Actualité, Amiante, Transports

Amiante dans le RER B (épisode 1): alertes avant droit de retrait

11 novembre, 2011 à 0:02 | Posté par

Le droit de retrait invoqué mercredi et jeudi par les conducteurs RATP et SNCF en raison de la découverte de fibres d’amiante sous des rames MI79 rénovées ces derniers mois, a très lourdement pénalisé les 900 000 usagers quotidiens de la ligne B du RER et l’activité économique francilienne.

Cliquez sur le logo pour lire le communiqué du 15 septembre

La sonnette d’alarme avait pourtant été tirée dès la mi-septembre par les syndicats. LeParisien.fr avait évoqué dès le 15 septembre la découverte de fibres d’amiantes sous trois wagons rénovés dans l’atelier de maintenance, à Massy-Palaiseau, lui-même consigné. L’exercice d’un droit de retrait des conducteurs avait été envisagé lors de la réunion d’une centaine de salariés de la RATP.

« Nous avons conscience des conséquences que cela aurait pu engendrer pour les usagers », soulignait alors Laurent Gallois, de l’Unsa-Transport.

« Nous voulons que des prélèvements atmosphériques soient effectués entre la gare du Nord, Denfert-Rochereau et Charles-de-Gaulle 1 et 2 », précisait Philippe Juraver, secrétaire de la CGT pour la section transport de la ligne B.

Car si la RATP soulignait que les fibres d’amiante avait été trouvées dans des parties confinées, sous les voitures, et donc pas en contact avec les voyageurs et le personnel, les syndicats, eux, en doutaient.

Cliquez sur le logo pour lire le communiqué du 28 septembre

« L’étanchéité des caissons est relative », indiquait Laurent Gallois.

« Des mesures dans les tunnels sont effectuées régulièrement », faisait-on remarquer à la RATP.

Autre interrogation: le nombre de rames concernées. La RATP se voulait alors rassurante en précisant que dix-sept prélèvements sur des RER étaient en cours à l’atelier de Massy-Palaiseau.

Le Parisien.fr est revenu sur le sujet le 24 septembre, au lendemain d’un communiqué interne de la RATP, suite aux analyses effectuées sur les 60 voitures rénovées susceptibles de présenter des fibres d’amiante.

Extrait du Parisien du 24 septembre 2011

 

 

L’Association des Usagers des Transports d’Ile-de-France  pointait la nécessité de mettre en oeuvre une solution rapide dans un communiqué du 7 octobre.

Entre la mi-septembre et début octobre, syndicats, presse, laboratoire d’analyses, association d’usagers avaient donc alerté sur la présence de fibres d’amiantes dans les rames en exploitation depuis fin 2010 et sur la possibilité d’un droit de retrait des conducteurs du RER B.

(à suivre)

Jean-Marc Engelvin

3 Réponses à “Amiante dans le RER B (épisode 1): alertes avant droit de retrait”

Cela doit faire 15 ans que l’amiante est traquée dans les bâtiments publics ou privés, mais ce n’est qu’en 2011 que quelqu’un a eu l’idée de vérifier s’il n’y a pas également de l’amiante dans les rames RER ??!

Le transport est un secteur hautement stratégique, surtout pour l’Ile-de-France, mais on ne peut qu’être stupéfait de l’extrême légèreté avec laquelle est géré – si on peut parler de gestion… – ce dossier.
En attendant, nous les usagers, nous trinquons.

En m’installant ici j’ai fait le choix de me débarrasser de mon véhicule pour n’utiliser que les transports en commun, je me demande si j’ai bien fait…
Entre les innombrables pannes techniques, les grèves, les débiles sur les voies ou qui tirent l’alarme ou ouvrent les portes de force pour laisser entrer leurs potes retardataires, les odeurs d’urine* et de je ne sais quoi; les rames bondées, personne ne peut affirmer adorer prendre le RER.

* Que ce soit en gare du Nord, ou à Aulnay au niveau de l’entrée située en bout de l’avenue Anatole France – je passe toujours en apnée… – ou même à Roissy à cause des joueurs d’accordéons qui se soulagent un peu partout.

Navigue avec Google Chrome 15.0.874.106 Google Chrome 15.0.874.106 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows NT 5.1) AppleWebKit/535.2 (KHTML, like Gecko) Chrome/15.0.874.106 Safari/535.2
commenter
Jean-Marc Engelvin | 11 novembre, 2011 à 11 h 26 min

Bonjour Romuald,
L’amiante a été un matériau très largement répandu dans le bâtiment, l’industrie, la construction navale, ferroviaire, automobile, et j’en passe, dont l’emploi était autorisé en France jusqu’en 1996. Les opérations de désamiantages étant très lourdes et onéreuses , elles ne se font pas du jour au lendemain. Il faut donc contrôler l’atmosphère des zones à risque et agir à bon escient.

Navigue avec Nokia Web Browser Nokia Web Browser sur Nokia Series60 Nokia Series60
Mozilla/5.0 (SymbianOS/9.2; U; Series60/3.1 NokiaE71-1/300.21.012; Profile/MIDP-2.0 Configuration/CLDC-1.1 ) AppleWebKit/413 (KHTML, like Gecko) Safari/413

Le probleme de l’amiante n’est qu’un probleme de plus pour le rer B. La sncf fait honneur à sa reputation , informations fausses comme d’hab malheureusement ( Il etait soit disant question d’un probleme de maintenance debut septembre )

Faudra donc s’attendre à des suppressions de missions .

Au fait quand est il de la proposition de gratuité dans les transports defendue par les verts pendant les regionales ?? Vu nos conditions de transport , je pense que les usagers devraient meme demander une prime de galere .

Navigue avec Firefox 3.5.11 Firefox 3.5.11 sur Mac OS X  10.5 Mac OS X 10.5
Mozilla/5.0 (Macintosh; U; Intel Mac OS X 10.5; fr; rv:1.9.1.11) Gecko/20100701 Firefox/3.5.11