Piscine

Future centre nautique à Aulnay? Allons voir du côté de Rosny-sous-Bois

4 novembre, 2016 à 9:08 | Posté par
piscines_cns_article

Photo: http://www.rosny93.fr/

Rosny-sous-Bois vient de se doter d’un nouveau centre nautique. Deux bassins, une pataugeoire, quatre toboggans, un hammam, deux saunas, un grand jacuzzi, un espace repos et deux douches massantes. Il y a aussi une salle de sport agrémentée d’appareils high-tech dernier-cri (rameurs, vélo-elliptiques, tapis de courses, machines de musculation…)

 

Voilà qui se rapproche de ce que souhaite notre municipalité mais sans bassins extérieurs. « Les tarifs ont augmenté, mais les prestations sont incomparables avec ce qu’on offrait avant » dit un élu.

Un chantier qui a coûté 15,3M€ à la commune et à la Région, soit moitié moins de ce qui est prévu pour Aulnay-sous-Bois. «  Si c’était à refaire aujourd’hui avec la baisse des dotations, on ne se lancerait sûrement pas » avoue Claude Capillon, le maire (LR). « Heureusement qu’on a voté ce projet avant !  » Ces nouveaux locaux seront gérés par délégation de service public par le groupe Opalia pour les 24 prochaines années. Un équipement qui coûtera 1,6 M€ par an à la commune.

Lors des soi-disantes réunions de « concertation », on nous a dit que la piscine de Coursailles ne pouvait pas être réparée, on nous a dit que la concertation avait été faite  alors que déjà en mars 2016 H2O procédait à une étude opérationnelle pour la construction d’un centre aquatique Olympique et on nous dit que nous ne paierons pas un projet de 32 millions d’euros…On peut en douter.

Source: Le Parisien et site de la ville de Rosny-sous-Bois

 

 

Articles similaires:

Une Réponse à “Future centre nautique à Aulnay? Allons voir du côté de Rosny-sous-Bois”

Oxygène (novembre page 15) ne répond globalement pas aux « principales interrogations » retenues des réunions :

– Comment le centre nautique sera-t’il financé ?
Réponses d’oxygène : pas par l’impôt et subventions espérées.
Conclusion : c’est pour l’instant un plan de financement façon Terre d’envol? La piste d’atterrissage n’est pas encore connue ?

– Les tarifs ?
« Les tarifs devront être attractifs ». Le seront-ils ? Suspense. Si cela dérape, adressez vous au maire qui aura récupéré la patate chaude ?

– Offre de transport adaptée ?
Les transports en commun pour les scolaires, ce sont les bus de la RATP ? D’autres grandes villes ont pris le sujet à l’endroit avec des petites piscines de proximité en complémentarité du méga centre nautique avec le bling-bling et l’aquazumba.

– « 32 millions, c’est beaucoup »
Réponse d’oxygène : « Toutes les options ne seront peut-être pas retenues ». Quèsaco ? La transparence sur les options fait partie des options ?!?
« L’investissement est sur 50 ans ». Dans ce cas, et comme on l’apprend avec quelques notions de base en économie, pourquoi le financement n’est-il pas par l’impôt, surtout avec des taux d’intérêt aussi bas ? La facture totale serait bien inférieure par rapport à un opérateur privé. La redevance de 1,6 millions d’euros par an comme à Rosny n’est pas une « option » !
Si les 32 millions d’euros (avec ou sans redevances?) ne passent pas les mailles d’un emprunt pour la ville, pourquoi serait-il compatible avec le portefeuille des aulnaysiens usagers de la piscine ?
Conclusion : 32 millions c’est beaucoup trop si c’est mutualisé par l’impôt ? C’est pas si cher si l’équipement dit municipal confié à un prestataire aussi peu qualitatif que l’IFAC (scolaires) est financé par les usagers ?

Navigue avec Internet Explorer 11.0 Internet Explorer 11.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; Trident/7.0; rv:11.0) like Gecko