Environnement, Intercommunalité

L’eau du robinet d’Aulnay a toutes les chances de rester privée

12 décembre, 2008 à 2:17 | Posté par


Hier, jeudi 11 décembre, comme nous l'aprend le blog des élus Verts d'Aulnay, le SEDIF a décidé de conserver le mode de délégation au privé pour la gestion de l'eau. La mairie d'Aulnay avait mandaté un représentant (Alain Amédro, adjoint à l'environement et conseiller régional Vert) qui a voté comme 53 autres délégués pour un mode de gestion publique de l'eau. Le scrutin a tout de même tourné en faveur des partisans d'une régie privée qui ont demandés un vote à huis-clos (68 délégués) et voté à 88 délégués pour la gestion privée.
Le blog des élus verts se demande pourquoi une question publique comme celle là a été votée a bulletin secret et pourquoi le score est il aussi défavorable alors que le comptage préalable ne montrait pas un tel écart. Des municipalités n'assumeraient-elles pas de demander de rester dans une délégation au privé ?

Pourquoi avoir tranché cette question ce jour à plus d'un an avant l'échéance du contrat ?

Le maire d'Aulnay qui a déclaré lors du dernier conseil municipal qu'il ne souhaitais pas faire "sauter le système", va donc probablement rester dans la délégation au privé. Dans le cas contraire, la ville devrait quitter le SEDIF et devenir autonome dans l'approvisionnement et le traitement de l'eau ce qui semble impossible.

L'opposition, qui au conseil municipal a voté contre le mandat pour le retour en gestion directe, doutait que les économies escomptées par le passage en régie publique puisse être au rendez-vous
et qu'une remunicipalisation de l'eau soit un avantage certain.

(crédit photo Wikipedia Commons)

Articles similaires:

14 Réponses à “L’eau du robinet d’Aulnay a toutes les chances de rester privée”

Donc au nom de la démocratie participative va falloir faire un erratum auprès des Aulnaysiens qui ont assisté aux conseils de quartiers de la semaine passée car l’annonce était claire. Morale: quand on ne sait pas on … ne fait pas d’effet d’annonce …

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

je veux rectifier ce qui est écrit par rapport à notre position au conseil municipal. le texte présenté contenait deux partie. l’une exposait la demande d’un examen des avantages et des inconvénients entre la délégation de service publique et la régie municipale. cette étude a du sens pour qu’enfin des arguements objectifs soient exposés. l’autre exposait l’avis de la municipalité qui demandait la régie municipale.
cela étéit contradictoire. nous n’avons pas de religion en la matière mais on ne peut pas demander un examene objectif et annoncé en même temps que de toute façon on veut la régie municipale.
je suis tout pret comme d’autre à une régie municipale si une étude nous démontre clairement les avantages adaptés à notre situation mais nous ne pouvons accepter une position purement idéologique;
en séance nous avions d’ailleurs demandé d’écarter la seconde partie du texte pour pouvoir voter oui à la première, cela nous a été refusé, donc nous avons voté contre. c’est assez différent du raccourci que vous dévrivez.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Une commune pour l’exécution d’un service public à 2 possibilités la régie et la délégation de service public (DSP).
Les services publics concernés sont principalement l’eau, le gaz, l’électricité, le stationnement, l’enlèvement des ordures ménagères, la gestion des places de marché etc…
Pour l’eau c’est aujourd’hui une délégation de service public (concession), via un intermédiaire qui est le SEDIF (syndicat des eaux d’ile de france).
Le but du SEDIF étant de mutualiser les moyens et d’avoir une taille suffisamment importante pour pouvoir négocier à la baisse le prix de l’eau, le moins que l’on puisse dire c’est que le SEDIF géré depuis 31ans par Santini a été particulièrement défaillant sur la négociation.
Pour en revenir au 11/12/2008, l’option qui était discutée au SEDIF était la possibilité de faire une régie publique régionale. Aujourd’hui via le SEDIF ce choix n’est plus possible, mais d’autre options sont possibles et bien évidement une régie locale, voire un nouveau syndicat, voire une DSP en direct à VEOLIA ou un autre prestataire reste parfaitement possible (l’argument de la nécessité d’une production locale ou de l’obligation d’appartenir au SEDIF pour profiter de la production est fallacieux).

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

@bruno defait
la grande question: si aulnay quitte le sedif devra t’on l’indemniser…?

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Je me pose une question, a savoir est ce que le SEDIF a le droit de facturer aussi cher l’eau, et si les citoyens pouvaient, en se regroupant, porter plainte pour situation de monopole, et le prix exorbitant?
Est ce que ce n’est pas au SEDIF d’indemniser la ville d’Aulnay.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Yousri,
Cela ressemble à une « Class Action », il me semble que c’est illégal en France. Sauf peut-être en passant par une association.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Le SEDIF c’est un syndicat de communes auquel la ville à choisit d’appartenir. Aulnay est un des membre du SEDIF à ce titre elle peut en sortir quand elle le veut.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Le probleme, c’est qu’avant de sortir du SEDIF, mieux vaut quantifier le cout d’une municipalisation de l’eau, et voir si on ne peut pas renegocier le prix(vu le volume de la ville), peut etre y a t il une voie?

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

excusez moi pour le HS, mais ce mois ci encore, je n’ai pas la date du conseil municipal, merci.
[NDLR: Jeudi prochain 20h]

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

et le programme, pas de diffusion en *.pdf
[NDLR: Je vois que c’est vu comme un acquis social… 🙂 ]

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

@ bruno defait: en conclusion la commune reste avec le sedif ou elle s’en va?

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

@bruno defait
que pensez vous de l’audit et de la « bonne gestion » du Conseil Général…? comme quoi avec vos exemples et vos coups de ciseaux… on avait un visionnaire comme conseiller général

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

@Marc Fretter
Je n’ai pas été suffisament limpide dans ma réponse précédente, mais il reste aussi bien évidement la possibilité de rester au SEDIF. Par contre grâce aux amis de Véolia et d’André Santini la possibilité d’avoir une régie publique au SEDIF a été abandonnée, probablement le souci d’éviter aux usagers du service public de l’eau d’avoir une baisse certaine du prix.
Pour le CG, je n’ai votre chance d’avoir des avis tranchés sur tout, donc vous comprendrez que je ne m’exprime pas sur un avis que je n’ai pas.
Sinon vous pouvez demander au conseiller général Lacroix ce qu’il pensait au moment du vote du budget au CG.
Bonnes fêtes de fin d’année.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

@ bruno defait,
je vais poser la question car effectivement je ne sais pas si il a voté pour ou contre…
au moins j’aurais compris que l’idée était de changer le mode de gestion du sedif et instaurer une régie pour tous les membres et non de le quitter…
Bonnes fêtes à vous et vos proches

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown