Actualité, Transports

Les pertes « Autolib » pourraient être bien moindres pour notre ville

17 juin, 2020 à 20:45 | Posté par

Bienvenue à Métropolis

Rappelons nous, en 2015 notre maire inaugurait des places « Autolib ». C’est la municipalité qui avait payé les connexions et les places qui devaient être remboursées par cette société et son développement. Deux ans après, nous apprenions le fiasco de cette société.

Nous apprenons par le Parisien qu’une société a passé un marche avec la métropole du Grand Paris pour remettre en fonction les anciennes bornes, extraits:

C’est un long feuilleton qui est en passe de prendre fin. Les bornes Autolib’ inutilisées depuis la fin du service d’autopartage en juillet 2018 en Ile-de-France vont enfin connaître une deuxième vie.

Un consortium composé de Spie, SIIT et E-totem vient de remporter l’appel à initiative privée lancé par le syndicat de la Métropole du Grand Paris (MGP). A la clé, la promesse de la reprise des 2 582 anciennes bornes de recharge pour véhicules électriques et l’installation de 502 nouvelles dont 252 à charge rapide (50 à 150 KW).(…)

Afin d’inciter les communes à signer un contrat avec le consortium Métropolis, un dispositif financier incitatif a été mis en place. Une véritable carotte pour les municipalités en échange de l’occupation de leur espace urbain. « Métropolis versera 5 000 euros annuels par emplacement à toutes les villes qui rejoignent le réseau », assure Patrick Ollier. A titre indicatif selon l’édile, Nanterre (Hauts-de-Seine) percevrait 870 000 euros pour tous ses emplacements. Ce serait 535 000 € pour Rueil (92), 105 000 euros pour Antony (92) et 195 000 euros pour Aulnay-sous-Bois (93).

Bien sur, nous ne saurons jamais combien nous a coûté l’installation de ces bornes.

Les commentaires sont fermés.