Education, Politique, Sécurité

« Affaire de la méthadone » à l’école Aragon d’Aulnay : des politiques réagissent (suite)

26 avril, 2013 à 6:59 | Posté par

communique pcfDepuis notre précédente note sur le sujet, nous avons reçu deux nouveaux communiqués de politiques locaux.

Dans le premier, à télécharger en cliquant sur l’image ci-contre, les élus communistes voient l’école Aragon comme « l’iceberg du manque de moyens pour les écoles publiques« .

Ainsi, ils demandent « des actes et des engagements structurels. Les événements récents sont le résultat d’une politique d’abandon depuis des dizaines d’années de la politique de prévention, d’aggravation des conditions sociales et de diminution des moyens pour les services publiques. »

Dès lors, le groupe communiste d’Aulnay suggère « une réflexion globale et un plan d’investissement partagé avec les acteurs de la vie scolaire et les habitants » et encourage « le contrôle citoyen« , « garant d’une politique publique plus efficiente et de proximité« , indiquant qu’au « regard des événements récents qui ont touchés l’école Aragon et d’autres groupes scolaires de la ville, il est primordial d’associer les parents, la communauté éducative et les personnels de la ville à l’élaboration d’une réponse à la loi dite Peillon. »

courrier maireDans le second, un courrier du maire adressé aux parents d’élèves du groupe scolaire Louis Aragon, et à télécharger également en cliquant sur l’image ci-contre, Gérard Ségura énumère ses propositions :

  1. « Les grilles de clôture de l’école seront rehaussées.
  2. La serrure du portail d’entrée sera remplacée et un nouveau jeu de clés sera mis à la disposition des personnels habilités selon une procédure stricte.
  3. Des agents municipaux seront chargés tôt le matin, avant les heures de classe, et plus tard dans la soirée, tout de suite après l’école, de vérifier que la cour et les abords immédiats de l’établissement ne présentent aucun risque pour les enfants. Cette veille « volante », destinée à s’assurer que les lieux soient parfaitement sécurisés, sera maintenue autant que nécessaire.
  4. Une réflexion approfondie sera lancée afin d’établir le besoin éventuel d’un gardien à demeure. Je reviendrai vers vous pour un compte rendu exhaustif de cette étude.
  5.  Les locataires du parc de logements de fonction vont être conduits à signer une convention d’occupation des lieux dans laquelle ils seront tenus de fermer la grille d’accès à chacun de leur passage. »

Articles similaires:

Une Réponse à “« Affaire de la méthadone » à l’école Aragon d’Aulnay : des politiques réagissent (suite)”

Constance NJ liked this on Facebook.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
Social Aggregator