Economie, Entreprises, Politique

Réactions politiques sur le devenir du site PSA d’Aulnay

29 mai, 2014 à 7:02 | Posté par

Nous rapportons ci-dessous quelques réactions politiques suite aux précisions données par le groupe PSA sur le devenir et le réaménagement du site d’Aulnay.

Dans la vidéo qui revient sur la conférence de presse de présentation, le maire Bruno Beschizza se réjouit du projet, parlant de « futur renouveau économique » et se félicitant quant au « pôle d’industrie autour de la mobilité » annoncé :

Ce projet de « La Fabrique » laisse en revanche dubitatif le député Daniel Goldberg, qui estime sur son blog que « c’est une erreur de baisser le niveau d’exigences pour le devenir du site« . On peut ainsi lire :

« (…) B. Beschizza a visiblement choisi de baisser le niveau d’exigences qu’avec le précédent maire, Gérard Ségura, nous avions réussi à imposer à PSA alors que, faut-il le rappeler, PSA s’était engagé à participer à recréer 1 500 emplois sur place. Le travail mené par le cabinet Constructa est intéressant. Néanmoins, je ne peux valider un projet qui ne recouvrerait pas le devenir pleinement économique à vocation industrielle du site. C’est ce dont nous avons besoin pour donner à Aulnay-sous-Bois un nouvel avenir économique et aux Aulnaysiens et aux habitants de Seine Saint-Denis plus de possibilités d’accès à l’emploi. C’était tout le sens de la déclaration commune sur laquelle nous avions abouti avec PSA autour du mot d’ordre « ni spoliation, ni spéculation » sur le terrain. Rejeter ainsi par principe tout portage foncier public de ce terrain revient à se lier les mains et à ne jouer qu’aux marges des possibilités économiques du terrain. C’est une erreur majeure qui aura des conséquences négatives. PSA a une dette vis à vis d’Aulnay-sous-Bois et de la Seine Saint-Denis : ce sera le sens de mon intervention devant Carlos Tavarès, le président du directoire de PSA, reçu à l’Assemblée nationale (…) »

La vidéo de l’audition de Carlos Tavares par la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale est d’ailleurs à visionner en cliquant ici. Questionné sur Aulnay, le président du directoire de PSA évoque notamment (vers 1h15 dans la vidéo) pour les 3 000 salariés du site 2 800 reclassements dont 1 000 mobilités en interne (dont 600 sur le site de Poissy), 1 200 mobilités externes et 600 congés senior et/ou départs en retraite et autres congés de reclassement.

A noter également sur le sujet, un très vif débat au dernier Conseil municipal (à revoir en cliquant ici, à partir de 1h38 environ), autour de la délibération n° 9 : la ville s’est en effet rendue compte que plusieurs terrains du site PSA lui appartenait en réalité toujours (pour une valeur actuelle de 4 millions d’euros), et cette délibération cède les dits terrains à PSA dans le cadre de la reconversion du site. Gérard Ségura, ancien maire d’Aulnay, estime le total dû à la ville à plus de 20 millions d’euros sur la durée…

Articles similaires:

Une Réponse à “Réactions politiques sur le devenir du site PSA d’Aulnay”

Monsieur le député, Monsieur le Maire,

Arrêtez de nous faire croire que vous avez le moindre pouvoir dans ce dossier.

Arrêtez de surcommuniquer sur ce dossier et contentez-vous de travailler.

Vous n’êtes pas payés pour nous enfumer.

Quant à la maquette mise en avant sur la couverture de Monoxyde, elle est absolument grotesque et hors échelle. Vous avez déjà vu des rampes de parking végétalisées vous? Avec une ligne de tramway qui passe à côté, une espèce de funiculaire, des logements et des magasins?!

votre duel aux futures législatives, on s’en fout.

Navigue avec Safari 7.0 Safari 7.0 sur iPhone iOS 7.0.3 iPhone iOS 7.0.3
Mozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 7_0_3 like Mac OS X) AppleWebKit/537.51.1 (KHTML, like Gecko) Version/7.0 Mobile/11B511 Safari/9537.53