Actualité, Economie, Emploi

Aulnay-sous-Bois / Le Parisien : le coup de colère des agents de Pôle emploi

10 juillet, 2011 à 13:00 | Posté par

Le site « La fusion pour les nuls » (Site interactif dédié aux 52.296 salarié(e)s de Pôle emploi) relaye un article du Parisien concernant la gronde des agents du Pôle Emploi d’Aulnay-sous-Bois. On y apprend que c’est pour dénoncer la précarité et les conditions de travail que les agents de ce Pôle emploi se son mis en grève le 6 juillet.

Ci-dessous, l’article complet :

« C’est pour dénoncer leur propre précarité et de mauvaises conditions de travail que des agents du Pôle emploi d’Aulnay-sous-Bois se sont mis en grève hier. En tête de liste des revendications, la non-titularisation des emplois CDD de leur agence et la multiplication des dossiers de demandeurs d’emploi à traiter. Devant le centre Louise-Michel, le collectif de 17 grévistes parle avec véhémence de « précarisation institutionnalisée » .

Ouassini Bekkouche est conseiller à Pôle emploi depuis quatre ans. « Nos portefeuilles de demandeurs d’emploi sont surchargés. La moyenne nationale officielle est de 60 par conseiller, pour ma part j’en suis à 250. A côté de ça, les CDD non renouvelés défilent », explique celui qui se présente comme le « meneur » du mouvement qui ressemblait hier près des deux tiers des effectifs présents.

Un bassin de plus de 5 800 demandeurs

« Je me suis investie, j’ai acquis des compétences et je sais qu’il y a du travail », raconte à son tour Muriel Le Boedec, dont le CDD s’achève le 31 août. Après presque un an de travail comme conseillère à Pôle emploi, cette quinquagénaire se retrouvera bientôt de l’autre côté de la barrière. Solidaires de leur collègue, les grévistes pointent du doigt une augmentation constante des dossiers dans un bassin qui compte déjà plus de 5 800 demandeurs d’emploi.

« On prend sur notre temps pour former les CDD, ensuite ils s’en vont et on a encore plus de travail sur les bras. Depuis la fusion (NDLR : de l’Assedic et de l’ANPE pour former les Pôles emploi), je vois mes conditions de travail se dégrader. On ne fait plus de la qualité, mais de la quantité, déplore Séverine Kudla. La fusion a été mise en place d’en haut, sans prise en compte du terrain. On le paye aujourd’hui », poursuit la conseillère qui décrit un climat de tension au sein des agences. Une tension renforcée par l’incompréhension de certains demandeurs d’emploi baladés entre deux sites distincts. En effet, malgré ce regroupement, à Aulnay, l’agence de placement est située rue Louise-Michel tandis que le site d’indemnisation est installé rue Nicolas-Robert. Un site commun est cependant prêt à être livré, qui rassemblera les deux antennes à partir du mois d’août.

Du côté de la direction régionale de Pôle emploi, Bernard Chambre rappelle la vocation temporaire des emplois CDD qui ne seront « en aucun cas renouvelés ». Concernant la surcharge des portefeuilles de demandeurs d’emploi, le directeur régional annonce une moyenne « réelle » de 129 dossiers suivis par conseillers. Un chiffre déjà plus important que la moyenne nationale, mais encore loin de celui qui est avancé par le collectif gréviste. Le mouvement devrait se poursuivre aujourd’hui. »

Source : La fusion pour les nuls

 

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.