Ile-de-France, Politique, Politique - Elections, Régionales 2010

Retour sur les Régionales

29 mars, 2010 à 16:30 | Posté par

A l’occasion du « troisième tour » des Régionales qu’est l’élection du Président de région (et qui s’est déroulée vendredi dernier), revenons sur quelques informations :

  • les analyses politiques locales de ce scrutin (voir par exemple ce chef-d’œuvre d’excuse enfantine de l’ump, genre « c’est pas de not’ faute, c’est la faute à l’abstention » ou le trou noir du PS, bloqué au 19 mars et qui oublie même de remercier ses électeurs – parce qu’aucun de ses représentants aulnaysiens n’est élu ?…). Le Parisien dans son édition du week-end a présenté quant à lui une petite synthèse des enjeux (voir extrait ci-contre).
  • un constat regrettable : comme l’indiquait Hervé dans une précédente note, l’abstention en Seine-Saint-Denis a effectivement pénalisé la représentation de notre département au Conseil régional. Ainsi nous n’avons que 19 élus locaux (sur 209 au total), le plus petit nombre des 8 départements d’Ile-de-France, alors même que nous sommes le troisième en termes de population (et très proche du deuxième, les Hauts-de-Seine, Paris étant largement en tête évidemment).
  • au plus fin niveau, c’est-à-dire communal, Aulnay n’est plus représenté que par un élu, Alain Amédro, qui obtient néanmoins une place importante au sein de l’exécutif régional, puisqu’il a été désigné 14ème vice-président « chargé de l’aménagement du territoire, de la coopération interrégionale et des contrats ruraux », chose amusante lorsque l’on sait que l’actuel 5ème adjoint municipal, aux fonctions très proches, est courtcircuité sur ses attributions aulnaysiennes. Façon de se consoler, juste reconnaissance (bafouée au niveau municipal) au niveau régional de ses compétences, problème de plus en plus criant de cumul de mandats ? Nous laissons les commentateurs libres du choix…
  • à un niveau plus général, Jean-Paul Huchon a été réélu sans surprise à la tête de l’île-de-France (avec cependant 3 voix de moins que le nombre de sa majorité ne pouvait le laisser penser) dont voici la composition définitive du Conseil régional. Au niveau exécutif 15 vice-président(e)s ont été désigné(e)s (8 PS, 5 EE, 2 FG) et voici la liste des 56 élus de la commission permanente. Sont déjà désignés chefs de groupe pour les socialistes et apparentés Guillaume Balas, pour l’UMP Valérie Pécresse, pour Europe écologie Cécile Duflot et pour le Nouveau centre Laurent Lafon, en sachant qu’il suffit de 5 élus pour constituer un groupe et que donc le Front de gauche avec 18 élus aura sans doute son propre groupe (bien que les différents partis le composant semblent déjà en désaccord…), que le MRC avec 7 sièges peut lui aussi en constituer un autonome, que le PRG avec 4 sièges est trop juste lui mais peut faire cause commune avec le MUP par exemple (qui a un élu). Affaire à suivre donc…

Jean-Gauthier Quintard

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.