Logement

La guerre de la cité Emmaüs contre son bailleur peut-elle atteindre d’autres résidences?

17 avril, 2017 à 22:51 | Posté par

Pho­to: L’espress.fr

La faute au « van­da­lisme » ou à un bailleur « négligent »? En conflit depuis des mois, Emmaüs Habi­tat et une asso­cia­tion de loca­taires se rejettent la res­pon­sa­bi­li­té de l’état dégra­dé de la cité de l’Europe, pour­tant récem­ment réno­vée tout au moins sur son aspect exté­rieur tran­chant avec les pro­blèmes dés que l’on entre dans les immeubles.

Sans attendre d’hypothétiques répa­ra­tions, ce plom­bier polo­nais Raphaël Cie­cha­nows­ki, inter­viewé par l’Expres a tout refait, à ses frais. « Avant, les plombs sau­taient pour un rien, le lino fai­sait des cloques; main­te­nant, « c’est propre », se réjouit son épouse Katar­zy­na. » Cette mère de deux enfants s’estime chan­ceuse d’avoir obte­nu ce 69m2 au 9e étage, pour 600 euros charges com­prises. Mais, quand elle s’apprête à rece­voir des invi­tés, elle aime­rait ne pas devoir net­toyer la cabine d’ascenseur qui « pue la pisse » à cause du ménage fait a mini­ma. 

Nous avions déjà mon­tré l’insalubrité de cette rési­dence et récem­ment notre Maire est venu mon­trer son sou­tien aux reven­di­ca­tions des loca­taires, ce qui a sur­pris plus d’un.

Plus encore le mou­ve­ment « La révo­lu­tion est en marche » n’hésite pas à dire que ce déla­bre­ment et cette absence de réno­va­tion est vou­lue :  « Nous avons appris der­niè­re­ment qu’Emmaüs habi­tat sou­hai­tait démo­lir une par­tie de la cité de l’Europe afin de réno­ver son parc en vue de l’arrivée de la gare du grand Paris. Et si la véri­té était qu’ils veulent lais­ser pour­rir l’existant pour le démo­lir puis recons­truire au lieu de réha­bi­li­ter ?« Est-ce qu’ils n’escomptent pas une affaire immo­bi­lière plus juteuse dans ce cas de figure et ce, au détri­ment des popu­la­tions actuelles ? »
Plus encore, il dit  « Suite à une visite de tout le patri­moine nous avons pu remar­quer que la situa­tion de la cite de l’Europe est loin d’être un cas iso­lé. Nous appe­lons tous les habi­tant des cités HLM de France à prendre leur des­tin en mains.  »

Emmaüs Habi­tat qui semble peut dis­po­sé au dia­logue devra s’expliquer car les loca­taires ne sont pas prêts à bais­ser les bras.

Articles similaires:

Répondre:

Nom (SVP évitez les pseudos):
E-mail (non publié) (obligatoire):
Site web:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous avez le droit d'utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>