Amiante

Réponse de la société de désamiantage

4 janvier, 2019 à 18:40 | Posté par

Le Parisien publie un article qui donne suite au communiqué de presse du groupe « Rassemblement pour Aulnay »

Depuis des mois, plusieurs centaines de sacs d’une tonne chacun, remplis de déchets amiantés issus de la démolition des tours du Galion, sont entreposés par la société chargée du chantier sur un terrain proche du bâtiment. De l’autre côté du grillage : la cour de récréation.

« N’importe qui peut escalader la clôture ! Si un gamin entre pour ramasser un ballon et éventre un sac, que se passe-t-il ? », se désole Bachir, qui habite le quartier depuis 47 ans.

C’est lui qui, en novembre, s’est aperçu de la présence de ces sacs estampillés « Attention : amiante ». Et de s’interroger : « Est-ce que toutes les précautions sont prises pour éviter que l’amiante ne se répande dans le quartier ? Quand on voit les sacs à l’air libre, on se pose la question ! »

La société Melchiorre, chargée de la démolition du Galion, jure qu’il n’y a « aucun danger ». « Les déchets amiantés sont stockés dans des doubles sacs étanches réglementaires. Ils passent un sas de décontamination – comme les ouvriers », résume un responsable du chantier.

Mais la législation veut que les déchets amiantés soient « évacués, après décontamination, hors du chantier aussitôt que possible, dès que le volume le justifie ». Or des centaines de sacs sont quotidiennement entreposés le long de l’école.

La zone de stockage sécurisée

« Nous les évacuons quand le stock le justifie, insiste le chef de chantier. Mais on ne peut pas louer des semi-remorques pour sortir les sacs à l’unité, même par dizaines. Trop cher ! »

Devant l’inquiétude des habitants, le bailleur a démarré, ce vendredi, des mesures d’air, qui seront poursuivies lundi et mardi. « Les échantillons seront analysés par deux laboratoires différents et les résultats communiqués », assure 1001 Vies Habitat.

La ville indique aussi avoir commandé une expertise de l’air au niveau de l’école Paul-Eluard. Elle est prévue ce mercredi.

Source: Le Parisien

Sans l’intervention d’un groupe d’opposition, sans les médias locaux et nationaux, la ville se serait-elle saisi de ce qui semble exister depuis plusieurs mois,? Notre ville endeuillée par le drame du CMMP sait ce que l’amiante peut faire comme dégât. Ceux qui ne sont là que pour un cours passage peuvent-ils le comprendre?



Articles similaires:

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>