Associations, Démocratie locale, Environnement, PLU, Politique

Bulletin d’information de l’Amicale de l’Arc En Ciel

23 février, 2011 à 10:00 | Posté par

L’amicale de l’Arc-En-Ciel, cité pavillonnaire située dans le quartier Tour Eiffel, nous informe qu’un bulletin d’information est en cours de distribution. Celui-ci revient sur l’historique du projet très contesté d’une construction d’un immeuble en lieu et place d’un espace vert, en faisant la part belle aux difficultés rencontrées par le promoteur de l’opération immobilière.

Résumé du bulletin :

  • Lumière sur les problématiques liées à la construction (12 mètres de hauteurs, 24 logements sociaux)
    • Niveau de la nappe phréatique et écologie

Nappe phréatique à  mètres de profondeur, inondation systématique du futur parking, pompage de l’eau et déversement dans le réseau des eaux usées sans aucune préoccupation écologique, risques d’affaissement de terrain, risque d’inondation sur les pavillons alentours (imperméabilisation des sols de la construction provoquerait une remontée sur les secteurs alentours.

    • Impact visuel

    Construction de 12 mètres de haut, moins d’ensoleillement pour les pavillons alentours, aucune harmonie dans le quartier (matériaux différents)

    • Densité

    24 nouveaux logements, disparition de l’espace vert. L’école Fontaine des Prés serait saturée. Augmentation de la circulation et difficultés engendrées par le manque de places de stationnement

    • Écologie

    Eau du parking chargée en particules polluantes déversées dans le réseau des eaux usées. Bâtiment construit en parpaings béton et non en briques isolantes comme prévu initialement

    • Logement social

    Construction de coût supérieur à 30% à cause de l’isolation hydrofuge. Risques de répercussion sur les loyers

  • Pétition contre ce projet avec environ 600 signataires
  • Propositions alternatives ignorées par l’exécutif municipal
  • Demande de dons pour soutenir la cause de l’Amicale de l’Arc En Ciel

Vous pouvez prendre connaissance de ce bulletin en cliquant ici ou sur l’image ci-contre

Articles similaires:

2 Réponses à “Bulletin d’information de l’Amicale de l’Arc En Ciel”

En plus de tous ces désagréments que vont devoir supporter aussi bien les riverains que les occupants eux-même tant au niveau pratique que financier, je rappelle qu’une partie du projet se réalise sur une partie de foncier qui répondrait à la définition du domaine public: bien qui appartient à tous les aulnaysiens dont la demande d’avis a été confisquée. A quand la vente de nos écoles ?

Navigue avec Firefox 3.6.13 Firefox 3.6.13 sur Windows 2000 Windows 2000
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.0; fr; rv:1.9.2.13) Gecko/20101203 Firefox/3.6.13
commenter
Léon l'empêcheur de tourner en rond | 23 février, 2011 à 17 h 34 min

L’arc en ciel était un projet pilote; de sa réussite dépendait l’implantation dans d’autre secteur de la même façon de concevoir l’urbanisme social.
Dans ce secteur pavillonnaire, s’est implantés 62 pavillons avec jardinets pour que social ne rime plus avec ni avec béton, ni avec concentration, ni avec ghetto mais bel et bien avec bonheur de vivre ensemble.
Et réussite il y a eu. Ce quartier de propriétaires, au départ frileux, a accueilli sereinement toutes ces familles dont beaucoup sont originaires des trois mille. Ce succès tien au fait que les riverains ont été pris en compte dans la réalisation du projet et que tous ont pu se retrouver et échanger sur un espace vert libre, un espace de respiration, autour de 4 tilleuls. Cet espace libre et la concertation furent donc la clé de voûte de cette réussite.
Ce quartier portait fièrement et formidablement son nom d’Arc en ciel grâce à sa mixité tant sociale, culturelle, religieuse que ethnique, un peu en hommage à Joséphine Baker. Elle créa avec ses enfants d’adoptions de tous horizons, sa tribu Arc en ciel ; pour prouver qu’il est possible de s’entendre lorsque l’on est de culture de croyance et de couleur différentes.
Mais certains ne sont pas sensibles à cette envie de bonheur de vivre ensemble et sont motivés par on ne sait quelle fin ?
En éradiquant cet espace, ils ne se « rendaient pas compte » qu’au delà de l’abattage de 4 simples arbres, c’est l’âme d’un quartier qu’ils ont détruits. Ils ont récréé les conditions de vie misérables, d’un homme entre 4 murs.
Pas besoin d’expert, ni de doctorat en sociologie, pour se rendre compte de ce terrible gâchis.
L’absurde de l’histoire, comme un trait d’humour cynique, l’ordonnateur d’un tel projet est un élu du Parti SOCIALISTE…

Navigue avec Google Chrome 9.0.597.102 Google Chrome 9.0.597.102 sur Mac OS X  10.5.8 Mac OS X 10.5.8
Mozilla/5.0 (Macintosh; U; Intel Mac OS X 10_5_8; en-US) AppleWebKit/534.13 (KHTML, like Gecko) Chrome/9.0.597.102 Safari/534.13