambre des métiers avaient été annulées par le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise à la suite d’un recours de la Confédération Intersyndicale de Défense et d’Union Nationale d’Action des Travailleurs Indépendants (Cidunati) pour de graves dysfonctionnements dans l’organisation et le déroulement du scrutin.

Or, le Cidunati annonce qu’il va déposer un recours en excès de pouvoir contre le préfet de la Seine-Saint-Denis, Jean-François Cordet. L’organisation de défense des artisans est opposé à la manière dont celui-ci a procédé pour constituer la Commission chargée d’administrer provisoirement la Chambre des métiers dans l’attente de futures élections.

Le responsable départemental du Cidunati, Patrick Toulmet, s’estime "surpris que l’administration ait favorisé un syndicat plus qu’un autre". En effet, l’UPA (Union professionnelle artisanale), organisation concurrente majoritaire en France, est représentée par cinq membres sur les neuf de la commission et qu’elle a obtenu deux des trois postes du bureau dont la présidence; le troisième étant attribué à la Fédération française du bâtiment (FFB)

Jérôme Charré

Articles similaires:

Une Réponse à “Le torchon brûle entre le préfet et le Cidunati”

commenter
de RIVERIEULX Nathalie | 22 juillet, 2006 à 15 h 58 min

Nathalie de RIVERIEULX
Paris, 22 juillet 2006
Monsieur le préfet,
LE 21 juillet 2006 à 18h55 vous a été adressé un RAR avec AR de la Poste restante 39 rue de la Pompe 75016 Paris.
Je vous apporte les précisions suivantes :
1. L’origine des faits des infractions de vols et recels;
2. J’ai déposé à l’INPI certains actes
3. »Toute appropriation de la la chose d’autrui contre le gré de son auteur (moi-même) ou légitime détenteur (moi-même) caractérise la soustraction frauduleuse cosntitutive de vols, quels que soient le mobile qui a inspiré son auteur et l’utilisation du bien appréhendé.
Un vol ou recel fait l’objet d’un licenciement immédiat et constitue aussi une infraction pénale.
4.Ma CNI a été volée et recelée avec un abonnement.
5.J’ai porté plainte contre les policiers de 93400 Ouen depuis que j’ai constaté qu’ils refusaient mes plaintes malgré les conseils initiaux du 17 auprès de JP Dintilhac et Jean Louis NADAL.
Le 7 janvier 2004: attaquée par un couple de noir(e)(s) le couple était au commissariat quand j’ai voulu porter plainte et les policiers ont refusé ma plainte malgré les touffes de cheveux que je dégageais devant eux.
J’ai été contrainte de voir après des médecins spécialisés ( cuir chevelu, dents cassés)
Veuillez prendre acte de la présente, et agréer, Monsieur le préfet, l’expression de mes salutations distinguées,
D’autres policiers(ières) sont en cause dont celles UPQ Necker et RATP.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown