Conseil municipal

Conseil municipal du 29 janvier : Les documents du conseil encore en ligne !

23 janvier, 2009 à 13:26 | Posté par

Le prochain conseil municipal aura lieu le jeudi 29 janvier à 20h dans la salle du Conseil au 1er étage de l'Hôtel de ville.

Pour la troisième fois consécutive, MonAulnay.com est fier de vous proposer en
libre diffusion les documents vous permettant de comprendre le conseil
(liste des décisions, projets de délibération).

Decisions0901
Deliberations0901

Comme à chaque fois, et par respect, certaines informations d'ordre
privé ont été noircies même si d'un point de vue strict ces
informations sont publiques.

Pour les pressés qui ne veulent pas télécharger les documents, vous pouvez consulter ici l'ordre du jour
(mis en ligne par le site de la municipalité).

Voici la liste, toujours subjective, des délibérations et décisions notables :

  • Projet de délibérations n°1 à n°22: Vote du budget prévisionnel pour 2009 (budget principal, associations et satellites)
  • Projet de délibérations n°29 et n°30: Coopération décentralisée à Rotherdam et Agadir
  • Projet de délibérations n°45 : Installation d'un revêtement synthétique sur le stade de football de la Rose des Vents
  • Projet de délibérations n°47 : Construction de la maison de quartier du Gros Saule
  • Projet de délibérations n°50 : Construction de deux micro-crèches au Parc Emile Zola
  • Projet de délibérations n°61 : Adhésion au syndicat de collectivité "Paris Métropole" (Grand Paris) pour une future structure de coopération pérenne et institutionnalisée de l'agglomération parisienne.
  • Décisions n°374 et n°399 : Emprunt de 9 millions d'euros pour financer les investissements

Comme à chaque séance, l'accès à la salle du conseil municipal est libre. Vous n'avez pas le droit de prendre
la parole en cours de séance, mais vous pouvez discuter après celle-ci
avec les élus. Le conseil sera à nouveau retransmit en direct sur le site de la municipalité et accessible en différé dès le lendemain. (Vous pouvez visionner les précédents conseil ici).

Hervé Suaudeau

Articles similaires:

5 Réponses à “Conseil municipal du 29 janvier : Les documents du conseil encore en ligne !”

Le 29 janvier, grande journée de grève
apparemment, pas de service d’accueil de mis en place cette fois ci encore

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

@Freddo
Journée nationale pour avoir un maximum de service en france et non pas l’inverse…Comme depuis l’arrivée de NS à la présidence et bien appuyé au Parlement par G.GAUDRON.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Monsieur BENSABER
Etant fonctionnaire (Hospitalier), je participe à cette journée nationale.
De part ma fonction, je suis assigné pour être présent à mon poste (voire requisitionné)
Je suis donc embetté par le fait qu’il n’ y ai pas de service minimum.
Des communes similaires,de gauche, avec parfois, moins de moyens arrivent à le mettre en place, j’en déduit donc que cela reste un choix purement politique
La loi doit être appliquée !!
Je pense aussi que prendre les gens en « otage » (transports, carburants,…), ou nuire à un maximum de personne (pas d’accueil, sabotages,ralentissements,…)pour se faire entendre, ne sont pas de bonnes méthodes.
les plus genées ne sont pas les personnéees visées
Nos journées de repos et de congès doivent être utilisées pour notre temps personnel, ils ne doivent pas devenir une réserve de jours « en cas de grève ». imposés!!!
bonne journée

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Jean-Marc Engelvin | 26 janvier, 2009 à 1 h 05 min

Bonsoir,
Le remplacement de personnels grévistes ne peut que poser de multiples problèmes. La qualité du travail ou du service peut-elle être maintenue? La confiance entre les salariés et leurs dirigeants peut-elle y survivre? La cohésion d’une société peut-elle aussi y survivre?
Je crois me rappeler avoir découvert cette problématique dans un album de Lucky Luke où les ouvriers grévistes qui construisaient la ligne ferroviaire transpacifique étaient remplacés par des ouvriers chinois -d’où le terme de « jaunes » pour désigner des « briseurs » de grève-.
Eduquer des enfants ou transporter des voyageurs ne s’improvisent pas. Faire croire que l’on peut remplacer au pied levé et en masse, les personnes qui assurent ces fonctions me semble une duperie et une provocation. Dans le cas de l’Education, le terme de « service palliatif » serait plus approprié que « service minimum » puisque les enseignants ne sont pas remplacés par d’autres enseignants.
Pour le dialogue comme pour la confrontation, il être deux -au moins-. En n’entérinant pas il y a quelques mois, un accord -sur la formation, je crois- entre le MEDEF et les syndicats traditionnels -CGT et CFDT-le pouvoir a trahi et décrébilisé ces derniers. Dans l’Education Nationale, il a cherché à faire montre d’activisme en imposant ce « service minimum » et menant des réformes tambour battant certes, mais sans concertation -que dire de la Justice et de l’audiovisuel!-. Gardons en mémoire la petite phrase de notre président sur les grèves qui dorénavant, passeraient inaperçues…
De cette logique de confrontation, il résulte une tension croissante entre nombre de professionnels du service public et le public, ainsi qu’un repli sur soi corporatiste qui ne font qu’aggraver les problèmes. Face aux dangers de la spirale de l’affrontement entre le pouvoir et des syndicats corporatistes, sachons raison garder face aux professeurs de nos enfants et aux conducteurs de nos trains.
Ayant apprécié des années durant, la chronique quotidienne radiodiffusée « Le mot du jour » d’Alain Rey qui travaille -ait?- pour le dictionnaire « Robert », je voudrais souligner que le mot « otage » a un sens aujourd’hui couramment dévoyé. En suivant cette dérive les grévistes pourraient bien un jour pas si lointain se voir affublés de vocables tels que « racketteurs » ou « terroristes ». Le danger de ce type de dérives lexicales est qu’elle peuvent biaiser notre perception des faits. Méfions-nous de leur abus et de ceux qui les initient.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

En passant rue Coullemont, j’ai constaté que des panneaux de démolition étaient apposés sur 5 maisons côte à côte.
Qu’en est-il de la préemption de la mairie qui devait éviter la construction d’une barre d’immeubles ?
L’ancienne majorité a-t-elle bien mesuré les conséquences de la modification du PLU ?

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown