Culture, Loisirs, Politique

L’UPA dit « non » à la suppression du battle VNR

16 avril, 2013 à 7:03 | Posté par

communique vnrNous avons reçu de l’Union pour Aulnay le communiqué suivant, à visualiser en cliquant sur l’image ci-contre, dans lequel les élus de l’opposition municipale UMP se prononcent contre la suppression évoquée du battle VNR :

« Cette année, l’association VNR fête les 10 ans de son Battle ! Mais nous avons été alerté qu’à moins de 7 semaines de la date habituelle de la tenue de cette manifestation internationale, l’association était sans aucune nouvelle de la Mairie. et cela depuis des mois.
L’équipe municipale précédente n’avait pas hésité, il y a 10 ans, à soutenir cette initiative forte de l’association VNR. Elle a d’ailleurs toujours soutenu ce projet qui, au fur et à mesure des années, est devenu un événement de renommée internationale, tout en restant un spectacle très apprécié des Aulnaysiens , notamment des plus jeunes.
Cette façon de faire du Maire et de son équipe, incapable de donner une réponse claire depuis plus de 6 mois à l’association VNR, est inadmissible.
Elle démontre un mépris profond pour tout ce qui n’est pas directement « au service du maire » et apparaît comme la négation totale du travail mené depuis longtemps par des passionnés.
Même si, compte tenu du temps restant, il sera très difficile à VNR de monter un événement à la hauteur de ce qui est fait chaque année, nous sommons le Maire d’assurer, comme nous l’avons toujours fait, la tenue de ce Battle international qui prône la mixité, y compris en se déroulant dans le centre ville, au gymnase Pierre Scohy.
Si des économies sont à faire, elles sont ici mal placé. Le coût d’une telle manifestation pourrait, par exemple, être financée par une simple baisse de 10% des indemnités des élus de la majorité ! Cela en dit long sur leur choix …
Alors monsieur le Maire, ne sacrifiez pas l’un des seuls événements populaires et de dimension internationale dont notre ville dispose ! »

Articles similaires:

4 Réponses à “L’UPA dit « non » à la suppression du battle VNR”

On devrait toujours soutenir ce qui concourt à ouvrir la culture à la jeunesse des quartiers… Toutefois, il ne faut pas confondre soutien et récupération populiste !

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator

Populisme … Un maire qui fait des économies sur des bouts de chandelles et lorsque l’on soutient une association et cela depuis son origine on fait de la récupération … C’est sûrement le côté écologique recyclage … Tout ça … Non mais sérieusement à qui profite l’événement ? À la jeunesse ! Tout le monde devrait tirer les oreilles du maire pour lui rappeler Qu’une bonne gestion financière ne se fait pas sur la jeunesse …

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator

L’#UPA dit « non » à la suppression du battle #VNR | http://t.co/PHdbTLhF2m – #Aulnay http://t.co/N98chT3vph via @monaulnay

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator
commenter
Olivier Attiori | 16 avril, 2013 à 21 h 45 min

L’attitude et les actes posés par M. SEGURA (Aulnay-all-blues, Départ contraint d’une personnalité culturelle d’Aulnay : Muriel Aubert Tardif sans compter l’ostracisme dont ont souffert et souffrent encore certaines associations mais dont on ne parle pas ici) dénote un vrai mépris pour la culture.
Quelque soit l’opinion de chacun, et sans avoir à taxer quiconque de populisme, l’attitude d’un dirigeant face à la culture démontre une certaine représentation de la pensée qui, pour M. SEGURA, ne doit être qu’unique, et si possible conforme à sa vision.
En ne choisissant de ne financer que « les associations à sa botte », il prive ainsi une partie de l’opinion aulnaysienne d’expression contraire à sa pensée, afin de confondre les opinions dans un tout qui corresponde à sa vision, tout en écrasant les autres. Dissoudre la culture dans un tout peut rencontrer un certain écho dans un électorat acquis à sa cause, mais pas à celui de la majorité des aulnaysiens. Mais je pense qu’il n’en a cure.
M. SEGURA, par ses actes, se pose alors en dictateur pour qui sa propre pensée, du moins la représentation qu’il en fait, doit être celle de tous les aulnaysiens, la substituant ainsi là celle de la majorité de ses concitoyens, au besoin en écrasant les autres formes d’expressions culturelles.
Attaquer la culture comme il le fait depuis un certain temps peut rencontrer un certain écho auprès d’une partie de son électorat et c’est ce qu’il souhaite. Mais cette haine de culture différente est, pour moi, une haine de l’autre qui renvoie aux limites de sa propre puissance.
Agissant ainsi il montre une certaine impuissance, (je me demande si les élections de 2014 ne jouent ici un rôle), une sorte de complexe vis-à-vis de cette richesse culturelle dont peut s’orgueillir Aulnay et dont il souhaite la disparition pure et simple.

Navigue avec Google Chrome 26.0.1410.64 Google Chrome 26.0.1410.64 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1) AppleWebKit/537.31 (KHTML, like Gecko) Chrome/26.0.1410.64 Safari/537.31