Emploi, Social

Témoignage sans concession de l’ancien directeur de la PIM

15 juin, 2010 à 14:58 | Posté par

Il y a quelques semaines nous avons rencontré Tidiane Koïta ancien directeur de la pla­te­forme d’insertion mul­ti­ser­vice (PIM) d’Aulnay mais aussi l’un des rares auteur de littérature locale (nous avions déjà évoqué son livre « Le parcours inachevé d’un enfant noir »). Voici le compte rendu de la rencontre de cette figure aulnaysienne dans laquelle il évoque son parcours mais aussi dénonce avec des mots très durs les pressions qui auraient pesées sur les employés municipaux.

Pouvez vous me parler de votre parcours professionnel?
Titulaire d’un doctorat d’urbanisme et d’un troisième cycle de sociologie, je possède une importante expérience professionnelle dans le domaine de la politique de la ville.  Avant de travailler pour la ville d’Aulnay-sous-Bois, j’ai travaillé en bureau d’études à Paris comme coordinateur des études urbaines et activement participé à de nombreux programmes de recherche du CNRS et de l’IRD. A Aulnay-sous-Bois, j’ai porté pendant plus de 12 ans d’importants projets d’insertion, d’emploi et de la politique de la ville. Extrêmement sensible aux questions d’exclusion, j’ai construit pour la ville plusieurs structures qui ont pour vocation d’aider les habitants dans leurs difficultés. La plus emblématique des structures que j’ai bâtie et développée est la Plateforme d’Insertion Multiservices (PIM), située dans le galion. Deux antennes (quartiers Chanteloup et Mitry) de cette organisation offensive d’insertion sociale et professionnelle, fort indispensable pour les Aulnaysiens, ont été crées en 2005 et 2007.
Quel est l’avenir de la PIM?
Dès l’arrivée de la nouvelle équipe municipale en mars 2008, il y a eu une fixation sur la PIM et d’autres structures para-municipales entre autres. La volonté du nouveau maire fut de dissoudre notre structure et peut-être de faire disparaître aussi toute trace de l’ancienne équipe, au mépris des attentes et des besoins des habitants. Pendant plusieurs mois, les salariés ont été déchirés et méprisés. Ils ont vécu une intense pression qui a broyé certains d’entre eux. Tous les efforts entrepris pendant près de 8 ans pour doter la ville d’une organisation – qui du reste est unique dans la commune- qui  prend en charge les gens qui souffrent le plus sont remis en cause. La situation est d’autant ubuesque que la crise frappe durement les habitants des quartiers et que le maire ne cesse de dénoncer la politique gouvernementale. La municipalité, via le Conseil d’Administration de la PIM, a renvoyé vers le pôle emploi plusieurs pères et mères de familles honnêtement investis dans leur travail depuis de nombreuses années. Alors qu’elle dénonce les fermetures d’entreprises, elle a mis elle même au chômage de nombreuses personnes. La dissolution de la PIM fut prononcée par le Conseil d’Administration du mois de mars 2010.
Pourquoi êtes vous parti de la PIM?
Au départ, ce ne fut pas un choix, même si à terme j’ai fermement et habilement négocié les conditions de mon départ. En réalité, dès l’arrivée de la nouvelle majorité municipale, le maire et quelques uns de ses collègues m’ont pris en grippe. A leurs yeux, j’étais le bras armé de l’ancienne équipe et je n’avais nullement le droit de rester dans les effectifs de la ville. Je pense aussi que la reconnaissance que j’ai aux yeux des habitants et leur indéfectible soutien ne plaisaient pas. L’engagement que j’ai au quotidien auprès de gens en grande difficulté qui souffrent et qui ont besoin d’être respecté et le soutien que je leur apporte en tout lieu et en tout temps déplaisaient une équipe aux attitudes douteuses…
Comment voyez vous maintenant votre avenir à Aulnay-sous-Bois?
Au total j’ai passé plus de 20 ans à Aulnay-sous-Bois où j’ai beaucoup de famille et des amis qui me soutiennent et me réclament encore. Pendant tout ce temps, j’ai développé de nombreuses amitiés dans tous les quartiers et les services municipaux. Au sein du milieu associatif aussi. Ces réseaux pour lesquels j’ai énormément de respect continuent à me soutenir. Ils me plébiscitent même. Bien que je ne travaille plus dans la ville du seul fait de la volonté d’individus intolérants, je garde d’intenses liens avec des habitants qui méritent beaucoup de considération. Je reviens 2 à 3 fois par semaine dans les quartiers pour rencontrer des gens, m’enquérir de leurs difficultés, écouter leurs plaintes et proposer mon soutien à ma modeste place… Je ne peux jamais partir définitivement d’Aulnay-sous-Bois car la ville et les gens m’ont tout donné. A mon tour, j’ai l’ardent devoir de leur apporter tout ce qu’ils peuvent attendre de moi. Ils peuvent compter sur moi comme ils ont pu le faire lorsque j’étais Directeur de la PIM. Dans les prochaines semaines je dirai ce que je compte concrètement faire. J’espère en tout état de cause ne jamais faillir…
Vous n’êtes plus salarié de la PIM, alors que faites vous maintenant?
Après mon départ de la PIM, j’ai pris quelques semaines de repos en Mauritanie auprès de ma mère. J’ai retrouvé les vraies valeurs. Pendant ce séjour, j’ai beaucoup échangé avec elle sur le sens de la vie, sur la tolérance et sur le respect d’autrui; ce qui m’a profondément motivé et encouragé à poursuivre, droit dans mes bottes, mon chemin professionnel. Depuis trois mois maintenant, j’ai été recruté par une ville moyenne (dont je tais le nom pour le moment) comme Directeur Général Adjoint de ses Services. Quel pied de nez à ceux qui avaient voulu me jeter dans le catalogue des sans! Toutefois, si j’ai pu accéder à ce niveau de responsabilité, c’est bien grâce à l’expérience que j’ai acquise à Aulnay-sous-Bois et à la confiance que ses habitants continuent à me porter. J’aurai tant voulu mettre mes compétences et mon engagement à leur profit… Ce n’est que partie remise…

Nous avons contacté le cabinet du maire qui nous a très facilement répondu. Celui-ci justifie la dissolution de la PIM par la redondance de ses activités avec d’autres structures. Il reconnait qu’il y a « certainement eu des gens dont l’activité n’a pas été reprise », mais précise que le maire a fait replacer la plupart des employés. Le cabinet dément qu’il y ait eu des pressions sur les employés. Face à ces graves accusations, nous invitons la municipalité a nous envoyer une réponse plus longue que nous serons heureux de publier.

12 Réponses à “Témoignage sans concession de l’ancien directeur de la PIM”

Le témoignage de Monsieur KOÏTA rappelle celui des employés municipaux ayant organisé une manifestation devant la mairie pour dénoncer des embauches clientélistes, des pressions au quotidien et surtout, la préférence parfois donnée à l’incompétence amicale plutôt qu’à la compétence strictement professionnelle. Pour ces embauches préférentielles, curieusement, la majorité éc(ar)late de Monsieur le Mai(t)re n’a pas eu recours au moindre outil municipal.

Navigue avec Firefox 3.6.3 Firefox 3.6.3 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.2.3) Gecko/20100401 Firefox/3.6.3

Bonjour,

Je suis choqué du témoignage de Monsieur Koita.
Comment pouvons nous mépriser des salariés et subir des pressions.
De plus, Mr Koita par son cursus universitaire et son pragmatisme, a beaucoup de mérite, je lui tire mon chapeau, le fait de s’être investi pour la commune d’Aulnay sous bois,de sa compétence,d’avoir été tenace tout en subissant des exactions morales.
Nous avons besoin de gens comme Mr Koita…
En définitif, vivement les prochaines élections,le parcours va être long mais le bout sera tout bénéfique.

Cela prouve encore une fois que l’on privilégie l’incompétence amicale à la compétence professionelle qui est à mon sens plus productif.

Navigue avec Internet Explorer 7.0 Internet Explorer 7.0 sur Windows Vista Windows Vista
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 7.0; Windows NT 6.0; GTB6.5; SLCC1; .NET CLR 2.0.50727; InfoPath.2; .NET CLR 3.5.30729; .NET CLR 3.0.30618; OfficeLiveConnector.1.3; OfficeLivePatch.0.0)

Très beau et édifiant témoignage. Choquerais-je en disant que Mr Koita non seulement est supposé être de droite (M. SEGURA a vite fait de traiter tous ceux qui ont eu le bonheur ou le malheur d’avoir travaillé sous l’ancienne majorité d’homme de droite – Mais est ce un crime ?) mais est en plus noir.

[NDLR: propos modérés, olive93 n’apporte aucune preuve que ces propos ont été réellement tenus et est anonyme]

(dixit M.SEGURA). Tenir ce genre de propos est pour moi, au mieux de l’ignorance, au pire du racisme.

Navigue avec Firefox 3.5.9 Firefox 3.5.9 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.1.9) Gecko/20100315 Firefox/3.5.9

@Olive93,

Je suis totalement en désaccord avec vous pour parler de racisme. Évoquer le racisme quand il n’y en a pas empêche de luter contre le vrai racisme.
Dire cela est au mieux contre-productif et au pire idiot mais j’espère que c’était une maladresse de votre part.

Navigue avec Firefox 3.6.3 Firefox 3.6.3 sur Ubuntu 10.04 Ubuntu 10.04
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.2.3) Gecko/20100423 Ubuntu/10.04 (lucid) Firefox/3.6.3

@hervé Suaudeau,
Comment expliquez-vous les propos tenus par le 1er magistrat de cette ville?

[NDLR: propos modérés, olive93 n’apporte aucune preuve que ces propos ont été réellement tenus et est anonyme]

Si ce n’est pas du racisme alors je préfère être idiot.

Navigue avec Firefox 3.5.9 Firefox 3.5.9 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.1.9) Gecko/20100315 Firefox/3.5.9

@ Olive,

Quand ces propos ont-ils été tenus?

Navigue avec Firefox 3.6.3 Firefox 3.6.3 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.2.3) Gecko/20100401 Firefox/3.6.3

@Olive93,

Vos propos vont générer ici un débat sans fin (TROLL). Il est d’autant plus facile pour vous de venir distraire du vrai sujet (la gestion des employés municipaux) que vous êtes anonymes et n’avez pas a assumer de façon publique vos propos.

Navigue avec Firefox 3.6.3 Firefox 3.6.3 sur Ubuntu 10.04 Ubuntu 10.04
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.2.3) Gecko/20100423 Ubuntu/10.04 (lucid) Firefox/3.6.3

@alain rabier
ces propos ont été tenus au mois d’août dernier, devant témoins.

@hervé suaudeau
je maintiens mes propos et si monsieur G.S se sent diffamé il sait ce qu’il reste a faire.

[NDLR: Et justement comme vous êtes anonyme, MonAulnay.com doit assumer la responsabilité de vos propos. En conséquence, ceux-ci ont été supprimés.]

Navigue avec Firefox 3.5.9 Firefox 3.5.9 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.1.9) Gecko/20100315 Firefox/3.5.9
commenter
Séverine Maroun | 17 juin, 2010 à 9 h 18 min

@olive93
C’est très grave, il vous faut maintenant apporter les témoignages de ce que vous avancez. Attention quand vous faites parler un élu tel qu’il soit. Je n’apprécie pas du tout cette façon de faire car vous pouvez sous couvert d’anonymat faire parler n’importe qui en lui faisant dire n’importe quoi. Alors attention et prouvez ces propos.

Navigue avec Firefox 3.6.3 Firefox 3.6.3 sur Windows 7 Windows 7
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.1; fr; rv:1.9.2.3) Gecko/20100401 Firefox/3.6.3
commenter
Tidiane Koïta | 17 juin, 2010 à 11 h 29 min

Notre débat devrait porter uniquement sur la gestion des agents municipaux et asociatifs… Je vous prie tous de vous resaisir et d’apporter plutôt, si nécessaire, vos remarques sur la gestion municipale, ce qui me paraît fondammentale. C’est bien de l’avenir de notre belle ville et de ses habitants qu’il s’agit de discuter. Parlons en ensemble sans haine, ni partie pris… En ce qui me concerne, je suis prêt à en débattre avec tout celui qui se sent concerner aussi par cette essentielle question…

Navigue avec Internet Explorer 8.0 Internet Explorer 8.0 sur Windows 7 x64 Edition Windows 7 x64 Edition
Mozilla/4.0 (compatible; MSIE 8.0; Windows NT 6.1; WOW64; Trident/4.0; GTB0.0; SLCC2; .NET CLR 2.0.50727; .NET CLR 3.5.30729; .NET CLR 3.0.30729; Media Center PC 6.0; MALC)

De la gestion municipale, parlons-en :
la majorité actuelle demande aux instances représentatives du personnel de transmettre, avant diffusion les tracts destinés aux employés pour visas. Sans doute la nostalgie du stalinisme…. ou du trotskisme sans doute. Elle a réussi a créer une intersyndicale en peu e temps, chose que je n’ai pas vu depuis que je travaille a la Mairie. Dans quelle époque vivons nous et dans quel pays ?

Navigue avec Firefox 3.5.9 Firefox 3.5.9 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.1.9) Gecko/20100315 Firefox/3.5.9

@ Olive,

Pouvez-vous développer sur l’intersyndicale? En quoi ressentez-vous une pression supplémentaire?

Navigue avec Firefox 3.6.3 Firefox 3.6.3 sur Windows XP Windows XP
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.9.2.3) Gecko/20100401 Firefox/3.6.3