Actualité, Amiante, Transports

Amiante dans le RER B (épisode 2): le chaos, en dépit des alertes

15 novembre, 2011 à 15:28 | Posté par

Voyageurs tentant un retour vers Aulnay-sous-Bois et bloqués à Gare du Nord le 26 octobre 2011 (Photo MonAulnay.com/HS)

Comme dans une tragédie grecque, malgré les nombreuses alertes sur la présence de fibres d’amiante chrysotile dans une trentaine de rames MI79 du RER B rénovées en exploitation depuis fin 2010, malgré l’éventualité d’un « droit de retrait » des conducteurs envisagée dès la mi-septembre, en raison d’un danger immédiat pour leur sécurité, les usagers du RER B ont connu les pires difficultés le 26 octobre au soir, en raison de la mise en oeuvre du « droit de retrait » . Ce soir là, le RER B était impraticable pour les enfants, les femmes enceintes et  personnes âgées…

Dans un communiqué du 7 novembre, la CGT confirmait que la RATP « est sommée, par l’inspection du travail, de faire un plan de désamiantage des 16 rames retirées de la circulation ».

Les 8 et 9 novembre, la plupart des conducteurs du RER B mettaient à nouveau en oeuvre le « droit de retrait », ce qui entraînait deux nouvelles journées de cauchemar dans les gares et les rames…

Selon l’adjoint au maire de Sceaux, Patrice Pattée -Parti Radical Valoisien-, interviewé par le blog « Au pied du chateau » tout cela est « un prétexte saisi par les syndicats » :

« Ils jouent sur du velours, ils ont l’Inspection du travail de leur côté. Les conducteurs ne supportent plus les conditions de travail dégradées qu’impose le moindre nombre de rames. Ils ont du mal à fermer les portes, il y a des tensions avec les voyageurs, des risques d’accidents… »

Patrice Pattée dit avoir noté, depuis la parution de son interview sur le blog, et les centaines de commentaires qu’elle a suscités, quelques petits changements. La RATP, chez qui il désespérait de trouver le moindre interlocuteur, a demandé à le rencontrer hier soir. « Ils ont été obligés d’admettre la dégradation de la situation. Ils sont abasourdis. C’est comme s’ils n’étaient pas conscients de la dimension de l’incendie qui existe dans leur entreprise». Le Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France), qu’il jugeait jusque là complètement « absent », organise mercredi prochain une réunion sur le schéma directeur du RER B, réunissant tous les acteurs (Région, Ratp, élus, Stif). Et ce mardi, en gare de Bourg-la-Reine, la RATP a bel et bien  mis en place un dispositif d’information. « Quand je les ai vus, je leur ai dit : « Qu’on fasse les frais de l’absence d’investissements depuis des années, c’est une chose, mais qu’au moins la RATP communique pour que les gens puissent s’organiser !  » Visiblement, ils en ont tenu compte». Même si une fois encore, c’est en arrivant à la gare que les clients de la RATP ont découvert la grève dont leur journée de travail allait pâtir.

Comme quoi la mobilisation d’un élu local peut faire bouger -un peu- la RATP. A bon entendeur!

L’amiante en France, deuxième cause de maladie professionnelle, première cause de décès liée au travail -2 à 3000 décès annuel, selon l’Association Nationale de Défense des Victimes de l’Amiante (Andeva), cela ne suffit pas… Le traitement de cette affaire par la RATP relève d’un vieil atavisme français, encore très répandu parmi les technocrates de l’État: l’intérêt supérieur de la Nation -ou de ses entreprises- prime sur la santé de quelques employés et sur celle du public.

L’éventualité d’un « droit de retrait » des conducteurs RATP évoquée début septembre et sa mise en oeuvre fin octobre auraient dû susciter des actions immédiates de la RATP. Cette affaire met en lumière l’incapacité des différents acteurs de la RATP à résoudre leurs désaccords avant le clash.

Enfin, la communication lénifiante de la RATP, qui, semaine après semaine, annonce un trafic allégé sur la ligne B du RER, ne peut qu’accroître les tensions, au mépris du risque d’incidents, voire d’accidents.

Jean-Marc Engelvin

Articles similaires:

4 Réponses à “Amiante dans le RER B (épisode 2): le chaos, en dépit des alertes”

Plusieurs élus ont alerté les dirigeants/ministres sur la situation du RER B

http://www.93-infos.fr/2011/11/02/seine-saint-denis-semaine-noire-dans-les-transports/20362

et

http://www.93-infos.fr/asides/tremblay-en-france-francois-asensi-interpelle-le-ministre-des-transports

Navigue avec Firefox 8.0 Firefox 8.0 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; rv:8.0) Gecko/20100101 Firefox/8.0

Pour nous, usagers de la ligne B et de la gare d’Aulnay, cela fait beaucoup.
Problèmes à répétition dus(en vrac)aux:
-Surcharge de trafic de cette ligne.(manque d’investissement)
-Vétusté de ses infrastructures rames et voies( Et ce n’est pas le relookage des rames et des quais qui changera grand chose)
-bastion de syndicalistes qui débrayent à la moindre occasion, sans la moindre compréhension pour les usagers.
– et puis quelques petites choses mesquines comme l’abandon de l’escalator place de la gare, la suppression (définitive?)des toits au dessus des quais et encore la suppression des strapontins sur les nouvelles rames alors que le temps de trajet va augmenter avec la généralisation des omnibus. etc

Navigue avec Firefox 8.0 Firefox 8.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1; rv:8.0) Gecko/20100101 Firefox/8.0
commenter
Jean-Marc Engelvin | 15 novembre, 2011 à 20 h 44 min

@L.W.
Ce serait le « relookage » des rames mal maîtrisé dans les ateliers de maintenance de la SNCF et d’un sous-traitant de la RATP, qui aurait produit le dégagement de fibres d’amiante…

Navigue avec Nokia Web Browser Nokia Web Browser sur Nokia Series60 Nokia Series60
Mozilla/5.0 (SymbianOS/9.2; U; Series60/3.1 NokiaE71-1/300.21.012; Profile/MIDP-2.0 Configuration/CLDC-1.1 ) AppleWebKit/413 (KHTML, like Gecko) Safari/413

Quant tu prends ton RER, tu « rames » si j’ai bien compris. Mais que fait le STIF qui est sensé encourager l’usage des transports en commun?
Allez encore un petit coup de pouce pour que le ticket à l’unité passe à 2€ afin que l’usage du bus + rer + métro soit réservé à une clientèle à fort pouvoir d’achat
Vivement que la Région soit dirigée par un parti de gauche (c’est pas le cas rassurez moi)

Navigue avec Firefox 4.0.1 Firefox 4.0.1 sur Windows 2000 Windows 2000
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.0; rv:2.0.1) Gecko/20100101 Firefox/4.0.1