Sécurité

Aulnay 7e ville la plus violente de France ?

27 juin, 2008 à 1:03 | Posté par
Le « palmarès de la violence » par Le Figaro du 24/06/2008
DPT Ville Coups et blessures volontaires Vols violents Taux de violence (faits/1000h)
93 SAINT-DENIS 1031 1899 31,27
93 AUBERVILLIERS 425 813 19,49
93 STAINS 578 558 19,25
93 LA COURNEUVE 320 755 19,02
93 SAINT-OUEN 213 529 18,54
93 BOBIGNY 643 775 17,34
93 AULNAY-SOUS-BOIS 930 1122 16,09
92 CLICHY 425 317 14,72
93 LE BLANC-MESNIL 397 287 14,53
95 GARGES-LES-GONESSE 283 291 14,27
93 PANTIN 288 416 14,06
62 AUCHEL 250 13 13,69
93 BONDY 502 390 13,59
77 CHESSY 113 104 13,43
92 LA-DEFENSE 58 244 13,13
93 VILLEPINTE 467 424 13,12
95 SARCELLES 876 365 12,76
13 MARSEILLE 4040 6562 12,67
93 EPINAY-SUR-SEINE 267 434 12,08
93 DRANCY 345 404 11,96

Les mauvais chiffres du Figaro

Le Figaro vient de publier son « palmarès de la violence, ville par ville » qui est un classement des violences dans 400 agglomérations de plus de 20 000 habitants à partir des chiffres fournis par la police judiciaire.

Autant le dire tout de suite, les chiffres exposés ne sont pas très bons, car les 7 villes identifiées comme les plus violentes sont en Seine-Saint-Denis et la septième place serait occupée par Aulnay-sous-Bois (voir le tableau ci-contre).

Ainsi en 2007, 930 actes de coups et blessures et 1122 vols violents ont été enregistrés sur la zone. Le taux de violence s’élève ainsi à 16,09 actes pour 1000 habitants ce qui est à rapprocher de la moyenne nationale qui s’élève à 5,93.

Un calcul biaisé

En recalculant la population à partir du nombre total d’actes et du taux de violence par habitant, on trouve une population aulnaysienne de 127 500 habitants ! On est loin du déclin démographique que nous avions annoncés suite notamment à la politique de l’ancienne municipalité qui a consisté, en profitant du PRU, à faire une réduction de l’offre de logements sur la ville (voir le rapport de diagnostic du PLU page 44).

Que s’est-il passé? En fait les chiffres sont issus de chaque commissariat et Le Figaro n’indique pas que Sevran dépend du commissariat d’Aulnay. Il y a donc un amalgame des chiffres de population (+47000) et de violence entre les deux villes.

Delinquanceparisien20080626
La préfecture contre attaque et annonce des violences en baisse

Les chiffres, même amalgamés, restent tout de même très élevés. Mais la préfecture de Seine-Saint-Denis, qui se voit ainsi désignée comme le plus mauvais élève, s’empresse de faire publier dans Le Parisien du 26 juin 2008 des chiffres de baisse de la délinquance au début 2008 (voir l’extrait ci-contre). Ainsi elle annonce une baisse de 5,87% de la délinquance générale depuis début 2008, les vols violents baisant eux de 14,60% sur la même période. Toutefois, cette baisse ne semble pas perçue sur le terrain et un commissaire prévient qu' »il faut toujours rester prudent sur les évolutions de tendance« , surtout celles qui arrivent à point nommé.

Hervé Suaudeau

Articles similaires:

27 Réponses à “Aulnay 7e ville la plus violente de France ?”

A noter la bonne initiative du Maire pour avoir mentionner le problème des vols à la portière dans Oxygène. Ces agressions sont parfois violentes et spectaculaires, sur la RN2, surtout depuis le PRU et l’installation de feus tricolores, qui permettent aux personnes mal intentionnées de s’en prendre aux automobilistes lorsqu’ils sont à l’arrêt. Reste à savoir quels seront les initiatives pour endiguer ces violences qui ont traumatisé pas mal de personnes (surtout des femmes, pour avoir moi-même accompagné une d’entre-elles qui s’est faite agresser)
Arnaud Kubacki

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

il faut préciser plusieurs choses :
1.
d’abord le classement sur les villes de plus de 20 000 habitants ne fait pas le classement des villes de France mais des zones urbaines. et la différence est de taille parce qu’en zone urbaine la moyenne nationale bien plus élevée. or ce chiffre n’est pas publié.
2.
le tableau présenté fait la même erreur que l’année dernière il présente les villes « tête de circonscription de police » et non les communes, ce qui dans le cas présent « plombe » grandement la moyenne d’Aulnay qui est bien inférieure à celle de Sevran. Si vous trovuez les chiffres monsiuer Suaudeau merci de les publier pour les deux communes, comme ça les choses seront claires. pour ma part je vais essayer de me les procurer.
3.
il est un peu réducteur de ne présenter que ces deux chiffres, comme si la lutte contre les vols, les dégradations, etc n’avaient pas d’importance. les faits présentés sont justement ceux qui bénéficient des moins bons taux d’élucidation policière parce que soit les auteurs sont parfaitement connus de leur victime et qu’elles ne veulent pas l’identifier (cas courant des violences volontaires familiales ou de voisinage), soit parce qu’elles ne peuvent pas du tout les identifier (cas des vols avec violence, la cagoule ça aide).
4.
on oublie de parler avec cela des élucidations, des auteurs et des sanctions. or c’est bien là que la bas blesse. ces faits comportent une grosse proportion de mineurs en hausse constante qui alimentent avec leur « butin » un réseau bien huilé. si on ne tape pas le réseau, il n’y a aucune chance de voir s’arrêter le recrutement de mineurs « épargnées » par la justice.
5.
si 14 villes sur 20 sont dans ce classement, il faut peut-être aussi le rapprocher de leur tribunal commun, celui de Bobigny, dont l’efficacité des sanctions judiciaires n’est pas au rendez-vous. le nouveau maire avouait lui-même dans une réunion récente de conseil de quartier que quand il faut réunir les élements de 15 délits pour un même mineur pour espérer le voir sanctionner, on imagine assez bien la marge qu’il reste à nos délinquants d’occasion ou d’habitude.
6.
rappelons enfin que quand on compare les 40 villes du département, Aulnay se situe au milieu, le meilleur classement des grandes villes (saint-denis, montreuil, aulnay). denier point : aulnay reste à 15% sous la moyenne du département, est à la moyenne de la région ile-de-france et est à 20% au-dessus de la moyenne française (qui contient je le rappelle aussi bien les campagnes que les villes)
à chacun donc de chercher un peu plus loin qu’un chiffre brut.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Laurent Comparot | 27 juin, 2008 à 11 h 12 min

Nous payons aujourd’hui l’échec de la politique médiatico-sécuritaire de monsieur Sarközy de Nagy-Bocsa.
En supprimant la police de proximité en 2002 (depuis peu, de nouveau réintroduite sous un autre nom), en redéployant les effectifs aux dépends de notre département (étonnant de constater qu’il y a plus violence et criminalité aux endroits où les effectifs sont les plus maigres !), en donnant aux forces de police des missions éloignées (traque effrénée aux sans-papiers par exemple ou gardiennage du stade de France), en privilégiant les (très médiatiques) opérations coups de poing aux véritables enquêtes d’investigation, en favorisant l’instrumentation politique des forces de police et donc la coupant de la population, monsieur Sarközy de Nagy-Bocsa a durablement affecté la sécurité de nos concitoyens.
Quant à la sécurité de notre ville, elle ne tient, et cela monsieur Ségura l’a bien compris, qu’à la présence d’une importante force de police municipale (ce qui induit un surcoût fiscal pour le contribuable aulnaysien mais on ne peut pas s’en passer).
Les formes de criminalité sont aussi très changeantes. La récente vague de vols à la portière affecte la vie de nos concitoyens mais aussi l’attractivité économique de notre ville (déjà fortement dégradée par la carcasse squattée du garage Renault du carrefour de l’Europe).
Monsieur Cannarozzo est bien le seul à se satisfaire de ce triste tableau et je comprend très bien qu’il ait devancé tout les commentaires pour enjoliver son bilan.
Délaissée par l’État Sarközyste (sur bien des domaines), notre ville ne peut compter que sur elle-même, sur tous les édiles de bonne volonté et sur le civisme de ses habitants.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Pour Monsieur Camparot,
Pour le discours c’est bien gentil de critiquer continuellement le Président (tout en se réclamant de sa philosophie quand faut aller visiter l’Algérie…)
et de magnifier le comportement de notre nouveau maire, qui soit disant critique l’achat d’équipement de la Police Municipale…
ce qui est génial, c’est que vous vous prévalez du suffrage universel et d’un programme de qualité. Si votre candidat n’a pas été élu au présidentielle, son programme était-il nul? je ne dirais pas cela et ne jetterait pas l’anathème sur son nom de famille de façon à le marginaliser ou sur d’autres aspects de sa personne… le dénigrement ce n’est pas bon et pour personne…
Tout les Aulnaysiens ne vous demandent qu’une chose c’est d’agir et de résoudre les problèmes puisque vous êtes aux commandes…(et que vous avez des solutions miracles apparrament et de la bonne volonté)

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Il n’y a aucune honte, il faut savoir interpréter les statistiques. Cela doit faire mal à l’ancienne équipe.
J’espère que M.Cannarozzo apportera son aide d’homme du terrain à la nouvelle équipe ( Pour le bien de notre ville).La sécurité est l’affaire de tous.
Je me sens très bien chez moi, dans ma ville, dans ma cité du nord d’Aulnay. Ce n’est pas Chicago des années 30. De la à mettre, tous sur le dos du tribunal de Bobigny!
Notre ville n’est pas pire que les autres.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Romuald Weymann | 27 juin, 2008 à 21 h 29 min

La violence urbaine n’est pas apparue depuis que Sarkozy est ministre de l’Intérieur.
Le même Sarkozy, que M. Laurent Comparot vous appelez méprisamment par le patronyme de son grand-père. Usuellement, ce patronyme de Sarközy de Nagy-Bocsa est utilisé par l’extrême-droite pour bien faire remarquer qu’il n’est pas « français de souche »..
La toute 1ère émeute urbaine a éclaté dans une banlieue lyonnaise en 1979; elles se sont poursuivies dans les années ’80 et ’90.
La gauche comme la droite sont responsables de la situation actuelle. Faire croire que seuls Sarkozy et la droite en sont responsables est plus que malhonnête.
La haine du policier et plus largement de l’Etat a largement été entretenue, dès l’accession de la gauche au pouvoir, en 1981. On se rappellera l’aveu de Jospin, quant à la fameuse menace fasciste; on lira avec attention le livre de Serge Malik, co-fondateur de SOS Racisme « Histoire secrète de SOS Racisme ».
D’une part les discriminations n’ont pas été combattues comme il se doit, d’autre part les communautarismes ont été encouragés. Sans oublier qu’il est désormais interdit d’interdire, ou de dire Non, sous peine d’être taxé de, au choix, raciste, sexiste, islamophobe, etc etc.
Quant à la police de proximité, une réflexion.
La gauche conspue le tout sécuritaire. Soit, même si Royal, durant les émeutes de Villiers-le-Bel martelait que l’Etat devait rétablir l’ordre, la justice et la sécurité partout.
La gauche est contre la vidéosurveillance, n’aime pas trop voir patrouiller la police en ville (la gauche n’a ainsi jamais été spécialement pro-police municipale).
Par contre, la gauche défend avec ardeur une police de proximité. La proximité, càd celle des banlieues, pas celle des villes.
Bref, pour être tranquille au centre-ville, il faudrait envoyer les policiers jouer aux éduc spé et sportifs, aux assistantes sociales, dans les quartiers..
Pour la gauche, la police doit devenir une sorte de mastic destiné à boucher les failles de notre système.
De la même façon qu’elle entretient la nostalgie du service national, censé faire des jeunes, de véritables citoyens.
Sans se rendre compte que les 1ers responsables de l’éducation de jeunes, ce ne sont ni les policiers, ni les militaires, ni même les profs et encore moins l’Etat, mais.. les parents eux-mêmes.
Mais comme il est interdit d’interdire, et responsabiliser les gens, forçément, on se reporte sur l’Etat providence pour trouver toutes les solutions.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

@ Laurent,
le seul nom de Sarkozy, attaché ou non à une réforme suffit pour créer le débat. Et selon les sondages ou les dernières élections, la conclusion du débat ne semble pas lui être … favorable.
@ Romuald,
Habitué à lire des commentaires, de gauche, de droite, du centre et d’ailleurs sur ce blog, et comme j’y mets ma touche perso, je suis estomaqué par tant raccourcis dans votre dernière salve.
Et je suis déçu tant la qualité de votre écriture (avec M. Yousri Hidri ) tirait le débat.
Votre discours anti68 fait parti du passé. Cela a été une phase importante de notre histoire , mais la sagesse est de savoir reconnaître les erreurs du passé.
De gauche, je dois me considérer comme nostalgique (service militaire),et libertaire (autorité familiale). Voici deux notions que je croyais impossible à marier.
De mon service militaire, je suis nostalgique. de l’avocat, à l’analphabète, du maçon à l’étudiant, c’était le seul endroit ou on pouvait croiser une même tranche d’âge et se rendre compte d’une partie l’injustice de notre société.
Et l’autorité familiale (ou de son absence), comment pouvez-vous l’extraire de l’environnement dans lequel se trouve un jeune. Cette autorité ne fait pas tout sinon 68 n’aurait jamais eu lieu.
Enfin, pour en revenir au post, je ne crois pas en ces chiffres comme je ne crois pas non plus que le problème vienne du tribunal de Bobigny (trop laxiste ?!).
Je crois surtout que l’État providence s’est excusé pour son absence dans notre département.
Au fait, quelqu’un peut-il faire un bilan des promesses d’après-émeutes. Qui est allé voir les jeunes de la Courneuve après les annonces de notre ancien super ministre en 2005 (nettoyer la cité des 4000 au Kärcher)?
Les chiffres c’est important, mais la portée de la parole et surtout des actes c’est cela qui prime.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Monsieur Burlot,
Vous habitez le quartier du Parc n’est ce pas ? Je ne vais pas faire d’attaque personnelle, ce ne serait pas constructif. Cependant, admettez que vous faites partie des privilégiés qui ont le bonheur d’habiter un secteur pavillonnaires, plutôt tranquille, loin des soucis quotidiens de grand nombre d’Aulnaysiens de certains quartiers Sud défavorisés et des quartiers Nord.
J’ai pu discuter avec un de vos collègue, de Gauche lui aussi, mais habitant toujours dans un quartier tel que le Pont de l’Union, avec une Audi A8.
Je ne dis pas qu’être de Gauche et être riche est incompatible, cependant, j’aurais souhaité savoir, quelles sont vos actions pour aider les plus démunis, ceux qui ne peuvent parfois pas s’acheter de véhicules, ceux qui habitent dans des appartements vétustes et qui ne peuvent rêver d’un jardin.
Vous parlez de la police de proximité. Est ce vraiment son rôle ? Pourquoi envoyer de jeunes policiers, inexpérimenté dans le social ou la psychologie, dans des endroits qu’ils ne connaissent pas forcément ?
L’insécurité ne date pas d’hier. L’augmentation des difficultés liées souvent à un contexte international difficile, et des difficultés liées à l’insertion, cause un sentiment de rejet et augmente la volonté de défi.
Vous parlez de Sarkozy comme s’il était le seul responsable de ce qu’il se passe actuellement. Il faudrait balayer devant sa porte. Même si je ne porte pas cet homme dans mon coeur, il a eu quelques idées intéressantes qui ont permis à la classe moyenne d’avoir des revenus supplémentaires.
Quant au département, la Seine Saint Denis est l’un des départements le plus mal géré en France, avec des frais en fonctionnement étonnant. Il y a eu un classement récemment, est ce du fait de l’Etat ou de ceux qui ont dirigé le conseil général ces dernières années ? Je pose la question sans arrière pensée car il est facile de critiquer, mais apporter des solutions réalistes (sans démagogie, car de beaux discours, tout le monde peut en faire) c’est une autre paire de manches.
Pour la sécurité, on verra ce que le Maire pourra effectuer comme améliorations. Là aussi, Monsieur Burlot, un de vos collègues agressé par un vol à la portière m’a confié qu’il fallait nettement plus de répression (comme quoi on a beau être de Gauche, mais quand il s’agit de soit-même, on change parfois d’avis)

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Merci Arnaud de me rappeler mes origines.
Votre façon de désigner l’un ou l’autre en fonction de son lieu d’habitation, de ses revenus supposés, ou de son type de voiture, devient ridicule.
Comment peut-on laisser croire que la gauche serait viscéralement anti-police, anti-répression, et anti-camera, …
Le contexte internationnal est difficile, sans blague ?
J’aurai le plaisir de rencontrer mon supposé « collègue » (je ne suis pas élu) ou plutôt ami et camarade pour lui expliquer qu’il devrait troquer sa grosse berline pour un modèle plus économique, de marque française et d’occase. Se dire de gauche et rouler en audi ou en 607, c’est n’importe quoi. Je propose une motion pour le congrès du Parti Socialiste, tout camarade doit conduire une épave de 5 CV maximum.
Je caricature votre position, mais les idées sur les militants politiques ne doivent pas se réduire à des idées simplistes. En quoi, être habitant du nord et militant UMP serait incongru.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

M. Burlot, vous habitez le quartier du parc, je comprends mieux vos positions(on a un avis, mais de loin).Encore des lecons de gauchistes, au rythme ou va les choses, on n’est pas sur de retrouver votre mouvance à la tête de la mairie(si recours il y a, ou au prochaines elections).
c est de plus en plus dans l’air du temps, de plus je n ai que faire de votre avis partisan et dirigé, mais je concois que pouvez vous exprimer, car c’est la l’apanage de la gauche(discours discours et discours) ayant un avis sur tous et tout le monde, mais toujours a se regarder le nombril.
C est affligeant de dénier a des gens le droit de penser autrement, et de renier leur histoire au profit d’une unité qu’il nous faut construire sous l’égide d’une gauche qui est en partie responsable de cette histoire partagée?
Comme je disais hier, cela gene que nous puissions penser sans « vous », que nous puissions avoir un avis différent( encore cette bonne vieille mentalité colonialiste, définissant des hiérarchies d’êtres humains).
Tous ces adeptes du »fais ce que je dis , mais pas ce que je fais », c’en est proprement honteux, pour un homme pretendumment à « gauche », se disant concerné par les problemes, et dont je trouve l’altruisme plus que douteux.
Avant de vous occuper des autres, balayez devant la porte de votre parti, incapable de créer l’unité, et dont nombre d’entre vous sont passés à droite par appat du gain, ou profit personnel(DSK au fmi etc..).
Regardez l’exemple de Sarcelles et des coalitions douteuses, regardez avec qui et comment est gérée cette mairie.
quoique vous puissiez en penser, tout ce que j’ai énoncé fait partie d’une vérité que vous et d’autres tentez de nier, car jetant l’opprobe sur les partis en place, mais aussi sur vos convictions politiques, car vu l’histoire gauche droite, même combat, et je trouve qu on a de plus en plus de mal a différencier l’une de l’autre, vu que dans l’absolu, cest le même but, et les mêmes manières peu reluisantes.
Je parle ici de reconnaissance, pour faire avancer les choses, et non de négationnisme, pour ne pas heurter les jeunes generations que ces partis pourraient flouer (et dont une partie s’est faite avoir).
Vos propos dénotent des idées d’un autre temps, pas si loin que ca, et que surement vous comme d’autres, regrettez secrètement et amèrement, mais la loi doit etre la meme pour tous les citoyens , ne vous en déplaise.
@ Arnaud, quand les Nord africains capturent des centaines de chretiens, c’est inadmissible, quand des chretiens tuent des milliers, voire des millions d' »indigènes » ca passe mieux.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Romuald Weymann | 28 juin, 2008 à 11 h 09 min

Concernant la fameuse annonce de Sarkozy « nettoyer la cité au karcher », ce qui est regrettable, c’est que la France a surtout retenu les propos, et non les faits qui ont conduit le ministre de l’Intérieur à les tenir, suite à son impulsivité il est vrai.
Petit retour en arrière donc: le jour de la fête des Pères 2005, un dimanche matin, Sidi Ahmed Hammache, un petit bonhomme de 11 ans nettoie la voiture de son père.
Malheureusement pour lui, au même moment, 2 jeunes Comoriens et 2 jeunes Tunisiens règlent leur compte, chacun des 2 camps étant armé d’au moins une arme de gros calibre.
Le motif de ce « duel »? la soeur d’un des Tunisiens est convoitée par l’un des Comoriens.
Les coups partent (plusieurs impacts retrouvés), le jeune Sidi est mortellement atteint par une balle perdue.
Et la France entière s’est émue parce que Sarkozy a parlé de nettoyer cette cité au karcher?.. C’est de l’indignation sélective.
Ce qui est clair, par contre, c’est que la descente policière musclée (le RAID était de la partie) était surtout de la poudre aux yeux et n’a strictement rien réglé.
Mais comment régler par une descente policière une situation qui perdure depuis quelques décennies?..
Pour en revenir à la police de proximité, quelle est son utilité quand elle ne calque pas ses horaires sur celles des délinquants et qu’elle ferme en tout début de soirée voire en fin d’après-midi; quelle est sa crédibilité lorsque un seul cadre supervise une patrouille de jeunes policiers fraîchement émoulus d’une école, et très peu expérimentés quant à la gestion des conflits, à l’agressivité anti-police qui s’est développée depuis des décennies?
Le long de la rue Jacques Duclos, le week-end, en semaine, je vois des jeunes sur de petites motos ou des motos de cross, sans casque évidemment, slalomer entre les véhicules, et/ou s’amuser à cabrer. Et ce, sous les regards admiratifs de leurs camarades de la cité voisine y compris des mômes de même pas 10 ans.. -agglutinés devant les petites épiceries de l’avenue.
Je ne souhaite pas que cela arrive, mais si d’aventure un de ces inconscients venait à être percuté par un véhicule, ce sera l’émeute, comme ça avait déjà été le cas en septembre 2007 à cause de 2 jeunes tombés dans le coma après avoir percuté un rail de sécurité à bord de leur moto volée, poursuivis par des motards de la police accusés de les avoir poussés volontairement sur la rambarde.
Quant au service national, pour avoir encadré plusieurs dizaines de contingents à raison de 6 par an, je ne suis pas certain que la contrainte fasse de réfractaires, de vrais citoyens.
Bien au contraire, puisque les insoumis comme l’on disait, les drogués, les déserteurs étaient sanctionnés d’une peine de prison en enceinte militaire qui rallongeait d’autant la durée de leur SN; et se voyaient une fois libérés de leurs obligations militaires renvoyés en prison, cette fois civile..
Alors bien évidemment, pour les petits « bourgeois », et les jeunes de la « France d’en bas », ça permettait aux uns de voir autre chose que leur nombril, aux autres d’accéder, parfois, à une formation (quoiqu’avoir été armurier, servant artillerie ou tireur anti-char ne doit pas spécialement être utile dans le monde civil..).
Mais une fois la quille survenue, les « bourgeois » retrouvaient leur monde, leurs études ou leur travail; et rares étaient les plus défavorisés à trouver du boulot.
Résultat, plusieurs mois à servir d’agents d’entretien, de mécanos, de jardiniers, de cuistots etc payés au lance-pierres (dans les années ’90, 531FF nets d’impôt sans oublier l’importante carte téléphonique perçue le jour de leur arrivée au régiment).
Sans oublier que nous, cadres, étions les garde-chiourmes de cette jeunesse qu’il nous fallait éduquer (les plus défavorisés avaient même des cours de lecture et de rattrapage scolaire).
Halte donc au fantasme du service national favorisant le ciment social.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Je suis d’accord en grande partie avec Arnaud
J’ai l’impression que depuis quelques mois, c’est le laisser aller total…
Les employés d’un bailleur social ont reçu des consignes allant dans ce sens
il leur a été demandé (verbalement bien entendu!) d’être très compréhensifs envers les conducteurs de 2 roues non autorisées et très bruyantes, mais aussi pour les barbecues sauvages et les rassemblements
En bref, de laisser faire tout ce qui pourrait envenimer les choses (y compris conflits sociaux avec les expulsions)
Pour ma part, je ne voit plus la police municipale « marauder » dans mon quartier, comme elle le faisait régulièrement il y a quelques mois… Pourquoi?
Les trafics, vols, stationnements génants, les tests de voiture puissantes, etc… se font pourtant encore
d’où quelques questions:
– quelles ont les missions actuelles de la police municipale? (prévention, surveillance,verbalisation, etc…)
– quel est le nouvel élu qui est en charge de ce secteur (sécruité, police, vidéo surveillance, etc…)
merci d’avance

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Monsieur Burlot,
Je voulais simplement dire qu’il est facile d’être généreux avec l’argent des autres. Je ne vous caricature pas, ni même vos collègues dont certains sont courageux et intègres, par rapport aux entrevues que j’ai eu avec eux.
Vos propos anti-sarkoziste (c’est à la mode me direz vous) sont souvent agaçants. Facile de critiquer, encore une fois, mais on attendra avec impatience le bilan de la nouvelle équipe, pour voir si vos propos sont en adéquations avec vos résultats.
On peut être de gauche et être millionnaire, peu importe, ou être de droite et gagner le SMIC. Il n’y a pas de barrière sociale pour adhérer à un parti, et heureusement ! Je serai heureux de vous voir faire votre discours anti-gouvernement dans les quartiers de Mitry, Gros Saule ou de la Rose des Vents. Mes voisins et moi-mêmes seraient heureux que vous nous donniez vos solutions.
Vous voyez Monsieur Burlot, si mes convictions sont plus proches de celles de M. Gaudron que de celles de Monsieur Segura (ce qui pourrait changer, si son bilan est positif), c’est que je pense qu’il est malhonnête de prétendre vendre du rêve aux gens. Je suis pour que l’on donne un coup de pouce à ceux qui s’en donnent les moyens pour réussir. C’est pour cela que je suis pour l’implantation d’entreprises, petites, moyennes ou grosses, pour employer des Aulnaysiens qui veulent s’en sortir. Les centres de formation, de réinsertion, pourront permettre à ceux qui en ont besoin de reprendre confiance en eux.
Car oui, Monsieur Burlot, même si je suis de famille modeste, je pense que l’on ne peut pas tout recevoir du ciel. L’assistanat, on a vu les résultats. Et quand quelqu’un prétend avoir les solutions miracles, tout en étant loin des personnes qui subissent ce genre de situation, cela me laisse perplexe.
Je n’accuse pas votre bonne volonté ni même vous prétendu dévouement pour les personnes dans le besoin.
Si M. Ségura a les bonnes solutions et qu’il parvient, grâce à sa politique locale, à faire diminuer le chomage qui touche particulièrement les quartiers Nord, alors je serai parmi les premiers à le féliciter.
Il a promis pas mal de choses, dont certaines qui n’avaient pas mon adhésion. Je lui laisse le temps de son mandat pour faire ses preuves.
Arnaud Kubacki

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

[NDLR: Message vraiment limite à la modération. SVP, ne relancez pas la polémique sur sur sujet « hors-sujet »]
Monsieur Hidri,
Etonnant que votre message n’ait pas été modéré. Tant pis, je vais vous répondre point par point :
>Comme je disais hier, cela gene que nous puissions penser sans > »vous », que nous puissions avoir un avis différent( encore >cette bonne vieille mentalité colonialiste, définissant des >hiérarchies d’êtres humains).
Qu’entendez vous par pensée colonialiste ? J’aimerais bien que vous vous justifiez, car si des pays comme la France ou le Royaume uni ont bien reconnu les tragédies de l’époque coloniales, il n’en est pas de même pour d’autres comme l’Algérie, le Soudan ,L’indonésie ou même la Chine. Là encore, c’est de la démagogie, un débat stérile qui n’avance nulle part.
Quant aux attages vis à vis de la Gauche (et de la Droite), où voulez vous en venir ? Est une vison du « tous pourris » ? Merci de précier
>@ Arnaud, quand les Nord africains capturent des centaines de chretiens, c’est inadmissible, quand des chretiens tuent des milliers, voire des millions d' »indigènes » ca passe mieux.
Ce n’est qu’un exemple.
Voici un lien intéressant :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Traite_musulmane
Et un autre :
http://www.astrosurf.com/luxorion/esclavage2.htm
Et quelques histoires tragiques
http://www.au-senegal.com/Les-femmes-de-Nder-resistantes.html
On estime à 20 millions, chez certains historiens, le nombre de personnes ayant subit ce fléau sous la sphère Arabe.
Faut-il fustiger les petits enfants des esclavagistes parce que leurs ancêtres ont commis des actes odieux ?
Non, il faut aller de l’avant. C’est le future que l’on construit, bien entendu en prenant compte les tragédies du passé.
J’aimerais que l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, Le Soudan, l’Arabie Saoudite et d’autres reconnaissent, comme la France et d’autres pays, leur implication dans la traite des humains, en faisant apprendre aux enfants, comme en France, les erreurs des ancêtres.
Je ne vous cache pas qu’il y a encore un racisme fort et latent en France, comme partout ailleurs, mais dire que nos gouvernements successifs n’ont rien fait pour commémorer cette triste période de l’histoire, non.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Laurent Comparot | 28 juin, 2008 à 15 h 23 min

[NDLR: SVP, ne relancez pas la polémique]
Il est toujours surprenant de constater que dès que des sujets gênants sont abordés sur ce blog, la droite aulnaysienne au travers de ses porte-paroles fait feu de tout bois pour faire dévier la discussion sur des sujets complètement extérieurs à la discussion.
Il est vrai que la droite estime depuis de longues années qu’elle seule puisse s’arroger le droit de parler sécurité, tout en véhiculant l’imagerie naïve d’une gauche seulement bonne à organiser des tournois de football pour délinquants.
Quand je vois dans ce tableau publié par cet émérite journal d’extrême gauche qu’est Le Figaro qu’y figure 13 villes de Seine St Denis, il y a matière à s’interroger.
Les citoyens aulnaysiens et autres séquano-dionysiens sont en droit de s’interroger sur la politique menée depuis 2002 par les ministres de l’Intérieur successifs, les préfets et les directeurs départementaux de la Sécurité Publique en Seine- Saint-Denis. Pour notre département, on est hélas loin de la « culture du résultat » si souvent mise en avant.
Nos concitoyens ont aussi des droits dont le droit à leur intégrité et à celle de leurs biens. Ils ne doivent pas être délaissés par nos dirigeants, ni être instrumentalisés par des politiciens ambitieux et encore moins être jetés en pâture à des médias friants de mises en scène sensationnelles.
Les amalgames et les clichés colportés dans certains commentaires sont indignes. Le débat n’avancera que si les questions des moyens et des missions de la Police Nationale, ainsi que celles relatives aux moyens de la Justice sont mises sur la table.
Encore faudrait-il que certains, de gauche comme de droite, dépassent des positions dogmatiques qui n’ont plus aucun lien avec la réalité, l’objectif étant de rétablir un ordre républicain et citoyen dans nos rues.
PS @ R. Weymann
Pour ce qui est des sujets patronymiques, je m’en tiens à la lecture du Journal Officiel.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

@ Yousri Hidri,
Votre charge est sévère mais avez-vous lu tout ce que vous me reprochez ?
vous dites : « Vos propos dénotent des idées d’un autre temps, pas si loin que ca, et que surement vous comme d’autres, regrettez secrètement et amèrement, mais la loi doit etre la meme pour tous les citoyens , ne vous en déplaise. »
Pouvez-vous développer ?
J’aurais osé nier le droit de tout à chacun de penser autrement ? aurais-je été une seule fois insultant, diffamant ?
Me faire traiter de gauchiste, puis de petit bourgeois, bien avant de bobo, et même de gauche caviars, c’est trop …
Enfin, j’assume mon appartenance à un parti politique. Ce n’est pas une mouvance. C’est un ensemble de personnalités d’horizon différent qui ont été élu aux dernières municipales.
@ Arnaud,
être généreux avec l’argent des autres, … Je paye des impôts (et j’en suis même fier ;-)), j’estime donc avoir aussi le droit de savoir comment cet argent est utilisé.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

@ Arnaud Kubacki
Je m’étais promis de ne pas répondre à vos attaques personnelles, j’ai du mal je l’avoue. Visiblement j’ai le privilège de faire partie de vos ennemis structurant.
J’ai dit à ma voiture qu’elle était une Audi A8 elle était fière. Je trouve comme David cette façon de parler de quelqu’un en le désignant par son quartier, son véhicule (ou prétendu tel) et puis quoi encore (il manquait le complément que je l’avais acheté depuis le 16mars, la couleur de peau, la taille, le poids, etc…) particulièrement nauséabond, par ailleurs que viens je faire dans le fil à cet endroit?
Pour vous, si on habite Aulnay pont de L’union et qu’on possède une berline, on est riche, la richesse comme la pauvreté ne sont pas des tares mais un état temporaire plus ou moins long il est vrai. Etre riche c’est comme d’autres qualificatifs plus fleuris c’est toujours par rapport à. Pourtant pour un habitant de Neuilly ou de Paris 7 ou 8, dans votre échelle de valeur, je dois valoir beaucoup moins que le sous prolétariat indien.
Pour en revenir à l’A8 si je m’en achète une je vais devoir prendre un sacré crédit parce que à 90000 € voire vendre mon pavillon de banlieue, il faut au moins être député (et cela risque de ne pas être suffisant) pour pouvoir se la payer.
Hervé pour le concours de rumeurs, il y a aussi l’Audi A8 de Bruno Defait.
Donc pour être légitiment de gauche il faut faire vœux de pauvreté, ne posséder qu’une CLIO maximum, a t’on droit aux options, la question fondamentale étant:
– est on de gauche si on a la direction assistée sur sa Clio?
Monsieur Kubacki je vous demanderai par conséquent si vous devez me désigner de ne faire d’allusion à quoi que ce soit avec des sous-entendu qui plus est fallacieux, mais de le faire en me nommant directement, je vous en remercie par avance.
PS: Ne changez rien à vos convictions, c’est très bien comme ça.
@ Fred, le laisser aller est bien antérieur au 16 mars, une réunion récente avec les services de Police Municipale a montré qu’ils étaient demandeur d’instruction claire et logique, selon leurs dires ils avaient des instructions contradictoires et pas toujours très logiques lors de la précédente mandature en particulier sur la verbalisation.
Pour revenir quand même sur les chiffres de la délinquance, même si les chiffres d’Aulnay intègrent ceux de Sevran, comparer par rapport à des villes de tailles similaires n’est pas suffisant, il y a une logique de territoire (Saint Denis ou montreuil n’ont pas un habitat pavillonaire aussi étendu) qui par bonheur fait baisser les statistiques, Blanc Mesnil avec une structure de ville identique fait mieux que nous.
La police de proximité est une nécessité, elle permet justement à la police de ne pas faire que de la répression spectaculaire (pour les chaînes officielles de TV de l’UMP) car elle a un rôle de PREVENTION et de connaissance du terrain (géographique et humain) et elle seule permettra de reconquérir le territoire.
Jouer les animateurs sociaux est nécessaire justement pour cette reconquête.
De plus le répressif à ses limites quelqu’un d’emprisonné sortira forcément un jour et le constat est malheureusement là, la prison est une excellente école de la criminalité.
Pour ceux en manque de repère le distinguo entre la gauche et la droite est entre autre ici. La gauche pense que le préventif est prioritaire sur le répressif, alors que pour la droite c’est l’inverse. Dans un cas on traite les causes et dans l’autre les problèmes.
PS : J’espaire que j’est pa fê traus de fotes pace ke sinon jeu risk d’avouar encor une remark con structive.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

on voit que cela passionne mais on est bien loin des chiffres.
plusieurs précisions :
1.la police de proximité n’a JAMAIS été déployée à Aulnay. quand je suis arrivé en 2001, son déploiement était prévue en fin d’année, il a été abandonné par la Gauche avant même l’arrivée de Sarkozy.
2. les effectifs à Aulnay sont les mêmes qu’en 2001, je ne vois donc aucun abandon.
3. je ne veux pas faire croire que le tribunal de Bobigny ne fait rien, ce serait faux. il fait son boûlot et même plutôt bien . mais il n’en est pas de même de l’efficacité des sanctions prises ! là est totue la différence.
4. que peut faire la police pour des mineurs qu’on attrape tous les jours voire plsuieurs fois par jour pour les mêmes faits ? si la sanction judiciaire ne les dissuade pas d’agir, l’intervention policière ne sert plus à rien.
5. j’avais oublié également un point très important qui pèse également dans nos chiffres. le fait que nosu ayons une gare très fréquentée (36000 voyageurs/jour), génère un ajout de chiffres à notre commissariat. en effet c’est dans notre gare que la surêté des transports de la sncf comptabilise les faits qui ont lieu sur une partie de la ligne, car leur bureau est logé dans notre gare. dans ces cas, les faits ne sont pas forcément rattachés au lieu de commission (surtout quand c’est dans le train) mais au lieu d’enregistrement. normalemtn il y ensuite une rectification mais c’est l’objet d’un vrai litige entre les commissariats.
6. je n’ai pas honte de mon bilan déjà publié : 4900 faits de délinquance de voie publique par an en 2002, et 4500 en 2008 soit – 10% . (faits de violence, vols, cambriolages et dégradations). tous avaient baissé sauf les violences commises par les mineurs, je ne l’ai jamais caché.
7. j’étais mardi dernier, intervenant auprès du service de probation du tribunal (service qui s’occupe des travaux d’intéret général) pour intervenir auprès de jeunes sanctionnés souvent pour la première fois. je suis le seul élu qui accepte d’intervenir malgré les demandes faites à d’autres. et cela pour la seconde fois. savez-vous pourquoi c’est à moi qu’on le demande alors que je ne suis même plus adjoint ? sûrement pas grace à lacaricature que certains voudraient dresser de moi.
8. j’ai dit au maire, et monsieur Guillemin en charge de ces questions, que j’étais à leur disposition sur ce sujet comme je l’ai aussi proposé à Alain Amédro sur d’autres sujets. pour ce qui est de l’intérêt général, j’agirai toujours en ce sens même si les autres doivent reprendre mes propositions, cela ne me gêne en rien. mais cela ne m’empêchera pas de dénoncer les erremments, les erreurs et les décisions inutiles, couteuses de la majorité actuelle.
9. pour ceux qui ont pu me voir débattre de ces questions dans 8 des 12 conseils de quartiers, chacun aura pu voir que je ne suis pas un dogmatique mais un pragmatique. à chacun de faire de même.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

[NDLR: Ce message a été modéré compte qu’il contenait nombre d’invectives (au minimum des provocations) et ne respectant pas la charte de bonne conduite : http://www.monaulnay.com/charte-de-bonne-conduite.html. ]

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Tout comme un autre intervenant, je n’avais pas trop envie de vous repondre, vu le ton employé, même dans d’anciens posts(rappelez vous), mais bon, partisan du dialogue, et respectant toutes les opinions, memes celles contraires au miennes, quand elles sont motivées, je repondrais donc.
Si vous avez besoin de precisions sur la « pensée colonialiste », c est que vous parlez sans maitriser le sujet, ou éludez certaines choses,(nombre de chanteurs francais s’y sont illustrés entre autres)
Les pays que vous citez ne sont pas responsables de génocides envers des peuples et des civilisations depuis le 15eme siecle sur tous les continents, encore une fois confrontez des elements de même valeurs.Faites le compte, cela devrait etre interessant(si cela est toute fois possibles, car il manquerait des peuples temoins)
Nul besoin de preciser, pour ce qui est de la gauche et de la droite, je crois que c est assez precis, je ne vais pas me repeter et il me semble que le mot « pourris » ne faisait pas parti du post.
Vous parlez de reconnaissance, pour les Harkis, c’était 2005 je crois, merci de tout coeur, le « maintien de l’ordre » en algérie, « episode » auquel on nie le terme de guerre, reconnu depuis peu sur le bout des levres pour eviter d’en payer les indemnités ou d’avoir a passer en cours pour non respect de la convention de Geneve(torture massacres et autres).
Ne confondez pas non plus les guerres bilatérales, ayant 2 belligerants, voire plus, avec les invasions colonisatrices forcées.
Je reviens a la condition d’esclave, qui n’avait rien de comparable dans le monde arabo musulman, avec la traite occidentale, tout comme pour les prisonniers de guerres, des conventions strictes existaient deja, d’ailleurs vous l’avez dit vous meme, apres la prise d’Alger, les chretiens ont été retrouvés, demandez aux populations dont les pays ont été traversés, par les croisés le souvenir impérissable qu’ils ont d’eux.
vos exemples de site, dont l’un est afrocentriste, l’autre, une encyclopédie qui oublie beaucoup de choses, et un que je n’arrive pas a cerner, cela reste malgré tout informatif, et une base de recherches, ma foi succincte, mais bon.
J’ai deja parle de « reconnaissance EGALE », ne m’avez vous pas compris?
Je fustige une mentalité pouvant se revendiquer de cet « héritage », sachant qu’elle peut prendre beaucoup de formes, et causer des dégats important dans notre société socio-culturelle, dans les 2 sens.
Malgré le racisme fort et latent, notre discussion prouve, que virtuellement, a defaut de vive voix, le discours reste possible, et reste la base de ce futur que vous prônez, mais il faut qu’il y ait un futur pour tout le monde, je pense que cela sera plus dur.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Monsieur Burlot, Il est vrai que j’y suis allé un peu fort a votre encontre, et je m’ en excuse, car de fait, ce n est pas tant l’homme que j’attaquais, et que, a travers vous, ce sont les différentes politiques successives nationales qui sont visées, et vous l’avez prouvé, vous etes un homme de dialogue, donc encore une fois toutes mes excuses.
Mais il faut rappeler que les dissensions internes au parti socialiste, lors des 2 dernières campagnes nationales, ont lésés nombre de gens, et ont laissé le champs ouvert à la politique actuelle.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Monsieur Suaudeau,
Je suis étonné que vous mettais une remarque comme quoi mon commentaire est à la limite de la modération, quand M. Hidri écrit des choses à la limite du négationnisme :
« Je reviens a la condition d’esclave, qui n’avait rien de comparable dans le monde arabo musulman, avec la traite occidentale, tout comme pour les prisonniers de guerres, des conventions strictes existaient deja, d’ailleurs vous l’avez dit vous meme, apres la prise d’Alger, les chretiens ont été retrouvés, demandez aux populations dont les pays ont été traversés, par les croisés le souvenir impérissable qu’ils ont d’eux. »
« Les pays que vous citez ne sont pas responsables de génocides envers des peuples et des civilisations depuis le 15eme siecle sur tous les continents, encore une fois confrontez des elements de même valeurs.Faites le compte, cela devrait etre interessant(si cela est toute fois possibles, car il manquerait des peuples temoins) »
Vous ètes peut être un adepte de l’image du méchant européen, colonialiste et sanguinaire, que certains mouvement (proche de l’extrémisme) tente de véhiculer.
c’est un peu réducteur, M. Suaudeau, et c’est consternant, que vous mettiez deux poids deux mesures. Lorsque l’on décrit MonAulnay comme un site neutre et impartial, ce genre de modération est… consternant ! Dommage, je m’attendais à beaucoup mieux de vous.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

@ yousri Hidri
Merci pour cette précision.
Restons-en là.
Nous aurons encore bien des choses à débattre.
Cordialement

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Voyons Arnaud, ceci doit rester un echange amical, je ne suis pas partisan des theses negationnistes, c’est me connaitre bien mal, pas plus que je ne suis proche d’aucun extreme, de quelque nature qu’il soit.
J ai moi meme été censuré sur ce site, Hervé pourra vous le confirmer.
En conclusion, enfin j’espere, si ce qui resulte de mes propos chez vous, est que je serais « peut etre », un adepte de l’image de l’europeen, mechant colonialiste et que sais je encore,la vous etes reducteur, et je trouve l’echappatoire et le raccourci, un peu facile, bien que j’en sois navré.
restons en donc la si vous le voulez bien.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Lu dans le Libé du vendredi 27 juin (version papier, trouvée au boulot), à propos du Festival d’Aix-en-Pce et son thème central, l’esclavage moderne.
Au Mali, l’esclavage existe encore; on y est d’ailleurs esclave de père en fils, de mère en fille.
Au nord du Mali vivent des Touareg, terme apparemment inexact puisqu’ils sont appelés là-bas des Tamasheq. Leur particularité? leur peau noire. Ce qui leur vaut d’être mis en esclavage par d’autres Maliens ayant la peau claire (Shongaï)
Ce système, nous apprend Libé, est hérité des razzias et perdure au Mali donc, mais aussi au Niger et en Mauritanie.
Si aujourd’hui l’esclavage est aboli au Mali, il persiste pour des raisons pratiques.
Témoignage d’un esclave: « On nous apprend que quitter son maître, c’est aller à l’encontre d’Allah, càd être maudit ».
Un imam arabe de Gao indique lui qu’il est humiliant pour un maître (ce qu’il est) de voir ses esclaves réclamer la liberté; et qu’il est frquent, dans certains coins du Mali (Menaka et Ansongo, à l’est du pays) que les maîtres utilisent pour satisfaire leurs pulsions, des femmes esclaves.
Histoire d’un esclavage ordinaire, au XXIème siècle..
Pas certain que ces coutumes soient plus « humanistes » que l’esclavage pratiqué par les colons européens..
On retrouve cette forme d’esclavage moderne chez nous, avec les clandestins exploités par des patrons véreux.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Ce sont la des deviances, et des applications tronquées, et surement remis a leur avantage, car ces lois n’avaient pas cours du temps des conquetes, le maitre etait responsable devant dieu, du traitement de ses esclaves, et si celui ci embrassait l’Islam, il se devait de le liberer, d’ailleurs les descendants de ceux ci , sont encore la pour temoigner, et ont gardé la religion embrassée, la culture et la langue, la plupart s’est même installé en terre arabo musulmane.
juste un exemple
http://www.islamophile.org/spip/L-esclavage-en-Islam-pourquoi.html
excusez pour le lien.
[NDLR: Je propose de clore cette discussion sur l’esclavage qui est assez hors sujet et qui du cout repousse à la longue les lecteurs de bonne volonté (comme toute autre discussion hors sujet)]

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Cher Arnaud,
Vous me qualifiez
– « peut être un adepte de l’image du méchant européen, colonialiste et sanguinaire »
et vous rajoutez:
 » M. Suaudeau, et c’est consternant, que vous mettiez deux poids deux mesures. Lorsque l’on décrit MonAulnay comme un site neutre et impartial, ce genre de modération est… consternant ! Dommage, je m’attendais à beaucoup mieux de vous »
Je peux vous dire que j’ai souvent à faire à ce genre de cris d’orfraie poussés par des personnes se disant victimes du méchant senseur que je serais.
Mais soyons plus sérieux, ici mon seul rôle est la modération: c’est-à-dire que je m’efforce de ne jamais juger sur le fond un message, mais sur sa forme afin d’entretenir un esprit constructif, démocratique et de convivialité. Ces conditions sont nécessaires pour un débat démocratique. Si ce travail est bien fait, ce n’est pas de la censure mais bien de la modération.
Je respecte trop la démocratie pour vouloir faire taire un point de vue exprimé de façon posé (même si un point de vue me répugne). La phrase de Voltaire est constamment dans ma tête: « Je déteste vos idées mais je suis prêt à mourir pour que vous puissiez les exprimer ».
Par contre j’admets parfois être plus ou moins rigoureux sur les critères de modération en fonction de mon temps et de mon état de fatigue mais je récuse totalement les accusations de partialité volontaire. L’impartialité absolue est impossible mais j’essaie tout de même d’être le plus impartial possible.
Vous êtes à la limite de m’accuser de complicité de révisionnisme: Or du fait probablement de mon manque de culture, je n’ai aucunement détecté de tels propos dans les arguments de Yousri (je ne connais pas le sujet). De plus je suis plutôt contre les lois mémorielles qui tentent de régenter ce qu’il est bon de pensez. Mon point de vue sur ce sujet (la liberté d’expression) se rapproche plutôt de celui de Noam Chomsky que de celui de Jean-Claude Gaissot (auteur d’une loi mémorielle). Le blog est donc ouvert pour faire tenter de rétablir la vérité (s’il y a).
Je suis persuadé que vous comprendrez mes arguments et je vous encourage à continuer à présenter votre point de vue ici.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown