Municipales 2008, Rénovation urbaine

Le Parisien: Gauche et droite s’affrontent sur la rénovation urbaine

4 février, 2008 à 6:23 | Posté par

Leparisien Extraits du Parisien:

IL SUFFISAIT de faire quelques pas samedi dernier au marché du
Vieux-Pays, pour croiser trois candidats différents distribuant tracts
et poignées de main. La campagne a bel et bien commencé à Aulnay-sous-Bois.
Comme en 2001, une question domine : la gauche va-t-elle ravir cette
commune à la droite, installée à la mairie depuis 1983 ? Il y a sept
ans, la réponse fut non.

Mais le candidat socialiste Gérard Ségura a des raisons d’y croire.
Il se présente à la tête d’une liste d’union (PS, PCF, Verts, PRG,
MRC), « constituée de manière moins précipitée qu’en 2001 ». Autre
élément en sa faveur : le comportement des électeurs aulnaysiens en
2007 qui ont donné une large majorité à Ségolène Royal lors de la
présidentielle et préféré Gérard Ségura à Gérard Gaudron lors des
législatives (le maire UMP l’a emporté grâce aux voix des Pavillons-sous-Bois).

« La démocratie participative et le développement durable seront
les fils rouges de notre campagne », indique le socialiste. Face à lui,
le sortant, Gérard Gaudron, présente un programme centré sur la
poursuite de la rénovation urbaine, le développement économique ou
encore la sécurité.

La ZAC des Aulnes au coeur du débat électoral

L’élu se frotte pour la première fois au scrutin municipal,
puisqu’il avait succédé en cours de mandat, en 2003, à l’ancien maire
Jean-Claude Abrioux. Mais il mise sur ses résultats : « Le bilan de la
rénovation urbaine est excellent, ce projet est cité en exemple par les
acteurs de la politique de la ville. Tout cela avance, même si on peut
toujours dire que ça ne va pas assez vite… »

C’est justement sur quoi insiste Gérard Ségura, qui a dénoncé les
retards de la reconstruction. Le socialiste parle aujourd’hui d’une «
situation affolante ». « Le maire n’a pas tenu ses engagements, ce qui
remet en cause la poursuite de ce projet et le démarrage de la ZAC des
Aulnes », accuse-t-il. Le sujet promet d’être au coeur du débat
électoral. Un débat dans lequel le candidat du MoDem espère peser lui
aussi. Abderrezzak Bezzaouya, qui avait récolté 3 % des voix sous
l’étiquette Centre démocrate lors des législatives, refuse d’envisager
un duel PS-UMP : « Nous aussi, nous visons le second tour »,
indique-t-il, en annonçant un programme « réaliste », centré sur
l’enfance, le logement et l’emploi.

A la différence de 2001, l’extrême droite sera probablement
absente de ce scrutin. L’extrême gauche sera, elle, présente sur trois
listes : LO, le Comité pour un parti ouvrier , soutenu par le PT, et la
LCR qui doit bientôt désigner son leader.


Gwenael Bourdon
– samedi 02 février 2008 | Le Parisien

 

Articles similaires:

2 Réponses à “Le Parisien: Gauche et droite s’affrontent sur la rénovation urbaine”

commenter
tète de gondole | 5 février, 2008 à 8 h 42 min

monsieurCANNAROZZO pert son sang froid.
dans son blog il utilise l’insulte….l’arme des faibles…mais peut il nous dires le pourqoi le sigleU MP ne figures pas sur les tracts de la majoritée U M P

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown
commenter
tète de gondole | 5 février, 2008 à 8 h 46 min

monsieurCANNAROZZO pert son sang froid.
dans son blog il utilise l’insulte….l’arme des faibles…mais peut il nous dires le pourqoi le sigleU MP ne figures pas sur les tracts de la majoritée U M P

Navigue avec Unknown Unknown sur Unknown Unknown