Entreprises, Social, Solidarités

STN: Première victoire inatendue pour les sans-papiers mais appel à la solidarité

9 mars, 2010 à 16:24 | Posté par

Les salariés sans-papier de STN ont obtenu une petite victoire indispensable pour mener à bien leur régularisation après 147 jours et nuits de grève sur site, qui les a même amenés a dormir sur le trottoir de la route de Bondy.

Tout s’est déroulé dans la journée d’hier de la façon suivante:

  • 10h : Trois travailleurs grévistes sont convoqués pour entretien de licenciement. Les intéressés sont accompagnés de nombreux militants de la CGT et de trois élus (Miguel Hernandez, Roland Galosi et Nicole Sinoo)
  • Les patrons sont alors symboliquement « pris en otage » dans leur bureau
  • La police, bien qu’étant appelée, n’est pas intervenue estimant qu’il n’y avait pas de danger
  • La direction de STN accepte de signer un protocole qui l’engage à interrompre les procédures de licenciement, délivrer les 28 formulaires « CERFA » en payant la taxe de l’OFII (office français de l’immigration et de l’intégration) et à réembaucher les salariés une fois qu’ils auraient été régularisés.

Le journal Le Parisien a consacré un article dont vous trouverez un extrait ci-contre.

Malgré ces nouvelles positives pour les grévistes, le comité de soutien local continue toujours de diffuser un appel à la solidarité qui date du mois dernier, car, sans salaire depuis cinq mois, les grévistes sont dans une situation très difficile (certains ont même perdu leur logement):

_Appel à la Solidarité pour les travailleurs grévistes STN à Aulnay Sous Bois_

Depuis le 12 octobre 2009, 28 travailleurs de l’entreprise STN à Aulnay-sous-Bois sont en grève afin d’obtenir leur régularisation.

Ces travailleurs comme les 6000 autres grévistes sans-papiers ne font qu’exercer leur droit constitutionnel de grève afin de réclamer la fin du règne de l’arbitraire dans l’évaluation des critères de régularisation par les différentes préfectures.

Un comité de soutien existe sur Aulnay. Il est constitué des associations locales : CIMADE, L.D.H., R.E.S.F, d’élus municipaux, de partis politiques, de voisins, de personnes de bonne volonté…

Le comité de soutien appelle tous les artistes, chercheurs, personnalités politiques, organisations syndicales, associations, citoyens souhaitant affirmer leur solidarité à se rendre dès à présent au 124 route de Bondy pour manifester leur soutien à ces salariés qui luttent dans la dignité et avec courage et à se relayer auprès d’eux.

Nous appuyons la détermination de ces grévistes qui ne réclament que leurs droits à vivre et à travailler comme les autres travailleurs sans être traqués. Est-il besoin de rappeler qu’il ne s’agit pas là d’immigration « subie » puisqu’ils sont indispensables à l’économie de notre pays et qu’ils participent donc à sa richesse.

Depuis bientôt 4 mois, ils n’ont plus de salaire. Ils commencent à avoir des difficultés pour se déplacer et pour téléphoner. Certains ne peuvent plus payer leur loyer. Notre soutien financier est indispensable pour qu’ils puissent aller au bout de cette lutte.

Faites un geste solidaire en faisant un don (financier, nourriture, soutien moral) , en vous rendant sur place au 124 , route de Bondy à Aulnay Sous Bois ou en établissant un Chèque à l’ordre de l’UL C.G.T. (Bourse du travail 19 , rue Jacques Duclos, 93600 Aulnay Sous Bois) indiquer au dos : Solidarité avec les grévistes STN

Pour prendre contact avec le comité de soutien : comite-stn@rezo.net

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.