Justice, Sécurité

La compagnie de Sécurité et d’Intervention n’est pas démantelée malgré ses casseroles

20 novembre, 2020 à 22:49 | Posté par

Ordre et contre ordre du Préfet de Police

Soupçons de rackets de dealers, de violences, des propos racistes, d’interpellations illégitimes… La sombre réputation de l’unité avait amené Didier Lallement à annoncer sa dissolution. LP/Arnaud Dumontier

Coup de théâtre : alors que le préfet de police Didier Lallement avait annoncé, en juillet, la dissolution de la Compagnie de sécurisation et d’intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93) après une vague de scandales mettant en cause plusieurs de ses policiers, il rétropédale. La CSI 93 – dont quatre agents sont toujours mis en examen – ne sera pas supprimée.(…)

En clair, selon nos informations, seule une quinzaine de policiers affectés à un service dédiées aux interventions matinales à domicile devraient quitter la CSI 93 pour rejoindre celle de Paris. Mais le reste des effectifs, hormis les quatre hommes mis en cause, ne changeront pas. Ni les locaux, qui resteront ceux d’Aulnay-sous-Bois. La chefferie pourrait toutefois être rattachée à Paris.(…)

En tout, pas moins de… 17 enquêtes visant des policiers du service ont été ouvertes par le parquet de Bobigny ! Pêle-mêle, elles visent des soupçons de rackets de dealers, de violences, des propos racistes, interpellations illégitimes, confiscation de stupéfiants à des fins personnelles, procédures montées ou trafiquées…

Extrait d’un article du Parisien

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>