Amiante

Qui bloque le dossier de l’usine d’amiante ?

27 février, 2008 à 2:00 | Posté par

l'usine vue depuis le cimetière du Vieux Pays

Le scandale lié à l’amiante ne semble pas pressé d’être résolu à Aulnay. L’ancienne usine de broyage d’amiante du CMMP doit toujours être démolie. Les associations, qui avaient révélés les  nombreuses victimes du site, et qui se battent pour le confinement total lors de cette démolition, afin de justement éviter une nouvelle génération de victimes dans trente ans, ont écrit une cinquième fois au préfet depuis l’été dernier.

Lettrecmmpprefet

Elles réclament toujours l’application d’un arrêté de 2002 afin d’obtenir des sondages des murs, du sol et du sous-sol. Pourtant le représentant du préfet avait promis ces sondages lors de l’émission de France 3 "On peut toujours s’entendre" (vidéo en ligne ici).

Les associations se demandent pourquoi tant d’organismes et de ministres n’ont jamais répondus à leurs courriers alors que cela fait 7 ans qu’elles renouvellent leur demande de déconstruction du site. Elles dénoncent la perte de 4 mois encore dans le calendrier car les maîtres
d’oeuvre s’étaient engagés en octobre 2007 à présenter un plan de
déconstruction. Or aujourd’hui, il ne semble que rien n’ai
été fait.

Comme elles l’avaient expliqué dans un courrier précédent, les associations exigent toujours le confinement total lors de la déconstruction.

Elles dénoncent aussi que personne n’ai réclamé non plus au pollueur les 3,2 millions d’euros de frais occasionnés par le déménagement de l’école maternelle du Bourg.

Pour finir les associations demandent au préfet de faire injonction pour que le chantier démarre enfin car aucune procédure juridique ne fait plus barrage. Pourtant le bâtiment se dégrade de jour en jour et les plaques du toit, qui avec l’âge sont devenues de l’amiante friable, risquent à tout instant de chuter.

Que font la préfecture et la mairie ? Qu’ont sérieusement prévus les différentes listes à la municipale pour la résolution de ce dossier qui empoisonne la vie aulnaysienne ?

Lire le courrier au préfet ici.

Hervé Suaudeau

Articles similaires:

5 Réponses à “Qui bloque le dossier de l’usine d’amiante ?”

La liste « Avec Vous Aulnay avance » du Mouvement Démocrate conduite par Rezzak Bezzaouya, et moi-même en qualité de candidat pour le département avons réfléchis aux solutions juridiques et économiques pour régler ce drame sanitaire dans les meilleurs délais et en garantissant la sécurité des Aulnaysiens.
Cordialement
Olivier Brusson

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Abdelkader Boualem | 27 février, 2008 à 22 h 58 min

Monsieur Brusson,
Après nous avoir fait la publicité du Modem et de M. Bezzaouya et surtout nous avoir fait comprendre que vous étiez en campagne, pouvez-vous nous préciser si il faut voter Modem et que vous l’emportiez pour disposer de vos fameuses solutions juridiques ???

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
Abdelkader Boualem | 27 février, 2008 à 22 h 59 min

Monsieur Brusson,
Après nous avoir fait la publicité du Modem et de M. Bezzaouya et surtout nous avoir fait comprendre que vous étiez en campagne, pouvez-vous nous préciser si il faut voter Modem et que vous l’emportiez pour disposer de vos fameuses solutions juridiques ???

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

A ceux qui connaissent le dossier, pas le Modem apparement, ni Hervé au passage, que fait la Mairie ??? Elle a été tout simplement débouté de sa celle action possible en justice en 2004. Sans recours possible. Les élus sont allés au bout de l’action dans la limite de la compétence de cette collectivité. C’est la loi. Ceux qui disent le contraire sont des bonimenteurs ! Le seul interlocuteur public responsable, c’est l’Etat, la Préfecture. Le seul pouvoir du maire, c’est d’obtenir des garanties sur le mode de déconstruction – dépollution. Le reste… Alors, durant les municipales, arrêtez un peu de faire de la politique sur le dos des victimes, le modeme et les autres .

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown

Bonsoir.
Avant de lire le courrier au préfet, je me disais que si on est encore au même point quasiment c’est que tous le monde s’en fout !
Et à la lecture de celui-ci, c’est malheureusement le même constat.
Nos instances s’en tamponnent royalement : autant des personnes malades, que des personnes décédés et encore moins de leurs familles.
Triste vie… .
@ Bientôt.
Issaga.

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown