Economie, Emploi, Entreprises

La Seine-St-Denis inquiète de l’avenir de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois

6 juillet, 2011 à 8:29 | Posté par

La possible fermeture de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois a été évoquée dans une note interne datée de 2010, rendue publique par la CGT -articles ici et , par MonAulnay.com, mais encore , par lefigaro.fr-.

Quelques chiffres pour comprendre les enjeux pour la Ville et le département de la Seine-Saint-Denis:

– 3500 salariés, dont 450 Aulnaysiens,

– environ 25% des recettes du budget de la Ville d’Aulnay-sous-Bois assurées  par la « Contribution Economique Territoriale » qui a supplanté la « Taxe Professionnelle »,

– un réseau de sous-traitants localisés autour de l’usine.

La menace de fermeture pour des raisons locales?

Après le projet de construction de logement « Croix-Blanche » en plat de résistance, la situation de cette usine PSA d’Aulnay-sous-Bois a constitué le dessert de la réunion publique du groupe UMP du conseil municipal, le 27 juin, à la salle Gainville. La proposition par le groupe communiste du Conseil Municipal, d’un voeu pour défendre un salarié, délégué syndical mis en cause suite à l’agression d’un autre salarié, aurait eu pour conséquence que « PSA ne voit pas Aulnay-sous-Bois comme un interlocuteur positif », même si « on ne peut tout accepter » pour éviter de déplaire à une entreprise implantée sur le territoire communal.

Ou en raison de facteurs plus globaux?

Un article publié par autoactu.com, le 1er juillet, sous la plume de Florence Lagarde, apporte un autre éclairage. Lors d’une intervention à l’Automobile Club (ACF) le 29 juin , Philippe Varin, PDG du groupe PSA, a souligné que la question sur l’avenir de l’usine d’Aulnay posait celle du prix de revient d’une voiture fabriquée en France, elle-même liée au coût des charges. Il a précisé que « la différence de prix de revient avec les pays de l’Est est d’environ 10% » et « il est important de trouver des solutions appropriées, la question sur Aulnay entre dans ce contexte. »

« Union sacrée » des élus de Seine-St-Denis

Une réunion s’est tenue le 30 juin -communiqué ici– dans les bureaux du Ministre de l’ Industrie Eric Besson, avec les députés Gérard Gaudron, Eric Raoult, Patrice Calméjane, Marie-Georges Buffet, la sénatrice Eliane Assassi et le Maire d’Aulnay-sous-Bois, Gérard Ségura. Gérard Gaudron s’est vu confier l’animation d’un groupe de travail sur « la performance industrielle et la présence dans nos territoires de la filière automobile. »

Jean-Marc Engelvin

Articles similaires:

3 Réponses à “La Seine-St-Denis inquiète de l’avenir de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois”

commenter
frank cannarozzo | 6 juillet, 2011 à 9 h 01 min

attention à ne pas réduire notre propos sur ce sujet.

il est vrai que cette entreprise comme tout autre d’ailleurs voit d’un mauvais oeil quand l’autorité locale et d’autres passe son temps à mettre son nez dans l’entreprise pour prendre le parti de tel ou tel sans connaitre ni les tenants ni les aboutissants. il suffit de regarder les quelques dernières années pour avoir vu défiler à PSA Aulnay la crème des élus de gauche pour toujours s’inscrire dans une politisation des revendications salariales. résultats : les relations dans l’entreprise entre salariés et avec l’encadrement pèsent lourdement.

ne pas comprendre que cela nuise à l’organisation du travail et à la réduction de l’écart de productivité avec d’autres sites est bien dommage.

il faut soutenir les salariés ET l’entreprise et ne pas aiguiser les conflits. sinon il ne nous restera que les yeux pour pleurer…

Navigue avec Firefox 5.0 Firefox 5.0 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; rv:5.0) Gecko/20100101 Firefox/5.0

Oui les élus communistes d’Aulnay soutiennent les salariés de PSA Citroën Aulnay ! Oui ils ont eu raison de défendre le salarié représentant du personnel CGT contre un licenciement abusif( l’inspection du travail s’y oppose et PSA en appel au Ministre)….

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 5.1; Trident/4.0; .NET CLR 2.0.50727; InfoPath.2)
commenter
frank.cannarozzo | 7 juillet, 2011 à 9 h 01 min

et pourquoi les élus communistes ne soutiennent pas un autre salarié de PSA qui aurait été agressé par celui que vous défendez et qui a déposé plainte pour agression physique ?
est-ce normal que ce second salarié devait rejoindre son bureau sous « escorte » parce qu’il avait peur ?
ne soutenez-vous pas tout simplement la CGT contre un personnel d’encadrement ?

continuez, c’est pour ça que peu de gens votent pour vous …

Navigue avec Firefox 5.0 Firefox 5.0 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; rv:5.0) Gecko/20100101 Firefox/5.0