Environnement, Logement, Rénovation urbaine

Promenade hivernale dans la résidence Ste-Anne, promise à la démolition

11 janvier, 2010 à 5:11 | Posté par

Après la parution un article publié par Aulnay Radical sur la résidence Sainte-Anne et suite aux réunions de quartiers auxquelles certains de ses habitants avaient participé, une visite s’imposait.

Résidence Sainte-Anne depuis un espace de jeuxUne Étude Détaillée de Risques a conclu en 2006 à la pollution par méthanisation des sols occupés par la cité de La Poudrette et la résidence Sainte-Anne. Une décharge de la Ville de Paris a été exploitée sur ces terrains de 1939 à 1959. La cité de la Poudrette est située sur la commune de Pavillons-sous-Bois, tandis que les 97 appartements de la résidence Ste-Anne se répartissent entre les territoires des communes de Pavillons-sous-Bois et d’Aulnay-sous-Bois. La pollution des sols rend les terrains impropres à leur utilisation en zone d’habitation.

La résidence Ste-Anne dans le PRU de Pavillons-sous-Bois

La ville de Pavillons-sous-Bois a commencé à organiser des réunions d’information dès 2003 et a sollicité l’inscription de la zone en périmètre de rénovation urbaine en 2006. Cette demande a  abouti à la signature d’une convention avec l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine le 12 juin 2009.

A Aulnay-sous-Bois, l’avenir de la résidence Sainte-Anne et de ses habitants ne semble pas avoir fait l’objet d’autant d’activisme de la municipalité. Les 44 logements de la résidence situés sur le territoire de la commune pouvaient paraître quantité négligeable en Résidence Ste-Anne et pavilloncomparaison des 821 logements démolis au nord de la ville dans le cadre du Plan de Rénovation Urbaine… Hormis pour les habitants qui exposèrent leur situation lors d’une réunion publique de quartier organisée au gymnase Maurice Tournier par Gérard Ségura en juin ou juillet 2008, quelques semaines après son élection. La délibération n°31 du conseil municipal du 23 avril 2009 a autorisé le versement d’une participation financière forfaitaire de 700 000 €, répartie entre la ville de Pavillons-sous-Bois et la SEMPACT 93, concessionnaire du projet de reconstitution de l’offre de logements sociaux à Pavillons. La délibération mentionne un accord de principe de fin 2007 sur cette participation financière au PRU de la ville de Pavillons-sous-Bois.

La résidence Sainte-Anne est desservie par la ligne circulaire 637 qui la relie à la gare d’Aulnay-sous-Bois. On y accède depuis la zone pavillonnaire du sud d’Aulnay. A quelques encablures du canal de l’Ourcq, les immeubles hérissés d’antennes relais de téléphonie mobile jouxtent la zone d’activité de La Poudrette. Bien que plus de la moitié des logements soient situés à Pavillons-sous-Bois, la résidence Sainte-Anne apparait donc tournée vers Aulnay.

3 cages d'escaliers Résidence-Ste-Anne

Au centre et à droite, les deux cages d'escaliers "aulnaysiennes"

Aux beaux jours, le pied des immeubles est animé par les conversations des résidents et l’aire de foot urbain accueille les amateurs de ballon rond. Nombre d’habitants semblent regretter de devoir s’éloigner d’un quartier où certains sont installés depuis plusieurs dizaines d’années. L’un d’entre eux a exprimé ses griefs envers le bailleur « France Habitation » qui gère la résidence depuis quelques années. Les charges locatives auraient augmenté de 30% environ depuis le transfert de la résidence à « France Habitation ». Par ailleurs, l’implantation des antennes relais de téléphonie mobile, source de revenus pour le bailleur, ne se serait pas traduite par une baisse des charges locatives.

Incertitudes sur les lieux et dates de relogement

Des représentants de la ville de Pavillons-sous-Bois ont présenté le projet de rénovationurbaine en cours dans leur ville lors de la réunion publique du quartier d’Aulnay-sous-Bois « Prévoyants-Le Parc » du 29 juin 2009 dont Arnaud Kubacki avait rendu compte ici pour MonAulnay.com. « Habitat Etudes Reherche », mandaté par la SEMPACT 93, a rendu visite à tous les résidents à partir de la mi-novembre 2009 afin de les informer et d’enquêter sur leurs besoins et souhaits. Cependant, les trois personnes rencontrées lors d’une promenade récente dans la résidence ne savaient pas où elles vont être relogées ni quand elles devront quitter leurs logements. Il apparaît qu’une partie des Aulnaysiens de la résidence Sainte-Anne souhaiteraient le rester. Notre ville et notre quartier sauront-ils proposer des logements à ceux qui le souhaitent?

Jean-Marc Engelvin

Articles similaires:

2 Réponses à “Promenade hivernale dans la résidence Ste-Anne, promise à la démolition”

Les locataires de la cité sainte-anne pourront être relogés sur la ville, France Habitation possède des appartements place Jupiter!

Navigue avec Firefox 3.5.7 Firefox 3.5.7 sur Windows 2000 Windows 2000
Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.0; fr-FR; rv:1.9.1.7) Gecko/20091221 Firefox/3.5.7 GTB6

Si ma mémoire est bonne, il avait été dit en réunion publique la chose suivante: Beaucoup de locataires de la Cité Sainte-Anne (mais pas tous) préféraient Pavillon-sous-Bois (tout proche) a d’autre relogements à Aulnay bien plus éloignés de leur quartier d’origine.

Navigue avec Firefox 3.5.7 Firefox 3.5.7 sur Ubuntu 9.10 Ubuntu 9.10
Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; fr; rv:1.9.1.7) Gecko/20100106 Ubuntu/9.10 (karmic) Firefox/3.5.7