Démocratie, Démocratie locale

Compte rendu de la réunion publique Espace Gros Saule du 13/11/2009

17 novembre, 2009 à 5:18 | Posté par

Après le vieux Pays, c’était au tour du quartier du Gros Saule d’accueillir la deuxième réunion publique du dernier trimestre 2009, le Vendredi 13 Novembre à 20h00. La rédaction de MonAulnay était bien sur présente pour couvrir l’évènement.

Dans une salle à moitié vide ou à moitié pleine selon le point de vue (moins de 40 personnes au total), on ne peut pas dire que cette réunion publique dite des conseils de quartier fut un grand succès, et ce malgré un accès assez facile pour les riverains (espace Gros Saules, rue Claude Bernard).

Une fois de plus (et selon nos informations, ce sera le cas pour toutes les réunions publiques) c’est Christophe Lopez, directeur de l’hebdomadaire municipal Oxygène et proche du Maire Gérard Ségura qui assura le rôle de « Médiateur ». En compagnie de plusieurs élus et membres du conseil de quartier, l’ordre du jour était le suivant :

  • Présentation du conseil de quartier
  • Présentation de la préparation du budget 2010
  • Avenir de l’urbanisme de la ville et périmètres d’étude
  • Présentation du conseil de quartier : une étroite collaboration sans accroc ?

Contrairement à la réunion publique précédente, où les délégués, par l’intermédiaire de leur secrétaire Hervé Suaudeau, protestèrent vivement contre une tentative de reprise en main du maire des Conseils de Quartiers et de l’atténuation d’une apparente autonomie, le conseil de quartier du Gros Saules s’est montré, tout du moins cette soirée, très satisfait et proche des élus, et notamment du Maire. Dans une atmosphère bon enfant, ou les échanges verbaux cordiaux et les sourires étaient de mise, Daniele Boutet, secrétaire, et Dominique Poupard, co-président, présentèrent les esquisses de projet pour le quartier. Tel un pied de nez à tous ceux qui pensaient le contraire, M. Poupard revint sur le rôle consultatif et non décisionnel du Conseil de quartier, et ce dans un objectif de favoriser l’action municipale dans des domaines diverses et variés.

Différente dans la forme, la présentation fut également différente sur le fond : pas de projet détaillé, pas de proposition concrète, mais beaucoup de « débat d »idées » furent présentées, même s’il est vrai que des petites réalisations ont été effectuées et ce sous l’indication des délégués de quartier. Avec une dizaine de réunions à leur actif, les délégués du quartier Gros Saule ont abordé les points suivants :

  • La sécurité, notamment les nuisances sonores et l’occupation des halles d’immeubles (installation de plots sur la passerelle pour réduire la vitesse des motos, même si ce dispositif a été vandalisé)
  • Propreté, hygiène et salubrité
  • Vérification de l’éclairage lors d’une visite nocturne (deux espaces non éclairés détecté, un réglé à ce jour)
  • Débat autour de l’installation d’aires de jeux supplémentaires
  • Débat autour du stationnement et de la réouverture de places de parking souterrains (plusieurs centaines de places disponibles, mais parking fermés pour des raisons de sécurité)
  • Volonté de diversifier le commerce de proximité ‘le quartier ne dispose que d’une boulangerie, d’une pharmacie et d’une auto-école. Volonté d’implantation d’un relais de La Poste)

Pour résoudre les problèmes de stationnement, D. Poupard proposa de réhabiliter les parking souterrains fermés, et d’ajouter un système de vidéo-surveillance qui aurait permis de résoudre, ou du moins de fortement atténuer, le problème d’insécurité dans d’autres secteurs.

Autre soucis de préoccupation, le manque de transport en commun le week end, et le manque de visibilité quant à l’utilisation des deux lignes de bus (34 et 644) en heure creuse et en heure pleine.

Enfin, afin de répondre aux problèmes de sécurité aux sorties des écoles, les délégués proposèrent 3 candidats pour un rôle de médiation, et le renforcement du signal lumineux aux abords des écoles.

Suite à cette présentation d’esquisses de projet et d’actions, les rares riverains présents eurent la parole pour apporter leur témoignage et leur ressenti sur le quartier. Les principaux points évoqués ont été les suivants :

  • Circulation et problématique de signalisation (Stop rue Flemming mal positionné, panneaux cachés par les arbres). Des solutions ont été proposées par le service technique et la municipalité (recul du panneau, élagage)
  • Stationnements gênants (boxes à côté de la chaufferie, rues dangereuses notamment proche boulangerie…). Le service technique, à la demande des habitants, étudiera l’implantation de plots empêchant le stationnement sauvage
  • Problèmes liés à l’habitat, où l’I3F, qui dispose de 1 300 logements dans le quartier, est souvent pointé du doigt
  • Problème des conteneurs tris sélectifs, dont la fréquence de vidage n’est pas assez importante et qui provoque des nuisances olfactives
  • Problème d’insalubrité du Foyer. Le Maire annonça que celui-ci serait à terme détruit et reconstruit en lieu et place de la caserne des pompiers (rue de Mitry) qui délocaliserait sur le secteur du Lycée Jean Zay

Enfin, pour résoudre le problème des incivilités, le Maire proposa la distribution d’un tract de « bonne conduite », en s’appuyant notamment sur l’I3F pour la distribution de ce tract auprès des locataires.

  • Fusion des lignes 44 et 634 : rêve ou réalité ?

Brunot Defait, Conseiller-Adjoint chargé notamment des transports, intervint lors de cette soirée, notamment sur le sujet délicats des bus qui desservent  la cité. Tout en saluant au passage la création de la ligne 100 qui relie Chelles à Roissy en passant par Aulnay-sous-Bois, M. Defait annonça être confiant pour l’obtention d’une ligne unifiée 634/44, avec des passages le week end. Le parcours retenu serait celui du 634. Cependant, le coût élevé du rachat de la ligne, et les différences de contrats entre les deux lignes entrainent des difficultés substantielles.  A suivre…

  • Commerces de proximité

Gérard Ségura, interpelé sur le manque de commerces dans le quartier, annonça que, pour pallier au manque de locaux à usage commercial dans le secteur, il mettrait tout son poids pour que des commerces soient créés lorsque de nouveaux logements verrons le jours au Gros Saule. L’emplacement du Foyer actuel serait un endroit idéal, selon lui.

  • Présentation du budget et de les périmètres d’études sur le développement urbain

L’ensemble des propos rapporté cette soirée correspond à ce qui a été dit lors de la réunion publique du Vieux Pays le 9 Novembre 2009. La présentation du budget, débutée plus tôt, a pu permettre à madame Bovais-Liégeois de mieux détailler la préparation de celui-ci, mais également d’attaquer plus vigoureusement le travail de ses prédécesseurs(une phrase marquante : « Ce qui n’a pas bougé en 27 ans ne peut pas se faire en 2 ans ! »

Parti précipitamment en fin de soirée, le Maire fut interpelé par un individus sur les constructions à venir sur le quartier de Balagny. Indiquant que le terrain appartenait à la ville, qu’il était plus facile de reloger les gens à cet endroits, et que les 5 arbres qui seraient coupés seront remplacés par 3 ou 5 fois plus d’arbres, le Maire annonça que sa décision était définitive et qu’il ne reviendrait pas sur le sujet.

La soirée s’arrêta sur cette altercation qui est restée toutefois courtoise.

Arnaud Kubacki

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.