Non classé

La FCPE met les préfabriqués insalubres « à l’affiche » et obtient semble-t-il gain de cause

30 juin, 2012 à 16:00 | Posté par

« Hier soir le maire avait réuni l’ensemble des parents pour prendre une décision quant à la réintégration des élèves de l’école du Bourg délocalisés dans des préfabriqués depuis 6 ans. Après quelques hésitations M. le Maire s’est engagé à bloquer cette réintégration tant que les travaux de désamiantage jouxtant l’école ne seront pas achevés. Les représentants de parents d’élèves se félicitent donc d’avoir été entendus afin de ne pas faire prendre de risque aux enfants.

Néanmoins, malgré notre insistance, nous n’avions pas obtenu d’engagement formel pour changer dès cet été tous les préfabriqués de la maternelle dont nous dénonçons l’insalubrité depuis un an et demi.

Afin de bien rappeler les promesses du maire de « changer les préfabriqués si d’aventure la réintégration était repoussée au-delà de septembre »1 et que « quoi qu’il arrive les préfabriqués iront à la poubelle fin juin », les parents ont fait une action choc le 29 juin 2012.

Ainsi, au petit matin, les parents et les enseignants ont découvert 200 affiches sur les bâtiments de l’école indiquant quels préfabriqués étaient hors d’age et impératifs à changer. La FCPE tenait ainsi à rappeler la promesse de M. Le Maire.

Dans l’après midi, M. Ségura a rendu public un courrier à l’ensemble des parents d’élèves, dans lequel il explique que la nouvelle installation « s’accompagnera de travaux lourds mis en œuvre tout l’été, comprenant le remplacement des structures dégradées. Le coût est estimé à 1,5 millions d’euros ». Il semble donc, vu l’ampleur des travaux annoncés, que nous ayons enfin obtenu gain de cause après 18 mois d’action. Nous restons vigilant et nos affiches restent donc présentes sur les structures afin que l’on n’oublie aucun bâtiment insalubre occupé par les enfants depuis le début de leur scolarité.« 

Source : communiqué FCPE école du Bourg du 29 juin 2012

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.