Commerces, Ile-de-France, Politique, Seine-Saint-Denis, Transports, Urbanisme

Un front commun contre Aéroville ?

10 décembre, 2007 à 20:57 | Posté par

Le député-maire d’Aulnay-sous-Bois, Gérard Gaudron, vient d’écrire à tous les élus de Seine-Saint-Denis, du Val-d’Oise et de Seine-et-Marne situés dans la zone d’attraction de Roissy. Il leur propose de "construire un front commun et solide face à des intérêts immenses qui mettent à mal l’équilibre de notre territoire". Ainsi, Gérard Gaudron se pose en leader contre le projet de centre commercial Aéroville.

Le 21 novembre dernier, il était intervenu à l’Assemblée nationale pour s’inquiéter du risque d’affaiblissement du rôle des élus locaux suite aux propositions de la commission Attali, qui souhaite notamment permettre l’ouverture de nouveaux centres commerciaux afin de développer la concurrence.

Il est à noter que dans notre zone d’attraction, nous sommes très bien pourvu en centres commerciaux: Parinor, Paris Nord 2, Drancy Avenir, Beau Sevran, Rosny 2, les Halles d’Auchan au Blanc-Mesnil, E. Leclerc de Gonesse. Et cette offre va sans doute être renforcée avec le projet de centre E. Leclerc au Blanc-Mesnil. On parle même d’un centre commercial à l’emplacement du Renault qui fut incendié en novembre 2005. L’offre est déjà très, sinon trop, nombreuse qu’elle se cannibalise quelque peu.

Ensuite, il est à noter que c’est le seul sujet où les différentes tendances politiques de la ville sont soudés contre un projet. Souhaitons que les autres élus du secteur soient dans le même esprit.

Néanmoins, l’enquête publique concernant Aéroville que propose Aéroports de Paris et Unibail est désormais terminée. Il ne faudrait pas que ce projet passe en force comme cela s’est déjà produit dans un passé récent avec le CDG Express.

Jérôme Charré

Les commentaires sont fermés.