Amiante, Budget, Chiffres, Education, Travaux

Compte-rendu réunion publique du 12 Juin 2009 quartier Vieux Pays – Roseraie – Bourg

18 juin, 2009 à 5:40 | Posté par

t31Devant une soixantaine de personnes, on prendra la peine de nous préciser que la fête de l’école du bourg 1 organisée en même temps a sans doute limité le nombre des présents, s’est déroulée la réunion publique du quartier Vieux Pays – Roseraie – Bourg, en présence de Monsieur Le Maire, Philippe Gente et Grégoire Mukendi l’adjoint de territoire.

Cette rencontre a permis de faire un point complet sur la situation du chantier de dépollution du site du CMMP.

Un calendrier détaillé des opérations a été fourni à la population pour l’occasion :

  • Avril – Mai 2009 : installation du chantier.
  • Juin – Octobre 2009 : travaux de dépollution et démolition. Le Maire précisera que la recherche de pollution des terres par sondage reste la grande inconnue de ce chantier.
  • Novembre -Décembre 2009 : Dépollution des terres.
  • Fin Février 2010 : fin des travaux.
  • D’ici Pâques 2010 : remise en état de l’école du bourg 2 et réintégration éventuelle des élèves dans les locaux.

ECOLELa réintégration des élèves de l’école du bourg 2, actuellement confinée dans des préfabriqués situés sur la route de Sevran, même si elle est souhaitée au plus tôt par la Mairie, se heurte au moins à deux obstacles majeurs. D’abord aux traces d’amiante qui ont été découvertes dans la cour d’école et qui induisent qu’il faudra nécessairement dépolluer totalement le site avant le retour des élèves. Ensuite, à l’inspection académique qui s’oppose généralement à un déplacement des écoliers en cours d’année scolaire. Sans oublier tous les aléas inhérents à une opération d’une telle ampleur qui pourraient retarder la date de fin du chantier. Ainsi, sauf surprise, l’école du bourg 2 ne devrait pas rouvrir avant la rentrée de Septembre 2010.

La Municipalité a ajouté vouloir procéder à quelques modifications du futur site écolier, notamment l’accés d’entrée.  Monsieur Le Maire a également rappelé que le terrain, enfin dépollué, fera l’objet de la création d’un square de 6000 mètres carrés pour un coût estimé de 800000 Euros.

Le Maire fera finalement un résumé du coût que la Municipalité aura dû subir dans cette opération :

  • Déplacement initial de l’école : 3 millions d’euros.
  • Dépense annuelle, notamment la location des préfabriqués, de 800000 Euros soit un total pour les 4 années scolaires de : 3millions2 d’euros.
  • Dépense pour les navettes journalières en bus, mises en place par la Municipalité : 100000 Euros.

Ce sont donc plus de 6millions d’euros qui auront été dépensés dans l’affaire sans compter le coût du chantier actuellement en cours. Monsieur Ségura a évoqué différents axes pour tenter de compenser ces dépenses, à savoir se retourner contre l’ancienne propriétaire, récupérer des fonds de l’Etat et éventuellement procéder à des reventes de foncier sur des constructions futures.

aulnaybudgetCertains Aulnaysiens se sont inquiétès de l’impact fiscal de ces opérations en se demandant si les impôts locaux n’augmenteraient pas. Cette préoccupation s’additionne à celle du projet de suppression de taxe professionnelle toujours à l’étude. Ces questions donnent l’occasion d’évoquer un certain nombre de données chiffrées qui permettent de retenir quelques ordres de grandeur.

Le budget de la ville d’Aulnay Sous Bois se situe aux environs de 207 millions d’Euros. Actuellement, la taxe professionnelle contribue à ce budget à hauteur de 56 millions soit plus de 25% du total. Sur un exercice comptable, la Municipalité arrive à dégager environ 35 millions d’Euros pour investir dans la ville.

Dans le contexte actuel, Gérard Ségura a déclaré qu’il n’avait pas l’intention d’augmenter la fiscalité locale des Aulnaysiens. Il a, par ailleurs, précisé que la Municipalité travaillait sur la réduction des dépenses de fonctionnement et notamment sur la masse salariale actuellement composée d’environ 2700 personnes, alors qu’elle devrait plutôt se situer aux alentours de 2400 en comparant avec les villes de même importance, selon ses dires.

Beaucoup de chiffres lors de cette soirée donc, mais nul doute qu’ils permettront à chacun de se faire une idée plus précise des enjeux en cours dans la ville.

Stéphane Fleury

Articles similaires:

Les commentaires sont fermés.