Education, Social

Les grévistes reçus par les nouveaux adjoints au maire

28 mars, 2008 à 17:29 | Posté par

On apprend, dans Le Parisien, qu’une cinquantaine de parents d’élèves et d’enseignants venus du collège Christine de Pisan et des lycées Jean Zay et Voillaume ont été reçus, hier, à l’Hôtel de Ville, par les nouveaux premier adjoint au maire Abdallah Benjana et adjointe au maire chargée de la jeunesse Marie-Christine Frechilla.

De son côté, le nouveau maire socialiste Gérard Ségura a envoyé une lettre au ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, où il demande "le rétablissement des postes qui seront supprimés, ainsi qu’un point exact sur la réforme de la carte scolaire et ses conséquences".

Selon ses informations, plus de quinze classes pourraient être fermées dans la ville à la rentrée prochaine. Le collectif des parents d’élèves du collège Christine de Pisan dénombraient la suppression de 17 postes d’enseignants pour les collèges Pisan et Parc et le lycée Jean Zay.

Jérôme Charré

Articles similaires:

2 Réponses à “Les grévistes reçus par les nouveaux adjoints au maire”

Cher Jérôme,
je n’ai pas lu le parisien mais j’étais présente à la mairie d’Aulnay avec les enseignants et parents des autres établissements. Je tiens à rectifier votre article – ne pouvant le faire dans le parisien – et souligner la présence d’enseignants du collège du parc.
Dans notre collège, ce sont 4 postes qui disparaissent (français:1, anglais : 1, technologie : 1 et SVT:1) ainsi que 2 postes menacés (1 en histoire-géographie et 1 autre en technologie).
Par ailleurs, l’UPI (Unité Pédagogique d’Intégration) doit disparaître d’ici deux ans. Cette unité d’intégration des élèves handicapés fonctionne pourtant très bien, alors…plus d’argent pour ce genre de structure?
Comme dans d’autres établissements, bien que peu se mettent en grèves, les enseignants sont inquiets de la suite des événements car rappelons que les 11000 suppressions de postes de cette année ne sont que le prélude de 80000 suppressions prévus sur les 4 ans à venir du règne Sarkozy.
Je tiens aussi à préciser une information importante pour les aulnaysiens: c’est une quinzaine de classes de maternelles qui vont être supprimées à la rentrée. De plus, les instituteurs, qui ont pris connaissance des nouveaux programmes dernièrement s’aperçoivent que rien, dans ces programmes, ne fait référence aux maternelles…doit-on penser d’ores et déjà à leur disparition à venir?
Bref, c’est une casse pure et simple de l’éducation nationale qui a lieu en ce moment et pas uniquement une casse du statut de fonctionnaire. Une éducation à deux vitesses, un service public de moins en moins efficace car sans moyens et ceci alors que Sarkozy vient de décider de financer les établissements privés religieux (et catholiques bien entendu !) pour les aider à s’installer dans les banlieues défavorisées …Vive l’école laïque et républicaine…
A l’Elysée, on semble confondre réformes et casse. Il est donc grand temps que les citoyens, parents d’élèves, lycéens et enseignants se mobilisent ensemble et profitent du soutien de la nouvelle équipe municipale. Il s’agit de lutter ensemble pour une éducation à laquelle nous croyons.
Une assemblée générale – parents et enseignants – est prévue dans le courant de la semaine prochaine, apparemment mercredi 2 avril à 18h à la bourse du travail d’Aulnay sous Bois. Venez nombreux pour vous informer et agir.
Je ne manquerai pas de revenir vous donner des informations à ce sujet.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

En complément de mon premier commentaire, je vous confirme la tenue de l’AG aulnaysienne à la bourse du travail d Aulnay le mercredi 2 avril à 18H.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown