Agenda, Conseil municipal, Environnement, Ile-de-France, Marchés publics

Rencontre-débat sur la distribution et le traitement de l’eau

7 décembre, 2010 à 5:28 | Posté par

L’association Aulnay-Ville Ouverte et les Verts aulnaysiens organisent une rencontre-débat « L’eau bien commun ou source de profit? », sur la distribution de l’eau potable et le traitement des eaux usées, le 8 décembre 2010 à partir de 19h30, salle Dumont.

Décembre 2008: le SEDIF délègue le service public de l’eau au secteur privé

Aulnay-sous-Bois adhère au Syndicat des Eaux d’Ile-De-France qui a décidé de poursuivre la délégation au secteur privé de service public de l’eau en décembre 2008 -article ici-, pour un contrat portant sur une durée de 10 à 15 ans, à partir du 1er janvier 2011. Le recours au vote à bulletins secrets laisse supposer que certains élus auraient voté à rebours de leurs engagements électoraux… Dans un communiqué, accessible ici, publié la veille du vote, l’association de consommateurs « UFC Que Choisir » avait dénoncé à l’automne 2008 un « contrat qui unit le Sedif à Veolia depuis plus de 80 ans » et « induit une facture d’eau démesurée pour les 4 millions de consommateurs franciliens ». D’après une étude réalisée par l’association et remise en juin 2008 aux maires concernés, avant sa publication trois mois plus tard, le budget annuel de 300 millions d’euros du Sedif pouvait « être au minimum réduit de 80 à 90 millions ».

Juin 2019: Véolia remporte l’appel d’offre pour le plus grand service public d’eau d’Europe

Au printemps 2009, le SEDIF lança un appel d’offre international pour la délégation du  »plus grand service public d’eau en Europe » -article ici-. La proposition de l’UFC Que Choisir reprise par Suez Environnement, de « subdiviser le contrat en plusieurs lots fonctionnels (production, canalisation, gestion des abonnés) afin que la concurrence soit plus effective », était par là-même rejetée. Paris sortit du SEDIF en 2009 pour confier ce service public à la régie municipale « Eaux De Paris ». A l’issue de cet appel d’offre, les élus du SEDIF ont attribué le contrat à Véolia pour une durée de 12 ans, à l’issue d’un vote, le 24 juin 2010 -communiqué du SEDIF ici-.

La fondation iFRAP (Institut Français pour la Recherche sur les Administrations et les Politiques Publiques), un think-tank -groupe de réflexion-, créé « afin de lutter contre la bureaucratie et développer les créations d’entreprises et l’emploi », reconnu d’utilité publique développe ici ses arguments en faveur de la délégation du sevice public de l’eau au secteur privé. Le « Blog économique et social » et le site d’information Bakchich.info, dénoncent le financement par les consommateurs des champions tricolores de l’industrie de l’eau et un appel d’offre taillé sur mesure pour le futur vainqueur. Les élus Verts de Bagnolet ont pour leur part publié une lettre du président du SEDIF aux maires étonnamment à l’entête de Véolia!

Les collectivités publiques allemandes seraient plus performantes que les « champions » hexagonaux

Europe2020.org présente différents modèles de gestion de l’eau européens et les orientations fixées par l’Union Européenne: le service public prévaut en Allemagne et aux Pays-bas, tandis que les opérateurs privés se sont vus largement déléguer la réalisation de ce service public en France. Le rapport allemand « VEWA Survey« , publié en mai 2006 et basé sur des données du début des années 2000 -accessible en cliquant sur l’icône ci-après-, compare le prix de l’eau dans quelques grands pays européens en tenant compte des investissements et subventions des collectivité -« stage II »- et des niveaux de service -« stage III »- fournis. Ce rapport montre des performances plutôt médiocres des « champions français » Véolia, Suez et Saur:

  • 26,4% de pertes dans le réseau de distribution d’eau hexagonal, contre 7,3% en Allemagne, et 19,2% en Angleterre et au Pays-de-Galles -« water loss » en page 4-.
  • A qualité de service égale, le coût annuel par habitant de la distribution d’eau est de 84 euros en Allemagne, contre 106 euros en France -« water supply », stage III, page 7-, soit un écart de +26%

La régie municipale de l’eau, un engagement du candidat Gérard Ségura

Pour mémoire, en 2007, l’eau aulnaysienne était l’une des plus chères de France -article ici-. Lors d’une intervention au conseil municipal du 23 novembre 2010 sur le prix et la qualité de l’eau, Xavier Toulgoat a, au nom des élus communistes, rappelé l’engagement n°45 du programme municipal de la liste « Aulnay renaît » emmenée par Gérard Ségura lors des élections municipales de mars 2008. Cet engagement prévoyait la mise en place d’une régie municipale pour la gestion de l’eau. Qu’a-t-il été entrepris à Aulnay-sous-Bois pour le mettre en oeuvre ? Rendez-vous le 8 décembre 2010 à partir de 19h30, salle Dumont, pour en débattre.

Jean-Marc Engelvin

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.