Politique, Religion

Stéphane Troussel minimise l’islamisation de son département

24 octobre, 2018 à 9:00 | Posté par

Le président du département réagit après la publication du livre « Inch’Allah » dont nous parlions il y a peu.

Le président du département nuance sur son blog la place qu’occupent les dérives religieuses. Il revient sur ses priorités que sont l’emploi, l’éducation ou encore les transports. « En Seine-Saint-Denis, que veulent les gens ? De quoi me parlent-ils, lors de mes permanences hebdomadaires à La Courneuve ? Pas du halal, pas du voile, pas de la mosquée. Ils veulent un logement, ils veulent des transports qui fonctionnent, ils veulent avoir accès à un emploi, ils veulent faire des études »

« Loin de nous l’idée de dire que c’est le seul problème de la Seine-Saint-Denis, nous disons à plusieurs reprises que cela reste minoritaire », a dit à l’AFP Célia Mebroukine, au nom des cinq ex-étudiants. « Ce livre apporte une enquête objective » sur un phénomène qui existe, a-t-elle ajouté, « on est sorti de la politisation » autour de ce sujet « dont M. Troussel est un exemple ». 

Extrait d’un article de ouest-france.fr

Nous reviendrons en détail sur le chapitre concernant notre ville qui commente l’histoire de l’association EMJF sous les différentes mandatures de Gérard Gaudron à Bruno Beschizza.

 

Les commentaires sont fermés.