Education, Religion

Séparatisme, un exemple aulnaysien pour conforter la stratégie du gouvernement

30 septembre, 2020 à 22:02 | Posté par

Ce vendredi, le président Emmanuel Macron doit présenter sa stratégie contre les « séparatismes », notamment l’islamisme radical, avant la présentation d’un projet de loi à l’automne.

L’école Sabil a été fermée mi-janvier, les conditions d’éducation n’étant pas respectées et des publications jugées dangereuses ayant été trouvées par les autorités. LP/Thomas Poupeau

Nous vous en avions parlé en février dernier. Ce cas dans notre ville fait partie des exemples qui permettront au gouvernement de se préparer à poser les termes du débat, Europe1 en parle, extraits:

Dans les exemples abordés, on trouve ainsi le cas d’une école confessionnelle clandestine à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Lors d’un contrôle, l’établissement a été fermé pour des infractions aux codes de la Santé, de la protection des mineurs et de la construction.

Mais le document précise qu’un livre interdit de publicité par le ministère de l’Intérieur en 2019 pour des « risques d’incitation à la haine ou à la discrimination envers les personnes ne pratiquant pas l’islam wahhabite [promu par l’ouvrage] », a été retrouvé dans une classe de moyenne section, sur une petite table, accessible à tous les enfants.(…)

Mais à l’Élysée, on reconnaît que le sujet reste délicat. Un conseiller du président pointe ainsi l’enjeu d’éviter « les surenchères et les postures » sur ce sujet. Malgré tout, l’entourage d’Emmanuel Macron promet des « réponses concrètes » vendredi, lors du discours très attendu du chef de l’État.

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>