Législatives 2017

Goldberg risque t’il de perdre son mandat de député?

9 juin, 2017 à 23:33 | Posté par

Photo: Le Parisien

Après Libé dans notre dernier article, c’est au tour du Parisien de s’intéresser à notre circonscription et plus particulièrement au député sortant, Daniel Goldberg.

« Je dois rassembler au-delà des choix politiques que les citoyens ont fait à la présidentielle, de Macron à Mélenchon », explique le parlementaire, qui se félicite, par ailleurs, d’être soutenu par EELV. Et de mettre en avant son bilan : « 1 000 amendements adoptés à l’Assemblée, 2 277 interventions en commissions, 12 rapports défendus », détaille Goldberg, que l’agence Rumeur-Publique a classé en 18e position des députés les plus influents. Parmi ses priorités, s’il est élu, l’homme veut installer des maisons de santé dans chaque ville de la circonscription, ainsi que la reconstruction des commissariats d’Aulnay-sous-Bois et Bondy – Les Pavillons. » Le fait qu’il n’est pas voté la motion de censure contre la loi El Khomri lui fera t’il perdre des voix qui se reporteront sur les autres listes de gauche?

Qui pourrait lui barrer la route?

« Alain Ramadier, maire adjoint (LR) à Aulnay, compte sur son ancrage local pour convaincre les électeurs de droite « rafraîchis » par l’affaire Fillon. Lequel a fait de piètres scores à Aulnay (14,5 %) et Bondy (10 %), mais un poil mieux aux Pavillons (20 %). « Mes parents avaient un café en face de la gare, bien connu des anciens. J’ai toujours habité Aulnay et j’y habite toujours », pose d’emblée celui qui est élu depuis… 1989, comme conseiller municipal et régional, puis maire adjoint de Bruno Beschizza. « Cette année, étant donnée la victoire de Macron, il ne faut pas compter sur une vague bleue. Alors, je suis prudent », explique l’homme, qui assure qu’il « votera les lois du gouvernement Macron si elles vont dans le bon sens ». »

Les électeurs qui ont voté Macron iront-ils jusqu’à porter leurs voix sur un candidat au passé sulfureux?

De son côté, Ambre Froment, la candidate de la France Insoumise, a fait ses comptes : « A Bondy, il n’y a qu’un seul bureau où Jean-Luc Mélenchon n’est pas arrivé en tête, et une dizaine à Aulnay », analyse-t-elle, se félicitant qu’on « la prenne désormais au sérieux ». Tout en tempérant : « le report des voix n’est pas automatique, entre une présidentielle et des législatives… » Ses priorités : « Refondation de la police républicaine », voyant là un élément essentiel « pour apaiser les tensions entre forces de l’ordre et habitants », quatre mois après le viol présumé de Théo par des policiers à Aulnay.

Le candidat du Parti Communiste, coincé entre le PS et FI a t’il une chance de se retrouver au deuxième tour. Rappelons que seuls les deux premiers candidats y seront et éventuellement ceux qui auront totalisé 12,5 pour cent des inscrits (et non des votants).

Un petit clin d’œil au candidat Asselineau qui sur les réseaux sociaux semble trouver quelques amitiés.

Les passages en italique proviennent du Parisien

 

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.