Piscine

Le département au secours d’Aulnay pour une piscine moins onéreuse

9 novembre, 2016 à 23:29 | Posté par
piscine

Photo: LP/Alain Martin

Le conseil départemental présidé par Stéphane Troussel (PS),  vote, ce jeudi, son « Plan Piscines 2016-2021 ». Objectif : dans les cinq ans à venir, investir 40M€ dans la construction de nouvelles piscines et la rénovation des bassins existants.

D’ici 2021, 30 M€ vont être investis dans la construction de bassins, pour répondre aux « besoins les plus urgents ». Elles seront situées à Aulnay, où un centre-nautique à vocation intercommunale (Sevran, Les Pavillons-sous-Bois, Le Blanc-Mesnil) de 32M€ va remplacer le stade de Coursaille, fermé en 2014. Mais également à Aubervilliers, Noisy-le-Sec (ou Bagnolet), Pierrefitte-sur-Seine et Saint-Denis/La Courneuve. Cette dernière doit permettre d’accueillir les épreuves de water-polo si Paris obtient les JO en 2024.

Source: Le Parisien

Une première aide pour le projet de la municipalité quelque peu excessif! Si cela est divisé par le nombre de piscines, cela fait 7 M€ à Aulnay, il reste encore 25M€ à trouver!…..

Articles similaires:

5 Réponses à “Le département au secours d’Aulnay pour une piscine moins onéreuse”

Ce projet nage en pleine contradiction entre le partenariat privé (DSP ou PPP) et le financement public : soit le financement privé est le nec plus ultra pour soulager les finances publiques, soit le financement public est considéré comme adéquat.

C’est exactement le sens d’une excellente intervention d’un conseiller municipal d’opposition lors de la construction de la piscine à Montauban :

« Décidément, vous parvenez encore à nous surprendre. Vous n’avez cessé depuis le début de la mandature de nous expliquer que la modernité résidait dans le recours aux montages audacieux type PPP qui devaient soulager le budget municipal d’une gestion archaïque et onéreuse. Vous n’avez eu de cesse d’agresser le conseil général et le conseil régional, seuls l’Etat et les partenaires privés trouvant grâce à vos yeux, et aujourd’hui, faisant table rase du passé, vous sollicitez vos partenaires publics, à l’exception notable de l’Etat, pour vous aider à boucler un plan de financement mal engagé. Manifestement toutes nos craintes se confirment. Le choix hasardeux de cette procédure de PPP va coûter très cher aux Montalbanais. Nous ne voterons pas cette demande, non pas parce que nous sommes hostiles à la construction de cet équipement, mais parce que les coûts de conception et de construction ont été mal évalués et parce que cette demande tardive paraît relever de la précipitation. Ce n’est ni sérieux, ni crédible. »
Source : http://www.ladepeche.fr/article/2012/04/17/1332362-la-future-piscine-continue-de-faire-des-vagues.html

Les données de ce dossier :
« L’acteur privé avance les capitaux, construit et entretient la piscine pour un montant de 25 436 766 € (HT). En contrepartie, la collectivité rembourse sous forme de loyers pendant 27 ans et 3 mois, à raison de 2,2 millions par an. Depuis trois ans, l’opposition municipale n’a cessé de batailler contre ce PPP, craignant la bombe à retardement qui va coûter au bout des 27 ans et 3 mois plus de 60 millions d€ à la municipalité. »

En résumé à Montauban : 25 millions investis par Vinci = 60 millions à rembourser jusqu’en 2038.
Une des inconnues à Aulnay : les 32 millions incluent-ils les loyers ou redevances ?

Navigue avec Internet Explorer 11.0 Internet Explorer 11.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; Trident/7.0; rv:11.0) like Gecko

A la place du conseil général, je me poserais les questions suivantes :
– la subvention de la piscine d’Aulnay ne vise t’elle pas qu’à couvrir une partie seulement du surcout évitable causé par le recours au partenaire privé ?
– une subvention a t’elle pour objet de crédibiliser un projet « ni sérieux ni crédible » ? Pour construire le plongeoir et aider à faire tomber les citoyens dans la marmite ?

Navigue avec Internet Explorer 11.0 Internet Explorer 11.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; Trident/7.0; rv:11.0) like Gecko

Vous changez les noms et vous avez peut-être le prochain débat au conseil municipal d’Aulnay. Voilà ce qui se passe quand un maire lance une construction privée de piscine XXXL sans un plan de financement solide et cohérent: http://gauche.anticapitaliste82.overblog.com/conseil-municipale-de-montauban-bar%C3%A8ges-se-noie

Navigue avec Internet Explorer 11.0 Internet Explorer 11.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; Trident/7.0; rv:11.0) like Gecko

Nul doute que monsieur Beschizza va refuser une quelconque aide du Conseil Départemental par soucis de cohérence : en 2015, la droite départementale présidée par Michel Bluteau avait dénoncé ce plan piscine.

Navigue avec Firefox 49.0 Firefox 49.0 sur Windows 10 x64 Edition Windows 10 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 10.0; WOW64; rv:49.0) Gecko/20100101 Firefox/49.0

Le choix du site de PSA serait un gouffre à long terme pour le conseil général (subvention transport des collégiens) avec des situations ubuesques à suivre.

Je mets une pièce là dessus : « Faute de budget, des collégiens font une heure de marche pour aller à la piscine ».
Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/09/22/01016-20140922ARTFIG00165-faute-de-budget-des-collegiens-font-une-heure-de-marche-pour-aller-a-la-piscine.php

A Montauban, la nouvelle piscine à (seulement) 25 millions d’euros permettrait l’accueil de 1400 scolaires par semaine. Là bas, la piscine est proche du centre ville. Un choix évident pour presque tout le monde.
Source : http://www.montauban.com/Article/65/3945/Les_verites_concernant_le_complexe_Ingreo.html

Navigue avec Internet Explorer 11.0 Internet Explorer 11.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; Trident/7.0; rv:11.0) like Gecko