Amiante, Justice

Venez soutenir la plaidoirie pour que le CMMP, pollueur d’Aulnay, paye enfin!

3 septembre, 2015 à 1:02 | Posté par
panorama20090925c1024

Usine du CMMP en 2009 (CP H. Suaudeau / MonAulnay.com)

Siège du CMMP à Paris

Siège du CMMP à Paris (CP Google Street View)

Depuis avril 2005, nous suivons ce sujet avec pas moins de 160 articles. Le procès contre le CMMP arrive enfin et nous relayons donc naturellement cet appel pour venir à l’audience et soutenir le principe du pollueur-payeur.

Résumé de la situation pour les nouveaux aulnaysiens: Le CMMP est l’exploitant de l’ancienne usine d’amiante d’Aulnay ayant mortellement empoisonné des dizaines de travailleurs et riverains atteints par la pollution dégagée en toute impunité pendant des décénies. Le CMMP a toujours refusé de dépolluer le site (attenant à l’école maternelle du Bourg). Devant cette mauvaise volonté, et sous pression des associations, la municipalité a dépollué le site à ses frais afin de ne pas risquer une nouvelle catastrophe sanitaire.

Voici donc le message de Nicole et Gérard Voide:

Bonjour à toutes et tous,

Nous invitons les victimes et riverains de l’ancienne usine de broyage d’amiante CMMP du vieux pays d’Aulnay à venir soutenir, par leur présence s’ils le peuvent, la plaidoirie de maître François Lafforgue (avocat des associations) à

L’AUDIENCE DU JEUDI 10 SEPTEMBRE 2015 à 15 heures 30
au palais de justice de Paris, Boulevard du Palais (métro Cité) – salle d’audience de la 2ème chambre civile

Il s’agit de savoir si, oui ou non, le principe « pollueur/payeur » inscrit dans la loi sera enfin respecté.

A ce jour, l’impunité est totale :

  • PDG, préfets, contrôleurs de l’époque de la pollution, responsables des malades et des morts d’aujourd’hui, ne sont plus en vie pour pouvoir rendre des comptes
  • l’entreprise CMMP, elle-même, échappe à la justice car la loi sur les personnes morales est postérieure aux faits et ne peut s’appliquer rétroactivement
  • les frais de désamiantage (17 millions d’euros) incombent sans conteste de par la loi au dernier exploitant, c’est-à-dire
  • le CMMP, entreprise florissante et non aux contribuables
  • le CMMP pollueur, après avoir menti effrontément, minimisé l’ampleur de la pollution du site truffé de poussières d’amiante et de zircon (radio-actif), a multiplié les procédures en justice afin de ne pas payer la facture. Considérant que la meilleure défense est l’attaque, le CMMP,sans la moindre vergogne, réclame le remboursement de frais d’études (par ailleurs dérisoires au regard des 17 millions du chantier)

Après l’impunité qui équivaut, il faut bien le dire, à un permis de tuer, ira-t-on vers la double peine pour les victimes (victimes = payeurs) ou pour un début de justice (pollueur = payeur).

Rendez-vous au Palais de Justice !

Cordialement.

Nicole et Gérard VOIDE
du Collectif des riverains et victimes du CMMP d’Aulnay

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.